En quoi ne plus manger de viande fait maigrir ?


Depuis des millions d’années, la viande fait partie intégrante de l’alimentation de l’être humain. Toutefois, en parallèle au nombre grandissant de carnivores, de plus en plus d’individus se réduisent leur consommation de chair animale (régime flexitarien), voire même la supprime de leur mode de vie alimentaire. Les raisons de ce changement peuvent être d’origine sanitaire (prévention de maladies, perte de poids...), éthique (lutte contre la souffrance animale) ou tout simplement environnementale (protection de l’écosystème). Zoom sur les informations essentielles à retenir sur la consommation de viande et ses conséquences.

 

La consommation de viande et la santé

Contrairement à ce que les mangeurs de viande pensent, la consommation de chair animale et la santé sont sensiblement liées l’une à l’autre. Pour cette raison, une personne qui n’en consomme pas s’expose à divers changements plus ou moins bénéfiques pour sa santé.

Est-ce vraiment bien d'arrêter de manger de la viande ?

Ne plus consommer de viande a des conséquences bénéfiques au sens large. Concernant l’organisme, une meilleure digestion des aliments par l’estomac est constatée. De plus, l’apport quotidien en matières grasses du corps diminue. Selon une étude menée par des chercheurs de Harvard et appuyée par Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste à Paris, « les végétariens sont en meilleure santé que les carnivores grâce à leurs habitudes alimentaires saines et équilibrées ». À part cela, il est plus facile d’économiser de l’argent par la réduction des dépenses. Du côté des protecteurs de l’écologie, ne plus manger de chair animale contribue à la défense des animaux et à la survie en général de la planète.

Arrêter la viande ou ne plus en manger fait-il maigrir ?

Tout comme le régime flexitarien, stopper la consommation de viande entraine la perte de poids. Des experts de la santé l’ont d’ailleurs constaté suite à une analyse effectuée auprès de 1 000 personnes non végétariennes et végétariennes. Après avoir suivi un régime pendant 1 mois, il s’avère que les végétariens ont perdu jusqu’à 1,8 kg contre 900 g seulement pour les carnivores. À cet effet, limiter ou arrêter totalement la consommation de chair animale favorise la perte de poids.

Est-ce que manger de la viande fait grossir ou favorise la prise de poids ?

Objet de nombreux débats, la viande peut faire grossir, mais sous certaines conditions. Riche en protéines, cet aliment peut s’avérer inoffensif lorsqu’il contient peu de matières grasses (viande blanche). Toutefois, les aliments transformés issus de la chair animale comme le jambon, les saucisses, la mortadelle… peuvent facilement engendrer la prise de poids.

Les différentes manières de préparation de la viande sont également des facteurs à prendre en compte. C’est pourquoi la consommation de viande est souvent réduite dans les divers régimes alimentaires ou le rééquilibrage alimentaire. A contrario, une alimentation riche en légumes et fruits est à privilégier. Il s’agit d’ailleurs d’une manière efficace de remédier à la prise de poids tout en assurant un résultat sur le long terme, sans effet yo-yo.

Ne plus manger de viande entraine-t-il la fatigue ?

Supprimer la viande de l’alimentation n’a pas que des bienfaits pour la santé. En effet, cette privation génère de la fatigue physique et psychique chez l’individu. La carence en protéines engendre l’affaiblissement des structures du corps, à savoir les cartilages, les os, les ongles… De même, la masse musculaire perd en ténacité. Parallèlement, les systèmes hormonaux et immunitaires sont réduits. Ces changements provoquent par ailleurs une sensation de mal-être, puisque les nutriments apportés par la viande procurent une grande partie de l’énergie au corps. Par conséquent, avant de décider d’arrêter la consommation de viande, il est important de connaître les aliments qui vont la remplacer.

Pourquoi avoir plus envie de manger de la viande ?

Cela fait des siècles que l’Homme intègre la viande dans son alimentation. Bien qu’il soit possible de s’en passer, la consommation de viande est considérée comme un besoin vital pour beaucoup. Si les végétariens arrivent à s’en priver, les carnivores, pour leur part, rencontrent souvent des difficultés lorsqu’il s’agit de changer d’habitude alimentaire. La raison n’est autre que l’habitude de l’organisme à assimiler les protéines animales et à en réclamer plus par la suite. Un individu appréciant la saveur de la viande est susceptible de devenir accro. Cette dépendance explique pourquoi à un certain moment, il est conseillé de réduire la consommation en chair animale.

Comment perdre du poids sans manger de viande ?

Le régime végétarien est réputé pour son efficacité en matière de perte de poids. Toutefois, il est recommandé de le suivre avec prudence. Pour maigrir sans viande, il ne suffit pas de la supprimer de l’alimentation. Afin d’éviter les conséquences négatives comme une carence en protéines, il est crucial d’opter pour un menu substituant les apports nutritionnels de la viande. Ci-après un exemple de diète ou d’une cure permettant de se débarrasser des kilos en plus sans consommer de la chair animale.

Menu type d’un régime sans viande :

  • Matin : thé ou café sans sucre, 1 yaourt, 2 tartines de pain aux céréales ou 1 bol de muesli ;
  • Midi : salade de tomates, 1 jus d’orange, omelette aux pommes de terre, salade verte;
  • Après-midi : 1 banane, 1 yaourt ;
  • Soir : salade composé ( patate douce, boulgour, avocat, brocoli, carotte, courgette (crus), tofu fumé amande sésame, grenade en topping), fraise, thé sans sucre.

Toutefois, avant de recourir à ce type de régime, l’avis d’un professionnel de la nutrition est nécessaire. Adopté sur une longue durée ou sur un coup de tête, il peut engendrer des effets néfastes sur la santé.

Comment manger flexitarien ?

Pour un carnivore, il est difficile de supprimer définitivement la viande de ses repas quotidiens ou de devenir végétarien. Pour remédier à cela, il est possible de réduire tout simplement la quantité consommée en optant pour le régime flexitarien. Cependant, cette méthode n’est pas simple et nécessite quelques connaissances à acquérir.

Pourquoi manger moins de viande rouge ?

Selon les affirmations de chercheurs sur plus de 1 demi-million d’Américains pendant 10 ans, « le risque de décès des consommateurs de viande rouge ou transformée est le plus élevé ». La même étude révèle que la consommation de viande blanche s’avère inoffensive. Parmi les viandes rouges se trouvent le veau, le bœuf et l’agneau. Bien que cette catégorie de chair animale soit riche en nutriments (fer, protéines, zinc et vitamine B12), elle constitue une source de gras saturés. C’est pourquoi les professionnels de la santé recommandent de diminuer sa consommation de viande rouge et favoriser celle de viande blanche (Dinde, volaille…) et de poisason.

Comment ne plus manger de viande le midi ?

Pour s’adapter au régime alimentaire flexitarien, il est préférable d’y aller doucement. Se passer de viande durant le déjeuner est par exemple une étape importante à franchir. Afin d’y parvenir, il est recommandé de la remplacer par des aliments riches en nutriments. Il s’agit du riz et des haricots (rouge, blanc, mungo,etc), du maïs et des fèves, des pâtes et des pois cassés, de l’avoine et du soja, de la semoule et des pois chiches ainsi que du pain et des lentilles. La particularité de ces aliments est qu’ils possèdent d’innombrables propriétés intéressantes (antioxydants, index glycémique faible…) pour la santé.

Comment supprimer la viande le soir ?

Pour stopper la consommation de chair animale, il est également conseillé de ne plus en manger le soir. Cette pratique est la plus intéressante, puisqu’elle assure une perte de poids effective. La meilleure solution pour y arriver est de consommer des aliments diététiques. À titre d’exemple, la remplacer par une association de féculents et de légumineuses accompagné de légumes et des fruits (salade aux pamplemousses ou aux citrons) riches en fer végétal est de mise. Manger des aliments à forte teneur en protéines, à savoir les produits laitiers, les noix, les tubercules, les œufs, les épices, les amandes… est également une excellente option.

Diététicienne Nutritionniste Qilibri - Lauren Haddad
Catégories
Dossiers
Derniers articles