Rétention d’eau : quels sont les remèdes préconisés ?


Figurant parmi les ennemies de la silhouette, la rétention d’eau peut faire prendre plusieurs kilos en l’espace de 24 heures, même sans écart alimentaire. Heureusement, il est possible de lutter contre la sensation de ballonnement et de gonflement qui la caractérisent. Focus sur les remèdes à adopter pour combattre la rétention d’eau.

Rétention d’eau : en quoi cela consiste-t-il ?

Les deux tiers de l’eau contenue dans l’organisme se trouvent à l’intérieur des cellules. Le reste est localisé à l’extérieur, soit entre les cellules (espaces interstitiels), soit dans les vaisseaux sanguins. En cas de défaillance du système régulant la filtration et la réabsorption de l’eau entre ces différentes parties, l’eau s’accumule et reste piégée dans les tissus au lieu d’être évacuée vers les reins. L’on parle dans ce cas de rétention d’eau ou d’œdème. Il s’agit d’un phénomène courant souvent à l’origine du gonflement d’une ou plusieurs zones du corps.

La rétention d’eau est généralement localisée au niveau des membres inférieurs, principalement dans les chevilles et les jambes, se manifestant par des gonflements. Ce symptôme peut parfois être accompagné d’autres signes comme une décoloration de la peau, une sensation de raideur ou d’engourdissement au niveau de la zone touchée, mais aussi une variation du poids. Généralement temporaires, ces symptômes apparaissent et disparaissent souvent spontanément. Notez que la rétention d’eau peut aussi être interne. Dans ce cas, des ballonnements ou des douleurs au niveau de l’estomac, des intestins, des poumons ou d’autres organes apparaissent.

Quelles sont les causes de la rétention d’eau ?

Pour traiter efficacement la rétention d’eau, en connaître les causes et les facteurs favorisants est nécessaire.

Quelles sont les causes des chevilles enflées et des jambes qui gonflent ?

Si vous avez les chevilles enflées et les jambes qui gonflent, la rétention d’eau figure parmi les causes possibles. Touchant aussi bien les femmes que les hommes, ce phénomène résulte généralement du mauvais fonctionnement de l’organisme, notamment d’une insuffisance veineuse. En raison du ralentissement de la circulation, le liquide cellulaire s’accumule et migre vers les tissus, engendrant des gonflements. En fonction de leur gravité, les chevilles et les jambes sont les parties les souvent touchées par les œdèmes. Outre l’insuffisance veineuse, d’autres pathologies peuvent aussi causer la rétention d’eau comme une thrombose veineuse, une insuffisance cardiaque, des problèmes rénaux ou encore des problèmes thyroïdiens. Par ailleurs, la prise de certains médicaments peut en être à l’origine.

Quels sont les facteurs favorisant la rétention d’eau ?

Différents facteurs peuvent favoriser l’apparition des œdèmes :

●   L’alimentation : un faible apport en protéines ainsi qu’un excès de sucre ou de sel peuvent causer ou aggraver la rétention d’eau.

●   La chaleur : ce phénomène engendre la dilatation et la porosité des vaisseaux sanguins, favorisant la sortie de l’eau et altérant l’absorption depuis les tissus.

●   Une position stationnaire prolongée : que ce soit en station debout ou assise pendant une longue durée (au cours d’un trajet en avion ou en voiture, ou dans une file d’attente par exemple), l’immobilité prolongée favorise la rétention d’eau. En effet, lors de la contraction des muscles, le liquide peut s’accumuler, entrainant ainsi le gonflement au niveau des chevilles et des jambes.

●   Les médicaments : certains traitements, notamment les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les corticostéroïdes ou les médicaments contre l’hypertension peuvent provoquer une rétention d’eau.

●   Les variations hormonales : de nombreuses personnes sont sujettes à des œdèmes au cours de la semaine précédant l’arrivée de leurs menstruations en raison des variations hormonales. En outre, les femmes sous pilules contraceptives contenant des œstrogènes et des progestatifs peuvent aussi faire de la rétention d’eau. Par ailleurs, le bouleversement hormonal dont les femmes ménopausées sont victimes peut aussi en être à l’origine.

●   La grossesse : la rétention d’eau est aussi courante chez les femmes enceintes, particulièrement en fin de grossesse. Cela est dû à une vasodilatation, à une forte pression sur le système veineux ainsi qu’à une hausse du volume sanguin.

Comment éliminer la rétention d’eau rapidement avec son alimentation ?

Pour éliminer rapidement la rétention d’eau, désengorger les tissus emprisonnant l’eau est nécessaire. Pour cela, il convient de changer certaines des habitudes quotidiennes en revoyant notamment l’alimentation.

Comment faire pour se débarrasser de la rétention d’eau ? : Les aliments préconisés

L’alimentation constitue la clé pour lutter contre les ballonnements liés à la rétention d’eau. En effet, certains nutriments comme les fibres, le potassium et d’autres minéraux sont à privilégier pour que l’organisme libère l’excès d’eau.

●   Pour lutter contre la rétention d’eau, il importe de réguler le taux de sodium de l’organisme en consommant du potassium. Différents aliments en sont riches, notamment les bananes, les tomates, les épinards, les avocats, les noix, la patate douce, la roquette ou encore les choux de Bruxelles.

●   Pour réguler le système digestif et combattre la rétention d’eau, les fibres alimentaires sont idéales. Céréales, betterave, petits pois ou encore céleri sont à privilégier pour diminuer la rétention d’eau. Réduisant aussi le taux de sodium et contenant des enzymes ainsi que des minéraux stimulant l’évacuation d’eau par les reins, les citrons et oranges sont aussi recommandés. Par ailleurs, les asperges sont préconisées pour leurs fibres et leur taux élevé en nutriments diurétiques.

●   Toutefois, l’eau aide l’organisme à se débarrasser des excès de sel. Ainsi, buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour. D’autres boissons comme les infusions de fruits rouges, de queues de cerises ou encore de vigne rouge sont recommandées.

Rétention d’eau : dégonfler rapidement en rééquilibrant son alimentation

Pour réduire les ballonnements et gonflements provoqués par la rétention d’eau, un rééquilibrage alimentaire est nécessaire. Il ne s’agit pas de suivre un régime strict, mais de découvrir ou de redécouvrir les bases de l’alimentation. Ce processus vous permettra de retrouver une alimentation saine et de consommer tous les nutriments dont votre organisme a besoin.

En rééquilibrant votre alimentation, vous profitez d’une bonne santé et vous vous faites plaisir en mangeant. Les excès de sucre et de sel sont ainsi à bannir et les produits transformés à éviter. Pour rééquilibrer votre alimentation sans risque de carences, la chrononutrition est l’idéale. Cette méthode mise au point par le Dr Delabos repose sur le respect du rythme biologique de l’organisme. Elle consiste à choisir le moment durant lequel un aliment est consommé pour que ses nutriments soient bien utilisés par l’organisme.

Traitement de la rétention d’eau : que faire ? Quels sont les médicaments et remèdes efficaces ?

Pour compléter une alimentation saine et équilibrée, certaines astuces peuvent être adoptées afin de lutter contre la rétention d’eau.

Rétention d'eau, remède :

Comment lutter contre les jambes qui gonflent ? : les médicaments sont-ils efficaces ?

En cas d’œdème aux jambes, il est généralement conseillé de traiter le problème ou la maladie en cause. Outre les mesures préventives de base, des médicaments diurétiques peuvent être prescrits. Ces derniers sont souvent associés à un régime faible en sel pour faciliter l’élimination de l’excès d’eau. Leur prise peut cependant engendrer des carences en potassium et endommager les reins, augmentant ainsi le risque cardiaque chez les patients. Leur usage est réservé aux personnes dont la rétention d’eau résulte d’une insuffisance cardiaque, hépatique ou rénale. Pour éviter l’utilisation de médicaments, il importe de prévenir l’apparition des gonflements liés à la rétention d’eau en équilibrant son alimentation et en utilisant des solutions naturelles.

Comment soigner un œdème avec des traitements naturels et remèdes de grand-mère ?

Pour éviter les médicaments, complétez une alimentation saine et équilibrée par des méthodes naturelles et des remèdes de grand-mère. Régulant le taux de potassium dans l’organisme grâce à son apport en potassium, le vinaigre de cidre, produit aux multiples vertus, est conseillé, à raison d’une cuillère à café dans un verre d’eau, deux fois par jour et pendant quelques jours. Ajoutez aussi de l’artichaut dans vos assiettes puisque ce légume riche en fibres et en potassium participe à la purification des intestins et au drainage des tissus. L’oignon, doté de propriétés diurétiques, doit aussi être consommé régulièrement. Le jus de citron est également conseillé pour détoxifier l’organisme. Il est aussi recommandé de faire du sport de manière régulière pour améliorer le retour veineux. Évitez également de rester longtemps assis ou debout. Le port de vêtements serrés est aussi déconseillé. Par ailleurs, stimulez le retour veineux en surélevant vos jambes lorsque vous êtes en position couchée.

Le drainage de la lymphe par les plantes

Pour compenser la faiblesse du réseau veineux, le drainage lymphatique est aussi conseillé. Outre le massage et la pratique d’une activité physique, il est possible de drainer la lymphe grâce à certaines plantes : la vigne rouge, le mélilot, le chiendent, le thé vert, le petit houx, le bouleau blanc, le pissenlit ou encore le persil, remède naturel anti-rétention d’eau. Ces plantes peuvent être consommées en infusion ou en décoction. Attention à la posologie, n’hésitez pas à demander conseil à un spécialiste car les plantes sont fortement concentrées.

Lutter contre la rétention d’eau hormonale : que faire ?

Ces recommandations restent valables, même en cas de rétention hormonale. Que ce soit lors des règles ou lors de la ménopause, l’adoption d’une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique douce sont de mise, y compris pour les femmes enceintes.

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles