Manger du chocolat : quels effets ?


Loin d'être un simple plaisir gourmand, le chocolat est un aliment regorgeant de bienfaits pour la santé. Décliné dans une infinité de variétés sur le marché, tantôt amer, tantôt doux et sucré, ce produit à base de cacao est un régal pour le palais. Grâce à sa composition chimique très riche, le chocolat exerce également des effets positifs sur le système nerveux. Sa consommation favorise notamment la sécrétion des hormones du bonheur, faisant du chocolat une friandise excellente contre les coups de mou. Zoom sur les propriétés remarquables du chocolat.

Manger du chocolat : quels effets ?

Explosion de saveurs en bouche, le chocolat est bien plus qu'une friandise destinée à apaiser les envies de sucre. En réalité, cet aliment déborde de bienfaits pour la santé. Croquer une tablette de chocolat à pleines dents est souvent associé à un sentiment de pur bonheur pour la simple raison que sa consommation influe positivement sur la production d'endorphines par l'organisme. Ce neurotransmetteur sécrété par le cerveau subit un léger pic suite à l'ingestion de chocolat. Connues pour leurs propriétés euphorisantes relaxantes, les endorphines plongent alors le corps dans une sensation de bien-être et d'euphorie.

Le chocolat, source de magnésium et de potassium

En plus d'agir directement sur la libération de l'hormone du bien-être, le chocolat se démarque par sa qualité nutritionnelle. Particulièrement riche en sucre, ce produit dérivé du cacao constitue une bonne source d'énergie pour le corps. Des nutriments essentiels au bon fonctionnement de l'organisme tels que le magnésium, le phosphore, le fer et le potassium sont également apportés en quantité satisfaisante par sa consommation. En outre, le chocolat permet de lutter contre les radicaux libres dans l'organisme grâce aux antioxydants, notamment les polyphénols, qu'il contient. De ce fait, la consommation de chocolat exerce un effet protecteur avéré contre les maladies cardiovasculaires.

Autrement, grâce à une substance chimique particulière, la théobromine, le chocolat agit également comme antidépresseur. Associée aux propriétés du magnésium présent en grande quantité dans le chocolat, cette molécule stimule l'humeur et en fait un aliment à privilégier en cas de dépression.

La théobromine : un composant actif du chocolat

Le chocolat est issu de la transformation du cacao et du beurre de cacao, auxquels est facultativement ajouté du sucre. De ce fait, le produit final hérite de tous les composants chimiques du cacao. Parmi ces derniers se trouve notamment la théobromine. Présente en quantité plus ou moins importante dans le chocolat selon la teneur en cacao utilisée, la théobromine est un composé chimique comparable à la caféine. Il s'agit entre autres d'un stimulant doux qui agit directement sur l'humeur. Cette molécule joue donc un rôle d'antidépresseur tout en stimulant le système nerveux central et en tonifiant les muscles pour des performances musculaires optimisées.

Est-ce que le chocolat est bon pour la santé ?

Consommé avec modération, le chocolat assure une bonne santé. En effet, le chocolat :

  • Possède des propriétés antioxydantes remarquables : plus un chocolat contient du cacao, plus ses effets antioxydants sont puissants et meilleur il est pour la santé. Sa consommation régulière dans le cadre d'une alimentation équilibrée contribue à réduire les risques d'AVC, de troubles cardiovasculaires, mais aussi de cancer.
  • Est un bon aliment contre le stress : en plus de ses propriétés antidépresseurs, le chocolat aide à combattre la fatigue et le stress grâce à la théobromine et à la sérotonine qu'il contient. La sérotonine est une sorte d'opiacée naturelle présente dans l'organisme qui régule l'humeur. En mangeant du chocolat, la production de sérotonine est stimulée par le sucre qu'il renferme. En outre, le chocolat contient du tryptophane, un acide aminé essentiel à la synthèse de la sérotonine.

Les bienfaits du chocolat sur les hormones du bonheur

En plus d'avoir une grande influence sur la santé et le poids, l'alimentation est également liée à l'humeur. Manger les bons aliments au bon moment peut grandement contribuer à la bonne humeur, au bien-être et à l'apaisement. Ces sentiments se manifestent au sein de l'organisme par le biais de neurotransmetteurs tels que l'endorphine ou la sérotonine. Toutefois, ces derniers peuvent être amenés à manquer dans certaines situations. Le stress, l'anxiété, la dépression ou encore des troubles digestifs ou cognitifs peuvent aboutir à un déficit d'hormones du bonheur. Heureusement, de nombreux boosters naturels existent. Manger un morceau de chocolat noir fait partie des astuces les plus simples pour activer la sécrétion d’endorphines ou de sérotonine, et pour retrouver le sourire instantanément.

Le rôle de l'endorphine : qu'est-ce qui la libère et comment ça fonctionne ?

L'endorphine, la fameuse hormone du bien-être, est une sorte de morphine naturelle produite par l'organisme. Ce neurotransmetteur provoque une sensation de calme, voire d'euphorie, réduisant l'anxiété et le stress éventuellement ressentis. En plus de son rôle d'antidépresseur, l'endorphine exerce également un effet antidouleur. La consommation du chocolat est d'ailleurs associée à la libération de cet opiacé dans l'organisme. En effet, grâce à l'action combinée des stimulants physiques qu'il renferme (la caféine, la théobromine et la théophylline), le chocolat stimule la production d'endorphine et de dopamine, ce qui accroît le plaisir de sa dégustation.

Le chocolat et la sérotonine

L'endorphine n'est pas l'unique hormone stimulée par la consommation de chocolat. En effet, ce dernier a également une incidence sur le taux sanguin de sérotonine, l'hormone du plaisir. En plus des oligo-éléments et desméthylxanthines qu'il contient, le chocolat renferme également de la sérotonine, présente en quantité appréciable (environ 0,8 mg pour une portion de 100 g) dans ses composants. Par ailleurs, le chocolat est riche en tryptophanes, un acide aminé précurseur à la sérotonine. De ce fait, en consommer suffisamment fournit à l'organisme tout ce dont il a besoin pour synthétiser cette hormone régulatrice d'humeur.

La sécrétion d'endorphine : comment la stimuler ?

Bien que manger du chocolat noir soit un moyen efficace d'accroître la production des hormones du bonheur, il existe d'autres façons de s'y prendre. Les activités physiques et sportives ou encore le yoga font notamment partie des options à considérer. Le simple fait de sourire peut aussi suffire à stimuler la libération d'endorphine dans l'organisme. Le contenu de l'assiette joue également un rôle favorable dans cette recherche de bien-être et d'apaisement. Plus on prend du plaisir en mangeant, mieux c'est. La pratique d'une activité sportive telle que le jogging est aussi un facteur de libération de l'endorphine.

Pourquoi manger beaucoup de chocolat libère l'endorphine ?

Le chocolat est un aliment riche en lipides et assez calorique : une portion de 100 g de chocolat peut apporter jusqu'à 545 kcal dans l'alimentation. Pour ceux qui suivent un régime minceur ou un régime hypocalorique, il est donc important d'en limiter la consommation au risque de favoriser la prise de poids. Comme indiqué précédemment, sa consommation est connue pour avoir des effets antidépresseurs et anti-stress. En outre, le chocolat est classé parmi les "aliments plaisir". En effet, sa texture fondante est considérée comme étant un facteur de plaisir par le cerveau. Ce dernier libère ainsi de l'endorphine pour renforcer la sensation de bien-être créée par la consommation de chocolat. Par ailleurs, le tryptophane que renferme le chocolat sert également à la fabrication d'endorphine par le cerveau.

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles