Comment jeûner efficacement ?


Pour certaines personnes, éliminer les kilos en trop relève d’un véritable parcours du combattant. Quand certains se tournent vers des régimes alimentaires doux ou draconiens ou des rééquilibrages alimentaires, d’autres optent pour le jeûne. Malgré l’efficacité et le bénéfice pour la santé de cette dernière méthode, il est indispensable de rester prudent lorsque vous la pratiquez. Revue des détails.

Comment jeûner efficacement ?

Jeûner figure parmi les plus anciennes approches utilisées pour guérir ou soulager les maladies. Avec l’arrivée de la médecine moderne, le jeûne est peu à peu tombé dans l’oubli. Cependant, depuis quelques années, il fait son grand retour dans le monde des régimes alimentaires pour la perte de poids.

Le jeûne : une nouvelle thérapie en France

Tout d'abord, qu'est-ce que je jeûne ? Pendant une période de jeûne, vous vous abstenez volontairement de consommer tout aliment solide ou liquide, excepté de l’eau. Cette abstinence peut être maintenue durant une période plus ou moins longue (de quelques heures à quelques jours). Elle a pour objectif d’éliminer les toxines ainsi que les mauvaises graisses emmagasinées, de purifier le corps, de reposer le système digestif et de régénérer l’organisme.

Au même titre qu’une habitude alimentaire saine, une activité physique et un équilibre des émotions, le jeûne permettrait de garder la forme. Outre l’aspect physique, le jeûne s’associe souvent à des pratiques spirituelles ou religieuses puisqu’il permettrait d’éclaircir l’esprit et de désencombrer le mental.

La méthode du jeûne thérapeutique pour soigner les maladies

Le jeûne hydrique, qui consiste en une absence de digestion, permet au corps de détourner l’énergie nécessaire pour l’assimilation des aliments vers l’élimination, l’évacuation et la régénération des cellules.

Outre les bienfaits du jeûne sur le poids, il possèderait également des vertus thérapeutiques peu connues. Il n’agirait pas seul, mais serait complété par d’autres éléments importants influant sur la santé comme l’alimentation, la détermination ou les croyances qui peuvent limiter l’évolution.

Comment faire un jeûne ?

Mal encadré, le jeûne peut s’avérer dangereux. En effet, avant de le pratiquer, il est indispensable de prendre plusieurs paramètres en compte, notamment les éventuelles contre-indications suivant votre état de santé. Il est bon de savoir que jeûner n’est pas adapté à certaines catégories d’individu comme les personnes trop épuisées ou atteintes d’une carence sévère en potassium et en sodium.

Se préparer pour le jeûne hydrique

Pour profiter des bienfaits du jeûne, il est plus qu’indispensable de planifier votre période de privation au moins un mois à l’avance. Cette préparation permet d’affronter sereinement les trois premiers jours de jeûne appelés crise curative. Elle offre également la possibilité d’anticiper les difficultés et met le corps dans de bonnes conditions pour éliminer les toxines. Dans le cas contraire, il se contracte et vous pourrez ressentir rapidement la fatigue.

Outre le mental, vous devez également prévoir l’endroit où vous jeûnerez. Il est recommandé de vous retirer dans un lieu calme, paisible et à proximité de la nature durant toute la durée de votre période de jeûne. L’endroit que vous choisirez doit être un lieu qui vous permettra de rompre avec vos habitudes quotidiennes et d’apprécier les bienfaits de la privation.

Prendre un complément alimentaire type Bonjeûne

Avant d’entamer un jeûne, la personne est invitée à préparer son mental, mais également son corps pour disposer des ressources suffisantes durant la période de privation. Les compléments alimentaires peuvent s’avérer intéressants puisqu’ils contiennent des principes actifs provenant de plantes. À titre d’exemple, la prise de Bonjeûne s’effectue à raison de deux gélules par jour, dont l’une à avaler avant le dernier repas précédent le jeûne et l’autre après.

Se reposer pour profiter des avantages du jeûne de santé

Le repos est crucial lorsque vous entrez en période de jeûne. En effet, il vous permet de renvoyer la vitalité générée aux organes d’élimination des déchets pour simplifier l’évacuation des toxines. Les activités physiques trop intenses sont à proscrire durant le jeûne puisqu’elles sollicitent les muscles qui ne sont pas dans des conditions d’exploitation optimales. De plus, vous n’aurez pas assez de force pour courir. Cependant, vous pouvez effectuer quelques exercices doux comme des assouplissements, de la marche ou de la relaxation guidée pour favoriser la bonne circulation du sang.

Après le jeûne visant à une perte de poids

Que vous optiez pour un jeûne complet ou partiel, vous devez reprendre une alimentation progressive et en douceur. Comptez la moitié de la durée des jours de privation pour une reprise optimale en introduisant petit à petit des aliments liquides avant les solides ; des aliments alcalins avant les acides. Vous pouvez également maintenir un certain équilibre alimentaire en jeûnant de temps à autre ou après quelques écarts non maîtrisés.

Comment jeûner pour maigrir ?

Si certaines personnes optent pour le jeûne pour des raisons de santé, d’autres choisissent cette option pour perdre du poids.

Comment jeûner pour perdre du poids ? Le jeûne intermittent

Plus qu’un simple régime alimentaire, le jeûne intermittent figure parmi lessolutions pour perdre du poids. Il s’agit d’un véritable mode de vie qui confère de multiples avantages à la santé. .

Le jeûne intermittent également appelé fasting se caractérise par une alternance de la période de prise d’aliments et de la période de privation qui peut être plus ou moins longue. Pour que ce type de régime réussisse, il convient de boire suffisamment d’eau, soit 2 l au minimum, pour éliminer efficacement les déchets et les toxines. Lors de la prise alimentaire, le jeûneur doit absolument éviter de manger des aliments en grande quantité. Les plats riches en végétaux, en céréales complètes ou en protéines maigres sont à privilégier.

Comment jeûner pour perdre du poids ? Le programme de jeûne

Lors du jeûne intermittent, le jeûneur alterne une période de prise alimentaire d’une durée de 8 heures et une période de jeûne de 16 heures. Ainsi, le premier repas de la journée est pris à midi, c’est-à-dire au déjeuner, et se termine par un dîner avant 20 h. De ce fait, malgrél’importance des différents repas de la journée, l’individu saute lepetit-déjeuner, mais est autorisé à déguster une petite collation vers 16 h.

Combien de temps jeûner ?

Comme énoncé plus haut, dans le cadre du jeûne intermittent ou fasting, il est nécessaire de respecter une période de jeûne d’une durée de 16 heures. Cependant, d’autres formes de jeûne vous privent de nourriture un jour sur deux, deux jours par semaine (régime 5 : 2) ou consistent à jeûner partiellement une journée, c’est-à-dire que vous ne consommez que 25 % de vos apports caloriques habituels.

Comment jeûner 3 jours ?

Pour permettre à votre organisme de régénérer votre système immunitaire, accordez-vous une période de jeûne complet d’au moins 3 jours. Si vous jeûnez pour la première fois, vous pouvez vous orienter vers un jeûne modifié qui consiste à vous priver de nourriture pendant la journée et à déguster un bouillon de légumes le soir. Pour vous occuper et ne pas penser à la nourriture, faites le ménage, visitez des lieux historiques ou lisez.

Combien de jeûne par an ?

Il n’existe pas de règles particulières quant au nombre de jours de jeûne par an. Cependant, il est conseillé de maintenir en moyenne deux jours de jeûne hydrique par semaine, selon l’état de santé de la personne.

Le jeûne peut-il être dangereux pour la santé ?

Il est bon de savoir que le corps humain peut survivre pendant une soixantaine de jours sans manger, mais avec un apport suffisant en liquide. Cependant, durant cette longue période, l’organisme peut être sujet à des troubles pathologiques. Un jeûne court comme celui exercé dans le cadre religieux ne présente normalement aucun danger. Seuls les jeûnes prolongés peuvent provoquer une dénutrition qui favorise la fonte de la masse musculaire. Le manque d’apport en protéines se révèle à l’origine de cette perte de muscle puisque l’organisme est obligé d’y puiser de l’énergie pour survivre.

Des carences en vitamines et en minéraux peuvent également être observées pendant ou après le jeûne. De nombreux troubles et affections de l’organisme peuvent apparaître en raison de ce déficit. Parmi eux, vous pouvez retrouver la fatigue intense et les malaises en raison de la perte musculaire, les accidents cardiovasculaires, le trouble du rythme cardiaque ou l’hypotension artérielle. À cause de l’insuffisance d’apport alimentaire, les défenses immunitaires s’affaiblissent et la personne peut facilement attraper différentes maladies.

En ce qui concerne le côté esthétique, une personne qui décide de perdre du poids grâce au jeûne est facilement sujette à l’effet yo-yo. Ce phénomène se traduit par la reprise des kilos perdus, voire plus, dès que l’individu reprend une alimentation normale.

Pour éviter ces effets secondaires ou ces troubles sur la santé, il convient de consulter un spécialiste avant de vous lancer dans un jeûne.

Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles