Jeûne intermittent : quel repas sauter ?


Lorsque l’on souhaite maigrir, sauter un repas est souvent le premier réflexe adopté.Est-ce que cela permet réellement de perdre du poids ? Est-ce que cettetentation aurait un impact sur votre état de santé ? Quelles peuvent enêtre les conséquences dans votre vie quotidienne ? Les réponses.

Deux repas par jour matin et soir : comment manger quand on n’a pas faim ?

Manger un repas lorsque l’on n’a pas faim est considéré par l’organisme comme du grignotage, qu’il s’agisse du petit-déjeuner, du déjeuner ou du dîner. Pour éviter cette mauvaise habitude, commencez par fractionner vos repas. Vous pouvez également tenir quelques portions d’aliments à portée de main que vous mangerez dès que la faim se manifeste.

Jeûne intermittent : quel repas sauter ?

Le jeûne intermittent est un type de régime alimentaire adopté dans le cadre d’une cure d’amaigrissement ou d’une détoxification de l’organisme. Il peut se présenter sous plusieurs formes, mais le principe reste le même. Le concept du jeûne intermittent réside dans le fait de respecter des heures de jeûne alternées par des périodes d’alimentation. L’on peut opter pour :

  • Un régime 5 : 2 qui consiste à jeûner pendant 2 jours par semaine ;
  • Un jeûne tous les deux jours en ne buvant que de l’eau et en mangeant normalement pendant les 24 h qui suivent ;
  • Le fasting qui consiste à jeuner durant 16 h d’affilée tous les jours ;
  • Le jeûne partiel qui consiste à ingérer seulement 25 % des apports caloriques journaliers pendant une journée et retrouver une journée d’alimentation normale le lendemain.

Dans le cadre d’un jeûne intermittent de 15 h, soit l’individu saute le petit-déjeuner, soit le déjeuner, soit le dîner. Pour éviter les carences et les problèmes de santé, il est recommandé de ne suivre le jeûne intermittent que pendant une ou deux journées non successives par semaine.

Jeûne intermittent : sauter le repas du soir

Dans une journée de diète de 24 h, vous jeûnez pendant 16 h et vous devez répartir vos repas pendant les heures restantes. Ainsi, s’il est plus facile pour vous de sauter le repas du soir, vous devez prendre le petit-déjeuner à 7 h 30 et le déjeuner à 13 h afin de respecter les 16 h de jeûne.

Si vous préférez sauter le petit-déjeuner, la veille, vous devez dîner à 20 h. La reprise alimentaire se fera uniquement au déjeuner, c’est-à-dire à 12 h 30. Si vous envisagez de ne pas prendre de déjeuner, dégustez votre petit-déjeuner à 7 h du matin et attendez jusqu’à 23 h du soir avant de dîner.

Jeûner après un gros repas : bonne ou mauvaise idée ?

Le lendemain d’un repas de fête, l’on a tendance à sauter un repas, principalement le petit-déjeuner, pour compenser les écarts. Selon les spécialistes, ce type de jeûne forcé est déconseillé. En effet, cela consiste à passer de l’extrême à l’autre, ce qui stressera encore plus l’organisme et enclenchera le mode survie. Votre corps stockera les mauvaises graisses, vous vous ruerez sur la nourriture dès que vous commencerez à manger normalement et vous aurez envie de grignoter des aliments sucrés. Pour éliminer facilement ces excès, il est indispensable de boire 1,5 l d’eau dans la journée. Il peut s’agir d’eau plate, de thé vert, de tisane ou de bouillon.

 

Pourquoi sauter des repas fait grossir ?

Comme énoncé auparavant, il est déconseillé de sauter des repas pour éviter que l’organisme stocke la nourriture immédiatement.

Pourquoi sauter un repas est mauvais ?

Réduire l’apport calorique quotidienne ou sauter un repas favorise les grignotages, les fringales et les différents craquages alimentaires. Cela réduit à néant tous les efforts adoptés pour perdre du poids. En situation de privation, l’organisme réclame de plus en plus d'aliments gras, salés ou sucrés dont il est assez difficile de résister.

Ne pas manger le matin, à midi ou le soir aura un impact considérable sur l’organisme. En effet, cette méthode drastique ralentirait le métabolisme. Pour stimuler ce dernier, il est nécessaire de consommer des repas en petite quantité et à des intervalles réguliers afin qu’il puisse brûler correctement les calories. Ainsi, planifiez 5 à 7 repas consommés toutes les deux ou trois heures afin que votre métabolisme brûle des calories à rythme élevé.

La fatigue, le dérèglement de l’organisme, la perte de contrôle sur la faim et les pathologies graves comme le diabète figurent parmi les conséquences de la réduction des apports alimentaires.

Pourquoi est-ce dangereux de sauter un repas lorsque l’on est enceinte ?

Lorsque l’on est enceinte, il est normal de prendre une dizaine de kilos jusqu’à la naissance du bébé. Il n’est donc pas indispensable de vouloir maigrir à tout prix. Sauter un repas, notamment le petit-déjeuner n’est pas non plus recommandé. Ce repas répare le long jeûne de la nuit et constitue une solide base d’énergie pour la journée. De plus, pour se développer, le bébé puise ses besoins chez la maman. Si le stock de nutriments n’est pas renouvelé régulièrement, une chute de tension ou une hypoglycémie peut être observée. Au contraire, il est conseillé de boire et de manger deux biscottes avant la sortie du lit et de fractionner les repas pour éviter les nausées et les problèmes de digestion.

Comment s'empêcher de manger quand on a faim ?

La faim est une sensation communiquée par l’organisme. Ce signal annonce généralement un besoin nutritionnel à combler. Cependant, en sautant régulièrement les repas, il est possible de perdre le contrôle sur la faim et d’arriver à un point où l’on ne parvient plus à distinguer la vraie faim d’une simple envie de grignotage. Pour contrôler à nouveau votre faim, orientez-vous vers les coupe-faim. Il peut s’agir d’un aliment comme les galettes de céréales, d’une boisson qui peut être simplement de l’eau ou du thé ou d’un élément qui motive votre perte de poids.

Quelles sont les conséquences du fait de manger entre les repas ?

Le grignotage nuit à la santé. Il augmente le risque de surpoids. L’individu qui mange souvent entre les repas aura du mal à reconnaître la sensation réelle de satiété. Avec cette mauvaise habitude, son corps réclame à manger en affichant un bilan énergétique positif en raison d’apports caloriques superflus et inutiles à tout moment.

Les envies de grignotage sont généralement tournées vers les barres chocolatées, les pâtisseries ou les chips et rarement vers les aliments sains comme la pomme. De ce fait, le métabolisme se dérègle progressivement, le taux de sucre élevé impacte considérablement le pancréas et les risques de maladies graves comme l’AVC ou le diabète de type II augmentent.

 

Sauter des repas pour maigrir : Comment sauter des repas pour perdre du poids ?

Le jeûne figure parmi les méthodes qui permettent de perdre du poids en se privant. Cependant, avant de s’y lancer, il importe de connaître les réglementations qui encadrent ce mode de vie pour éviter de reprendre les kilos éliminés.

Est-ce bon de sauter le repas du soir ?

Sauter un repas de la journée entre dans le cadre d’un jeûne intermittent, à condition de respecter les consignes qui régissent ce mode de vie. Comme l’espace entre le déjeuner et le petit-déjeuner du lendemain est supérieur à 12 h, l’organisme est obligé de puiser dans les réserves de graisse pour fonctionner, ce qui permet de perdre relativement du poids. Néanmoins, il est bon de savoir que le jeûne du soir est assez difficile à tenir, particulièrement si vous avez une mauvaise habitude alimentaire. Il s’agit d’un régime drastique qui est susceptible d’engendrer un effet yo-yo. Il requiert donc une forte motivation pour éviter de craquer face aux fringales de nuit.

Est-ce bien de ne pas manger le midi ?

Similaire au fait de sauter le dîner, ne pas manger à midi permet de perdre du poids si l’on respecte les intervalles entre le jeûne et l’alimentation. Toutefois, sauter le déjeuner peut favoriser les fringales de l’après-midi puisque l’organisme souhaite combler le manque de nourriture. De plus, le grignoteur a tendance à s’orienter vers des aliments caloriques comme les viennoiseries au lieu des fruits frais. Par conséquent, les calories apportées par les fringales sont beaucoup élevées que celles d’un déjeuner normal. Si vous devez sauter votre déjeuner, les encas diététiques comme les fruits, les laitages nature ou les crudités sont de mise dans l’après-midi.

Est-ce que sauter le petit-déjeuner fait maigrir ?

Selon certaines idées reçues, le petit-déjeuner serait le repas le plus important de la journée. Il est vrai qu’il permet de réparer le jeûne de la nuit, mais il s’agit plutôt d’un besoin et non d’une obligation médicale. Si vous envisagez de perdre du poids et que l’appétit n’est pas au rendez-vous le matin, écoutez votre corps, fiez-vous à la capacité d’autorégulation de votre organisme et mangez au moment où vous aurez faim. N’oubliez pas d’opter pour des aliments sains en quantité normale et buvez abondamment, que ce soit de l’eau minérale, du thé, de la tisane ou des infusions.

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles