Le régime Montignac


Vous avez déjà essayé un bon nombre de régimes, mais vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs ? Vous avez entendu parler du régime Montignac et voulez en savoir plus sur le sujet ? Est-ce que ce régime fonctionne ? Qu’est-ce qu’il vaut ? Focus sur le régime Montignac !

Qu’est-ce que le régime Montignac ? Qu'est-ce que l'indice glycémique?

Mis au point par le nutritionniste français Michel Montignac dans les années 80, le régime Montignac est pauvre en glucides à index glycémique élevé et riche en bonnes graisses et en protéines. Le régime Montignac se base sur une méthode assez simple : éviter les aliments à indice glycémique élevé et les associations d’aliments pendant le repas.

Pour comprendre le principe de ce régime, il faut comprendre ce qu’est un indice glycémique. Il faut savoir que chaque aliment provoque la sécrétion d’insuline au niveau du pancréas. La valeur de l’indice glycémique du glucose est de 100. Il est utilisé en tant que référence et les autres aliments sont comparés au glucose. Une différence est ainsi établie entre les glucides à indices bas (- 35) et à indice haut (+ 55).

Selon Michel Montignac, la prise de poids est liée à la consommation de mauvais glucides entraînant un pic d’insuline. Le pancréas sécrète une dose supérieure d’insuline lorsque nous mangeons des aliments à indice glycémique élevé. Les glucides sont ainsi stockés au lieu d’être brûlés. Il s’agit de l’hyperinsulinisme, un phénomène qui amène le sujet à grossir alors qu’il mange peu.

Le but du régime Montignac est d’éviter les pics d’insuline en supprimant de l’alimentation les mauvais glucides. Ce régime permet de perdre environ 5 kg par mois pendant la première phase. Les aliments à indice glycémique de modéré à élevé sont bannis : les pommes de terre ainsi que les aliments à base de céréales raffinées tels que les pâtes et le pain. Les céréales complètes, le riz complet ainsi que les légumineuses sont autorisés.

Les bonnes graisses sont les huiles végétales, notamment l’huile d’olive et de colza ainsi que les huiles de poisson qui sont riches en oméga-3.

Lors de la première phase, l’association glucides et lipides au cours d’un même repas est également proscrite. La durée de cette première phase varie selon le poids à perdre. Toutefois, le pancréas a besoin d’au minimum deux mois pour remonter le seuil de tolérance au glucose. La deuxième phase du programme est une période de stabilisation pendant laquelle tous les aliments sont autorisés, mais de bonnes pratiques alimentaires sont adoptées.

En pratique, les aliments interdits sont :

  • les viennoiseries ;
  • les chips ;
  • les pâtisseries ;
  • les confiseries ;
  • le chocolat sucré ;
  • la pizza ;
  • les boissons sucrées ;
  • les sodas ;
  • les crèmes glacées ;
  • le riz blanc ;
  • le pain blanc ;
  • les pommes de terre ;
  • le miel ;
  • la banane ;
  • le riz soufflé ;
  • les frites ;
  • la betterave ;
  • les carottes cuites ;
  • le navet cuit ;
  • la confiture ;
  • le maïs ;
  • etc.

Les aliments autorisés sont :

·         les céréales complètes ;

  • le pain complet ;
  • les spaghettis al dente ;
  • les légumineuses (pois, haricots rouges, lentilles…).

Il convient également de rappeler que l’indice glycémique varie selon quelques paramètres :

  • Il est plus élevé lorsqu’il y a gélatinisation comme c’est le cas avec les carottes cuites ;

·         Il est plus faible chez les aliments riches en fibres.

Méthode Montignac : quel régime pour perdre du poids ?

Le régime Montignac repose sur les principes suivants :

  • Certains aliments ne doivent pas être mélangés au cours d’un même repas, notamment les glucides et les lipides.
  • La consommation de fibres alimentaires est augmentée.
  • Les bons lipides sont privilégiés pour prévenir les maladies cardiovasculaires.
  • Les fruits doivent être consommés à jeun.
  • Les aliments à indice glycémique élevé sont bannis.

Le régime Montignac rejette la théorie des calories et est un régime relativement équilibré. En effet, il permet de consommer des glucides et des graisses. Par ailleurs, il permet de manger en quantité normale et n’entraîne pas de carence pour l’organisme. Il permet ainsi de perdre des kilos sans de trop grandes privations. Toutefois, il reste assez complexe, car il faut faire la différence entre les aliments sources de glucides et de lipides. Cela n’est pas toujours évident, surtout au début. Par ailleurs, le régime Montignac entraîne une importante consommation de matières grasses et de protéines. Sur le long terme, il peut avoir des conséquences néfastes pour l’organisme. À la fin du régime, le retour à une alimentation normale peut être difficile, entraînant ainsi une reprise de poids et l’effet yo-yo. Le risque de rechute et de retomber dans les mauvaises habitudes est réel.

Comment perdre du poids durablement ?

Certes, le régime Montignac permet de perdre des kilos, et ce, sans s’affamer, mais il a ses limites comme la plupart des méthodes d’amaigrissement. À la fin du programme, vous retrouvez vos anciennes habitudes et reprenez ainsi des kilos. Pour perdre du poids, il vous faut changer vos anciennes habitudes alimentaires et adopter un mode de vie sain. Un rééquilibrage alimentaire apporte les changements nécessaires. Il vous permet de perdre des kilos, de conserver votre poids de forme et de vous garder en bonne santé. En effet, un régime alimentaire équilibré vous permet de prévenir de nombreuses maladies (diabète, hypertension, problèmes cardio-vasculaires…).

Avec le rééquilibrage alimentaire, vous redécouvrez le plaisir de manger des bonnes choses, et ce, sans excès ou sans vous affamer. Le rééquilibrage alimentaire est une modification pérenne de vos habitudes alimentaires et vous aide à vous sentir bien dans votre corps et mieux dans votre tête.

En pratique, un rééquilibrage alimentaire passe par les étapes suivantes :

  • Modifier les habitudes et adopter de nouveaux réflexes : manger à heure fixe, arrêter le grignotage, prendre le temps de manger et d’apprécier chaque bouchée…
  • Adopter un mode de vie sain en faisant du sport : la pratique d’activités physiques incite à mieux manger tout en restant le meilleur moyen de brûler les calories.
  • Se faire plaisir : ne pas oublier les collations pour se faire plaisir et pour éviter de grignoter entre les repas.

Vous vous sentez perdu ? N’hésitez pas à demander de l’aide à Qilibri pour vous aider dans votre projet de perte de poids. Qilibri vous propose un programme basé sur la chrononutrition. Méthode mise au point par le Dr Delabos, la chrononutrition vous apprend à « manger les bons aliments, au bon moment et en bonne quantité ». Avec la chrononutrition, vous conservez le plaisir de manger, car vous pouvez manger de tous les aliments et prenez des repas savoureux et rassasiants.

La chrononutrition vous invite à renouer avec votre corps, à l’écouter et à le respecter. Non seulement cette méthode vous permet de perdre du poids, mais elle vous permet également d’améliorer votre santé et votre bien-être en général (système digestif, immunité, sommeil…).

D’après le Dr Delabos, les aliments sont plus ou moins assimilés par l’organisme selon le moment d’ingestion dans la journée. Le matin, l’organisme sécrète de l’insuline, des lipases et des protéases. Il s’agit du bon moment pour manger du gras et des protéines.

Le petit-déjeuner doit être copieux pour aider l’organisme à bien démarrer et à tenir toute la matinée.

Le midi, le repas doit être consistant et contenir des protéines et des glucides. Au menu :

  • viande blanche ;
  • poisson ;
  • œufs ;
  • riz ;
  • polenta ou encore riz.

La chrononutrition encourage la collation en milieu d’après-midi pour tenir jusqu’au dîner. Ce repas doit être léger, car le métabolisme tourne au ralenti.

Les seuls aliments interdits dans la chrononutrition sont les laitages, les bouillons, les sauces sucrées et les aliments allégés.

Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles