Tout sur les bienfaits de l'ail

Procurant un arôme agréable aux plats, l’ail est omniprésent dans les cuisines. Cette plante potagère possède en outre des vertus que certaines personnes ignorent encore. Elle regorge de nutriments et de substances non seulement essentielles, mais aussi bénéfiques pour la santé. Pour en tirer profit, il est nécessaire de connaître en détail les informations pertinentes concernant cet aliment. Voici tout ce qu’il faut retenir à propos de l’ail et de ses bienfaits.

Quelles sont les propriétés de l'ail ?

Cette plante, connue sous le nom d’« Allium sativum », pousse depuis plus de 5 000 ans dans les steppes d’Asie centrale et de la Grèce antique. En plus d’être un ingrédient indispensable en cuisine, l’ail est considéré comme un excellent allié de la santé. Riche en antioxydants et en vitamines (A, B, C et E), il contient également du calcium, du zinc, des composés soufrés, du potassium, du sélénium et particulièrement de l’allicine. L’ail possède ainsi des propriétés antibiotiques, antiseptiques, antiallergiques, anti cholestérol, anti-inflammatoires et même aphrodisiaques. 

Quels sont les bienfaits de l'ail pour la santé ?

L’ail est consommé quotidiennement par la majorité des foyers. Super-aliment, il est non seulement bénéfique pour la santé, mais également fortifiant.

En quoi l'ail est-il bon pour la santé ?

Cette plante aux multiples vertus est utilisée pour apporter de la saveur à différentes recettes. De plus, elle est utile pour le corps grâce à son action notable dans le renforcement du système immunitaire.

L'ail : c'est bon pourquoi ?

Sa consommation est à la fois favorable pour le fonctionnement de l’organisme et la santé de plusieurs organes. Par exemple, il améliore la fluidité sanguine tout en favorisant l’état du cœur. Peu calorique, cet aliment est également un allié des régimes minceur. Possédant des propriétés anti-infectieuses et antibactériennes.

L'ail soigne quoi ?

Cette plante aux multiples vertus réduit considérablement le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Selon les travaux du Dr Ke-Qin Xie, chercheur chinois à l’Institut de toxicologie de l’Université de Shandong, « l’ail diminue le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang. »Cette affirmation est publiée dans le Journal de Chimiothérapie antimicrobienne concernant les effets de l’ail sur la croissance de la bactérie Campylobacter jejun.

Les bienfaits de l'ail sur la digestion

L’ail facilite la digestion, car il contient de la vitamine B1 et du chlore, éléments protégeant le système digestif. La vitamine B1 permet de fabriquer des enzymes assurant la digestion. Le chlore booste l’activité de l’estomac dans la pulvérisation des aliments. Outre cela, il est un excellent antiseptique permettant de préserver la flore intestinale et la sécrétion de bile. En termes simples, cet incroyable aliment prévient la gastro-entérite en éliminant les bactéries intestinales.

Quelles sont les vertus de l'ail ?

Le plus intéressant avec la consommation de l’ail, c’est qu’il possède des bienfaits, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes. Voici tout ce qui est nécessaire à connaître sur la ces vertus.

Les vertus de l'ail pour l'homme

Selon une étude effectuée par des chercheurs de l’Université de Stirling en Écosse et de l’Université Charles de Prague « ce super aliment rendrait les hommes plus attirants ». Le site de L’Obs conseille d’ailleurs aux hommes de manger de l’ail avant un rendez-vous galant à raison de 12 grammes, soit 4 gousses d’ail. Cette astuce permettrait de dégager une odeur corporelle irrésistible pour les femmes.

Les vertus de l'ail pour la femme

Les bienfaits de l’ail pour la femme ne concernent pas uniquement la lutte contre le cholestérol. Lorsqu’il est consommé cru, il est un antifongique puissant qui traite les mycoses vaginales. Il s’agit d’un champignon appelé « Candida albicans » résultant d’une grossesse ou d’un traitement antibiotique. Ces mycoses provoquent des brûlures et des démangeaisons, rendant le quotidien de la femme invivable. 

Que fait l'ail dans le corps ?

Malgré ses nombreuses vertus pour la santé, il existe des situations où il faut arrêter de consommer de l’ail immédiatement. En cas de traitement médicamenteux, de problème hépatique, de tension artérielle normale ou basse, et d’estomac sensible, il est préférable de consulter un médecin avant d’en manger. Il en va de même pour les femmes enceintes, car la consommation de cet aliment doit être modérée.

Quels sont les effets secondaires de l'ail ?

De nombreuses personnes ignorent les dangers de l’ail pour le cerveau. Il contient en effet des molécules de sulfone hydroxyle (Diméthyl Sulfoxyde ou agent cancérigène) qui empoisonnent la barrière sanguine du cerveau. Ces molécules sont considérées comme toxiques pour toutes formes de vie et, consommé à l’excès, cet aliment ralentit l’activité cérébrale d’un individu.

Quels sont les bienfaits de l'ail cru ou cuit sur la santé ?

Tout le monde sait que l’ail cuit apporte une odeur spéciale et une saveur incomparable aux aliments. De plus, en général, qu’il soit cru ou cuit, il favorise la santé du cœur, du cerveau et optimise le système immunitaire de l’organisme. Bien entendu, sa consommation doit être modérée selon l’effet désiré.

Pourquoi faut-il manger de l'ail cru en particulier ?

Pour profiter des avantages de cet aliment aux innombrables vertus, il est recommandé de le manger cru. À l’opposé de l’ail en poudre ou séché, l’ail frais est 1,5 fois plus puissant. Pour ce faire, il suffit de l’écraser ou de le hacher avant de le laisser reposer pendant environ 10 à 15 minutes. Cette méthode permet de maximiser l’efficacité de ses composants en mélangeant les enzymes (alliine et alliinase). Ce processus facilite la formation du puissant antioxydant appelé « allicine ».

Pourquoi manger de l'ail et du miel ?

À part les bienfaits déjà connus, la combinaison de l’ail et du miel permet d’obtenir un remède fait maison contre différentes affections comme la grippe. Cette technique préserve en effet la santé tout en boostant l’immunité du corps. Pour ce faire, il suffit de hacher 2 ou 3 gousses d’ail en petits morceaux et de les mélanger avec une cuillère à soupe de miel. Mettre le tout dans un bocal et attendre qu’un sirop se forme. 

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles