Qu'est-ce qu'un régime sans résidu ?


Également appelé "régime sans fibre" ou "diète hypo-résiduelle", le régime sans résidu est prescrit avant et après une intervention médicale ainsi que dans le cadre d'un traitement de certaines maladies intestinales. Il convient de savoir ce qu'il en est réellement, comment se préparer à une coloscopie et les aliments autorisés et interdits durant cette diète.

Qu'est-ce qu'un régime sans résidu ?

Le régime sans résidu ne peut être recommandé que sur prescription médicale et pour une courte durée.

Que veut dire « résidu » ?

Le résidu est un morceau d'aliment non digéré par l'intestin qui ne peut pas être absorbé par l'organisme et qui sera fermenté par la flore colique. Il s'agit généralement de fibres n'ayant aucune valeur nutritionnelle. Les résidus se trouvant dans les aliments sont :

  • Les fibres d'origine animale (élastine, kératine, collagène...) ;
  • Le lactose ;
  • Les amidons résistants ;
  • Les fibres d'origine végétale (cellulose, pectine, hémicellulose...) ;
  • Les résidus glucidiques (raffinose des choux, inuline des artichauts...).

En quoi consiste le régime sans résidu ?

Il s'agit d'un régime alimentaire excluant les aliments riches en fibres dans la diète. Il consiste à :

Préparer une coloscopie

La suppression des fibres de l'alimentation régule le transit intestinal, réduit la fréquence et le volume des selles, et favorise ainsi la digestion. Afin que la coloscopie se déroule sans incident, un régime sans résidu est à prévoir car il réduit les risques d'irritation des intestins et du colon. Il prévient aussi l'inflammation de la muqueuse intestinale et permet aux intervenants de détecter facilement d'éventuelles anomalies sur la paroi colique.

Soulager les symptômes lors de poussées aigues de certaines maladies

Si le patient est en phase de poussée, le régime pauvre en lactose et en fibres alimentaires est recommandé afin d'améliorer sa qualité de vie s'il est atteint de la maladie de Crohn, de rectocolite hémorragique ou de sigmoïde diverticulaire.

Faciliter le retour à l'alimentation suite à une intervention chirurgicale

Si le patient a subi une intervention chirurgicale sur son appareil digestif, il doit adopter un régime sans résidu pendant quelques jours.

Les types de régime sans résidu

Le régime sans résidu peut être soit strict soit élargi.

Régime sans résidu strict

La consommation des laitages est interdite, sauf les fromages à pâte cuite. Toutes les graines, les céréales, les noix, les fruits et les légumes sont proscrits. Les graisses cuites, les charcuteries, les sauces et les fritures sont également interdits. En revanche, le riz, la semoule et les pâtes sont autorisés, à condition que ce ne soient pas des céréales complètes. Les œufs sont permis selon la tolérance de la personne. Le poisson est permis, sauf s'il est fumé ou en saumure. Les viandes maigres et dégraissées sont autorisées. Si elles sont trop fibreuses, elles doivent être hachées. En général, les aliments doivent être cuits sans matière grasse, c'est-à-dire bouillis, en papillotes, cuits à la vapeur ou grillés.

Régime sans résidu élargi

Dans ce régime, certains fruits cuits et quelques légumes sont autorisés. Quant aux laitages, leur consommation dépend de l'objectif. Comme les laitages, surtout le lait, accélèrent le transit intestinal, ils sont autorisés si la personne va subir une coloscopie. En revanche, si le but est de mettre au repos les intestins suite à une intervention chirurgicale ou à une maladie, la consommation des autres laitages est à évaluer au cas par cas selon la tolérance de la personne.

La durée du régime

Le régime sans résidu varie entre 3 jours et 3 semaines, selon la situation.

La période selon la finalité recherchée

La durée du régime dépend des circonstances.

Avant une coloscopie

Il convient de faire 3 jours de régime sans résidu élargi. Dans ce cas, les yaourts sont autorisés.

Avant une opération du colon

3 à 4 jours de régime élargi puis 3 jours de diète hypo-résiduelle stricte suffisent.

Après une colite ischémique ou une diverticulite

2 à 3 semaines de régime sans fibre strict puis 2 semaines de diète élargie sont à prévoir.

Les risques du régime : constipation et somnolence

Comme le régime sans résidu vise surtout à reposer le colon, il peut engendrer plusieurs troubles comme la constipation et la somnolence s'il est suivi au-delà de 3 semaines.

Comment se préparer à une coloscopie ?

La coloscopie est une opération d'exploration visuelle de l'intérieur du colon en vue de définir l'origine des symptômes qui se présentent ou de détecter des lésions précancéreuses.

Pourquoi choisir la coloscopie ?

Outre la détection des lésions du côlon, la coloscopie permet aussi d'en faire un prélèvement (biopsie) ou de les enlever selon le cas.

Quels aliments peut-on manger avant une coloscopie ?

Le choix des aliments autorisés en vue d'une coloscopie peut se faire facilement en répondant à ces quelques questions :

Quelle biscotte avant une coloscopie ? Quel pain pour ce régime ?

Concernant le pain et ses dérivés, seules les biscottes à base de farine blanche sont autorisées.

Comment peut-on manger les produits sucrés ?

Les biscuits secs, les gelées et les meringues peuvent être mangés avec du miel ou du sucre, mais sans amandes.

Quelles matières grasses sont permises ?

À condition qu'ils ne soient pas utilisés pour faire des fritures, l'huile, le beurre et la margarine sont autorisés.

Qu'en est-il des condiments, des boissons, des produits laitiers et des potages ?

Concernant les condiments, les fines herbes, le citron, le vinaigre, le sel et les aromates sont permis.

Pour ce qui est des boissons, le thé, les tisanes, l'eau plate, le café léger et un verre de vin par repas sont autorisés.

Quant aux produits laitiers permis, on peut citer le yaourt, le fromage frais, le lait (dans les préparations), les fromages à pâte dure et à pâte molle, etc.

Par ailleurs, la personne peut boire des bouillons et des potages d'avoine ou à crème d'orge, par exemple.

Exemple de menu avant une coloscopie

La personne doit être strictement à jeun. Elle ne doit ni fumer, ni manger ni boire.

Pour le petit-déjeuner

Le patient peut boire du thé et manger des biscottes et du pain grillé avec du fromage, du beurre ou de la gelée.

Pour le déjeuner

La personne peut manger du riz avec du saumon grillé et un peu de bouillon si elle le souhaite. Au dessert, elle peut prendre une compote de pommes. Elle peut également manger un steak de bœuf avec une purée de pomme de terre, et un flan à la vanille au dessert.

Pour le dîner

Le patient peut manger un poulet froid, une salade de pâte, un pain grillé avec du jambon blanc ou un potage. Un flan au citron ou une compote de poire serait idéal pour le dessert.

Régime alimentaire d'une diète hypo-résiduelle

Quel que soit le type de régime sans résidu prescrit, il convient de récapituler les aliments autorisés et interdits. Voici également quelques astuces pour préparer des plats hypo-résiduels sans vous priver des saveurs.

Quels sont les aliments pauvres en fibres et sans résidu ?

Voici la liste non exhaustive des aliments autorisés et conseillés selon le type de régime sans résidu prescrit.

Pour un régime sans résidu strict

Les aliments permis sont :

  • Les potages : les bouillons de légumes ;
  • Les poissons : tous les poissons s'ils sont cuits au four, grillés ou en filet ;
  • Les laitages : les fromages à pâte ferme ;
  • Les matières grasses : le beurre, la margarine et les huiles non cuites ;
  • Les crustacés et les coquillages : tout sauf les escargots ;
  • Les viandes : les viandes maigres, la volaille sans la peau et le jambon sans graisse ;
  • Les produits sucrés : le chocolat au lait et noir (sans fruits secs et sans noisettes), la gelée de fruit, le miel et le sucre ;
  • Les boissons : les sirops, l'eau, le thé, le café et le jus de pomme ;
  • Le pain : les biscottes et la farine blanche ;
  • Les féculents : la semoule, les pâtes, le riz et les pommes de terre sans peau ;
  • Les œufs cuits sans matière grasse.
Pour un régime sans résidu élargi

Les aliments autorisés sont :

  • Les laitages (en petite quantité) : les crèmes, les yaourts et les fromages frais ;
  • Les légumes : les courgettes, les carottes, les haricots verts extra fins, les pommes de terre (en purée ou cuite à la vapeur) et les endives ;
  • Les crudités : la salade verte, les betteraves, les tomates pelées sans pépins et les carottes rappées ;
  • Les fruits : tout s'ils sont bien murs et préparés en compote ou au sirop ;
  • Les boissons (en petite quantité) : les jus de fruit sans pulpe, le vin et les boissons alcoolisées.

Quels sont les aliments interdits dans les repas ?

Voici la liste des aliments à ne pas consommer dans le cadre d'une diète hypo-résiduelle :

  • Les laitages ;
  • Le pain complet, frais ou chaud ;
  • Les matières grasses cuites et le lard ;
  • Les sucreries sous forme de glace, de confiture et de sorbet ;
  • Les fruits et les légumes : tout sauf dans le cadre d'un régime sans résidu élargi ;
  • Les viandes fumées, salées, grasses, en sauce ou crue ;
  • Les poissons fris ;
  • Les œufs cuits avec des matières grasses ;
  • Les sauces dont les épices, les herbes, les condiments et le vinaigre.

Quelques astuces pour des recettes de cuisine pauvres en fibres

Voici quelques astuces si vous prévoyez de préparer des recettes pour un régime sans résidu efficace :

  • Si vous préparez des muffins jambon-fromage ou du soufflé au fromage, remplacez le lait par du lait sans lactose.
  • Lorsque vous préparez un bouillon de légumes, retirez les légumes avant la dégustation et veillez à ne mettre ni vinaigre de cidre ni vinaigre de vin.
  • Si vous préparez du riz au lait, une crème renversée, une quiche lorraine sans pâte ou encore des gnocchis à la romaine, utilisez du lait sans lactose à la place de la crème fraîche.
Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles