Dioxyde de silicium : propriétés, rôle et bienfaits



Utilisé couramment dans l’industrie agroalimentaire, le dioxyde de silicium occupe une place importante dans l’alimentation du fait de ses propriétés anti-agglomérantes. Le point sur ce composé chimique.

Le dioxyde de silicone (E551) : définition

Également appelé dioxyde de silicone ou silice, le dioxyde de silicium est un composé résultant de la combinaison du silicium et de l’oxygène. À l’état libre, il est disponible sous deux formes : forme amorphe et forme cristalline. Il peut également être combiné avec d’autres oxydes dans les silicates, un ensemble de minéraux constituant 97 % de l’écorce terrestre.

L’utilisation de ce composé chimique varie selon sa forme :

  • La silice amorphe est un agent abrasif qui lutte efficacement contre les insectes nuisibles (tiques, puces, punaises de lit, etc.) ;
  • La silice cristalline est essentielle à la fabrication du verre et de divers produits de construction (béton, enduits de façade, etc.).

Lorsque la silice est plongée dans l’eau, elle coule au fond et son pH (potentiel hydrogène) reste inchangé.

Où trouver du dioxyde de silicium (SiO2) ?

Le dioxyde de silicium (SiO2) se trouve le plus souvent dans le quartz, l’un des principaux constituants de la croûte terrestre. Il est également présent :

  • Dans certains aliments complets ;
  • Dans de nombreux végétaux (algues, orties, bambous, prêle…) ;
  • Dans la peau des fruits et des légumes ;
  • Dans les tissus de soutien du corps humain (muscles, os, tendons, cartilages et articulations) ;
  • Dans la carapace de certains animaux ;
  • Chez certains insectes ;
  • Chez les herbivores ;
  • Chez les animaux de pâturage.

Où acheter du dioxyde de silicium ?

Utilisé comme additif alimentaire, le dioxyde de silicium se vend principalement sur Internet. D’autres produits à base de silice sont également disponibles en magasins bio et diététiques. Il peut s’agir decompléments alimentairesà base de silice, de gel de silice, d’additifs alimentaires (E551), etc.

Silice ou silicium : quelles différences ?

Il est important de ne pas confondre ces deux noms, car chacun possède leurs propres propriétés physiques. En effet, le silicium est un élément chimique désigné par le symbole Si. Quant à la silice, elle est le résultat de la combinaison de deux atomes d’oxygène (O2) et du silicium, d’où sa formule chimique SiO2.

Le silicium joue un rôle essentiel dans le mécanisme des défenses naturelles de l’organisme. La silice, quant à elle, participe au bon fonctionnement du corps humain.

Le silicium : propriétés, utilité et bienfaits

Le silicium n’existe pas à l’état pur. En effet, il doit être extrait de la silice sous forme de silicates. Chez l’Homme, il se trouve le plus souvent dans les muscles, la rate, les artères et l’aorte. Une personne de 60 kg contient également 7 g de silicium en moyenne. Ses apports recommandés avoisinent les 5 mg par jour. Unealimentation saineet équilibrée devrait couvrir l’ensemble des besoins quotidiens.

Où trouver du silicium ?

Le silicium est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Il se trouve dans la majorité des aliments et boissons comme :

  • Les céréales complètes (avoine, blé, orge…) ;
  • Les légumes (haricots verts, épinards, légumes racines, haricots blancs…) ;
  • Les fruits (bananes,mangues, amandes, pistaches, pommes…) ;
  • Les fruits de mer (crevettes, maquereau,poisson…) ;
  • Les plantes (thé, ortie, algues…) ;
  • Les eaux minérales et gazeuses ;
  • Les abats ;
  • La bière.

Quels sont les bienfaits du silicium ?

Intéressant à plus d’un titre, le silicium est un véritable allié santé. Il apporte en effet de multiples bienfaits à l’organisme :

  • Il contribue à fixer le calcium et lemagnésium ;
  • Il stimule les défenses naturelles de l’organisme ;
  • Il régénère et restructure les fibres d’élastine et de collagène ;
  • Il favorise l’assouplissement des artères ;
  • Il aide à éliminer l’excès degraissedans le cadre d’un régime alimentaire ;
  • Il évite de reprendre du poids à la fin d’un régime minceur ;
  • Il est efficace contre lacellulite ;
  • Il contribue à la souplesse des articulations, à la solidité des os et à la résistance du tissu cartilagineux ;
  • Il ralentit l’apparition des rides et des vergetures.

À titre d’information, une grande partie du silicium contenu dans l’organisme diminue progressivement avec l’âge. En cas de carence, la consommation de compléments alimentaires à base de silicium est de mise.

Silicium minéral ou silicium organique ?

Pour de nombreuses personnes, le choix entre ces deux formes de silicium peut s’avérer difficile. En effet, beaucoup prétendent que le silicium organique est plus efficace et facilement assimilable par l’organisme par rapport au silicium minéral. Toutefois, les chercheurs affirment que leurs effets sont identiques. De ce fait, chacun est libre de choisir le type de silicium qui lui convient.

À noter que le silicium est naturellement minéral et devient organique une fois combiné avec un atome de carbone.

Le silicium est-il bénéfique pour les cheveux ?

Le silicium a des effets bénéfiques sur les cheveux, puisqu’il favorise une meilleure irrigation sanguine et stimule la production de sébum. Grâce à ses particularités, il contribue à :

  • Éliminer les toxines et les résidus métaboliques nuisant à la santé des cheveux ;
  • Vivifier et fortifier le cuir chevelu ;
  • Oxygéner les racines des cheveux et les bulbes capillaires ;
  • Lutter contre la chute de cheveux ;
  • Favoriser la pousse et l’hydratation des cheveux.

Ainsi, une cure de silicium est la meilleure solution pour avoir de beaux cheveux. Pour cela, il suffit de consommer une cuillère à soupe de silicium deux fois par jour, 15 à 20 min avant chaque repas. Ce traitement peut durer entre 1 et 3 mois. De même, il ne présente aucune contre-indication.

Les dangers du dioxyde de silicium

Depuis son exploitation, le dioxyde de silicium (SiO2) est utilisé comme additif alimentaire et considéré comme inoffensif pour l’organisme. Cependant,les recherchesde certains scientifiques montrent que ce composé chimique influence le système immunitaire intestinal. En effet, ils affirment que des particules nanostructurées peuvent activer certaines cellules immunitaires, plus précisément les cellules dendritiques.

Les cellules dendritiques sont stimulées une fois en contact avec les particules nanostructurées, ce qui engendre une réaction inflammatoire. Il faut pourtant savoir que les cellules dendritiques jouent un rôle essentiel dans le système immunitaire intestinal :

  • Elles contribuent à préserver l’équilibre entre défense et tolérance ;
  • Elles permettent de lutter contre les microbes ;
  • Elles coordonnent la réponse de l’organisme aux actifs de la flore intestinale ou aux composants de l’alimentation.

Cependant, les chercheurs ignorent si ces particules nanostructurées ont un impact sur l'équilibre immunologique de l'intestin humain. Ils affirment toutefois que les maladies inflammatoires du côlon ont un lien avec les effets des nanoparticules. À noter que ces nanoparticules se trouvent principalement dans les produits alimentaires prêts à l'emploi.

Dioxyde de silicium dans les cosmétiques : un autre danger pour la santé

En plus d’être un additif alimentaire, le dioxyde de silicium est utilisé dans les cosmétiques. Il permet en effet de modifier leurs propriétés (couleur, odeur, texture, etc.), ce qui les rend particulièrement attractifs et pratiques. Cependant, ces produits contiennent des nanoparticules nocives pour la santé. Ces dernières peuvent en effet pénétrer facilement dans le sang du fait de leur taille microscopique (entre 1 et 100 nanomètres). Il peut s’agir de celles de la silice, du dioxyde de titane, de l’oxyde de zinc ou de fer.

Ces nanoparticules sont néfastes pour la santé, car elles contiennent des molécules toxiques, voire cancérigènes. Elles ont également un impact négatif dans les voies respiratoires (infections respiratoires, affaiblissement du système immunitaire…). De plus, elles favorisent l’oxydation des cellules et l’altération de l’ADN. Ainsi, la meilleure solution pour éviter toute complication est d’éviter les produits cosmétiques à base de dioxyde de silicium et d’autres composants nocifs.

À titre d’information, le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer) de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a classé le dioxyde de titane comme substance cancérigène pour l'Homme.

Pourquoi prendre des compléments alimentaires à base de dioxyde de silicium ?

Certes, les carences en silicium sont rares, mais il est important de surveiller les besoins en ce minéral. En effet, la concentration de silicium dans l’organisme diminue avec l’âge. Un déficit favorise ainsi le développement de certaines maladies comme l’arthrose, l’artériosclérose et l’ostéoporose. Dans la majorité des cas, une alimentation équilibrée suffit pour éviter ces pathologies. Les compléments alimentaires à base de silice peuvent également apporter une aide précieuse en cas de carence en silicium. Toutefois, il est conseillé de demander un avis médical avant d’en consommer.

Dioxyde de silicium : efficace contre les blattes

Communément appelées cafards, les blattes font partie des insectes qui envahissent de nombreuses maisons. Parmi les plus connues se trouvent les blattes américaines, les blattes orientales, les blattes des meubles et les blattes germaniques. Elles se reproduisent rapidement et apprécient les lieux chauds et humides.

Pour s’en débarrasser, il est conseillé d’utiliser la terre de diatomée. Il s’agit d’un insecticide naturel composé de dioxyde de silicium, de micro-organismes marins et divers minéraux. Pour l’utiliser, il suffit de l’appliquer dans les pièces fréquentées par les blattes. Au contact avec la terre de diatomée, la couche externe qui protège les insectes se fissure, entraînant leur déshydratation et leur mort. Généralement, deux semaines suffisent pour que les cafards meurent avec ce traitement.

Pour éviter une nouvelle vague de blattes, il est conseillé d’adopter les bons gestes :

  • Éviter de laisser des aliments ou de l’eau à découvert ;
  • Éviter d’accumuler la vaisselle sale, surtout pendant la nuit ;
  • Éviter de laisser traîner les aliments destinés aux animaux de compagnie toute la journée ;
  • Nettoyer immédiatement les substances renversées ;
  • Nettoyer régulièrement le tour et le dessous des appareils électroménagers ;
  • Nettoyer quotidiennement la cuisine ;
  • Conserver les aliments dans des boîtes hermétiques ;
  • Vider régulièrement le réservoir de vidange du réfrigérateur ;
  • Passer régulièrement l’aspirateur pour éliminer les restes d’aliments ;
  • Aérer les pièces humides (salle de bain, cuisine…) ;
  • Placer les ordures dans des sacs en plastique scellés.

Diététicienne Nutritionniste Qilibri - Lauren Haddad
Catégories
Dossiers
Derniers articles