Artichaut congelé et cancer



La qualité de l'alimentation est déterminante pour une bonne santé. En plus de faire gagner du poids, des habitudes alimentaires négligées peuvent favoriser l'apparition de certaines maladies, dont le cancer. Pour endiguer la propagation de ce mal,
adopter un régime alimentaire sain et équilibré est incontournable. Certains légumes aux propriétés anti-cancéreuses remarquables sont à privilégier dans un rééquilibrage alimentaire. L'artichaut, congelé ou cuit, en fait notamment partie. Zoom sur les bienfaits contre le cancer de ce légume d'exception.

Alimentation : régime et cancer

L'alimentation constitue la principale source d'énergie de l'organisme. Elle fournit tous les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. De ce fait, adopter un régime alimentaire sain et équilibré est primordial. En plus de réduire les risques de maladie, une bonne alimentation renforce la défense immunitaire en général. A contrario, une alimentation négligée qui ne prend pas en compte les besoins du corps est susceptible de favoriser le développement de maladies graves, notamment le cancer, une pathologie prévalente dans le monde.

Selon les nombreuses études menées ces dernières années par le Fond mondial de recherche contre le cancer, les chercheurs reconnaissent que des cas de cancers sont liés à une mauvaise alimentation. Ces mêmes études recensent pas moins de 19 000 nouveaux cas de cancer par an, dont l'origine serait expliquée par des habitudes alimentaires déséquilibrées. Certains aliments, tels que les fruits et légumes, sont des agents protecteurs de l'organisme. D'autres, consommés en excès, sont des facteurs de risque susceptibles de participer au développement d'un éventuel cancer. Il s'agit notamment des aliments trop gras.

Quels aliments éviter et comment se nourrir quand on a le cancer ?

Face aux risques de cancer du côlon, de la prostate ou du sein, il est important de revoir la nature des aliments consommés au quotidien. Un régime adapté est un moyen de prévention efficace contre ces maladies, mais ne permet pas de freiner la propagation de cellules cancéreuses déjà présentes. Ainsi, l'adoption d'un régime sain est purement préventive et ne constitue en aucun cas un traitement pour guérir la maladie. Voici les facteurs nutritionnels qui influent sur l'apparition et la diminution des risques de cancers :

  • La consommation d'aliments d'origine végétale (fruits, légumes, céréales complètes) est un facteur de protection. Les recommandations officielles, qui prônent la consommation d'au moins cinq fruits et légumes par jour, doivent être respectées. Ces aliments, riches en fibres alimentaires, participent activement à la prévention de tous les cancers aéro digestifs dont le cancer du côlon, du rectum ou encore du poumon. L'artichaut, les fruits rouges, l'ail, les herbes aromatiques et le brocoli font partie des meilleurs aliments à consommer dans ce cadre. Par ailleurs, ils ont l'avantage de favoriser la perte de poids et diminuent de ce fait les problèmes de surpoids, précurseurs au cancer du sein chez les femmes ménopausées.
  • Les aliments à risque comptent les viandes, les charcuteries ainsi que tous les aliments gras et transformés dans leur rang. Selon le Centre international de recherche sur le cancer, les charcuteries sont potentiellement cancérogènes pour l'organisme. De ce fait, il faut en modérer la consommation. Il en est de même pour la viande rouge qui, consommée en excès, favorise le développement de cellules cancéreuses en optimisant notamment la production de radicaux libres. Pour éviter tout risque, la consommation de viandes rouges ne doit pas excéder 500 g par semaine. Une limite hebdomadaire de 150 g de charcuterie est également autorisée.

Manger congelé, quels bienfaits sur la santé ?

Mode de conservation privilégiée et pratique, la congélation est omniprésente dans l'alimentation quotidienne. Congelés ou surgelés, certains fruits et légumes peuvent être conservés beaucoup plus longtemps que laissés au frais. Par ailleurs, ces produits surgelés offrent un gain de temps considérable. D'un point de vue nutritionnel, les légumes congelés conservent la majorité de leurs nutriments. Qu'ils soient consommés frais ou congelés, l'effet protecteur et le pouvoir antioxydant de certains légumes ne s'estompent pas et demeurent relativement intacts. Il s'agit notamment de :

  • L'artichaut ;
  • Le radis ;
  • Les concombres ;
  • La courgette ;
  • Les oignons ;
  • Les aubergines.

L'apport nutritionnel de ces légumes n'est pas impacté par une conservation prolongée au congélateur. Ils peuvent donc être consommés pour lutter contre les risques de cancer. Contrairement à l'artichaut et à l'aubergine congelée, d'autres légumes, plus fragiles, supportent mal la congélation. C'est notamment le cas des brocolis dont les propriétés antioxydantes baissent de 15 % après seulement un jour de congélation. Les haricots verts, l'ail, les épinards et les autres légumes subissent le même déclin et perdent tout intérêt nutritionnel après la congélation. Quant à ceux destinés à la consommation crue, comme la salade ou la tomate, la congélation les dégrade complètement.

Légumes en conserve : bonne ou mauvaise idée ?

Autre méthode de conservation prévalente, les conserves ne profitent pas à tous les légumes. Pour prévenir le cancer, ces produits sont à privilégier dans l'alimentation pour leur pouvoir antioxydant et leur effet protecteur incontournable. Cependant, les différents nutriments essentiels qu'ils contiennent (antioxydants, phénols, vitamines C) ne survivent pas à la conservation en boîte. Certains légumes tels que les petits pois, les betteraves et les céleris perdent la majorité de leur pouvoir antioxydant en conserve. Face à l'absence d'intérêt nutritionnel de ce mode de conservation, la durée constitue le seul avantage exploitable.

Artichaut congelé contre le cancer : propriétés et vertus

Considéré comme un super-aliment contre le cancer, l'artichaut est un légume aux propriétés remarquables. Cuit, cru ou congelé, artichaut blanc ou violet, ce légume se classe parmi les meilleurs aliments à privilégier pour prévenir les risques de cancer. Ses feuilles et son cœur débordent de nutriments bénéfiques à l'organisme. L'artichaut se démarque notamment par sa richesse particulière en antioxydants. Cette propriété fait de ce légume l'aliment à consommer par excellence contre le cancer. Toutefois, les vertus qui lui sont reconnues ne se limitent pas à la prévention de maladies graves. L'artichaut est également :

  • Un excellent diurétique : sa teneur particulièrement élevée en potassium en fait un des aliments détox idéaux pour nettoyer l'organisme en profondeur.
  • Un bon aliment antioxydant : l'artichaut déborde d'antioxydants. Ses polyphénols aident à combattre le cancer du foie en stimulant cet organe tandis qu'un autre antioxydant, la silymarine, prévient le cancer de la peau.
  • L'allié du transit intestinal : excellente source de fibres insolubles, l'artichaut peut aider en cas d'indigestion, ballonnement ou constipation. Les fibres insolubles qu'il renferme exercent un effet protecteur sur le système cardiovasculaire.
  • L'ami des diabétiques : grâce à un de ses composants glucidiques, l'inuline, l'artichaut aide à réguler le taux de sucre de l'organisme et à combattre le diabète de type 2. Ce légume peut donc intégrer sans problème le régime alimentaire des diabétiques. Cette même molécule contribue au développement de la flore intestinale et participe activement à la réduction des risques de cancer du côlon. En outre, les extraits de feuilles d'artichaut abaissent également la glycémie.

L'artichaut fait partie des légumes qui ne faiblissent pas avec la congélation. En effet, celui-ci conserve parfaitement les minéraux, vitamines et antioxydants qu'il renferme. Consommé cru, cuit ou après congélation, l'artichaut reste un légume d'exception pour prévenir le cancer du côlon.

Combien de calories apporte l'artichaut ?

Riche en bienfaits pour la santé, l'artichaut aide à garder la ligne en plus de lutter contre les risques de cancer. L'apport calorique remarquable de ce légume, de l'ordre de 18 kcal par 100 g, en fait un excellent allié minceur. De même, l'artichaut congelé possède une densité calorique et un index glycémique très bas.

Les valeurs nutritionnelles de l'artichaut congelé

Tel que mentionné précédemment, l'artichaut est un légume riche en nutriments. La cuisson et la congélation de ce légume n'ont que très peu d'incidence sur ses propriétés nutritionnelles. Dans l'ensemble, l'artichaut congelé reste un excellent antioxydant et conserve les mêmes effets qu'un artichaut frais après cuisson. La concentration de certains macronutriments est même plus importante dans l'artichaut congelé. En effet, celui-ci renferme 24 % de protéines/100 g (face à 19 %/100 g pour l'artichaut directement cuit). Par ailleurs, il faut noter que la consommation de l'artichaut congelé ne représente aucun risque pour la santé.

Comment congeler un artichaut et conserver un artichaut cuit ?

La congélation permet d'étendre la durée de conservation de l'artichaut sur plusieurs mois, sans craindre d'affaiblir ses propriétés nutritionnelles. Toutefois, seul le cœur de l'artichaut se congèle. Avant de procéder, il est nécessaire de le blanchir :

  • Il faut d'abord effeuiller l'artichaut entier et enlever le foin ;
  • Le cœur de l'artichaut ainsi dégagé est à plonger dans de l'eau bouillante citronnée pendant environ 3 minutes ;
  • Une fois cette étape remplie, il ne reste plus qu'à l'égoutter, le laisser sécher, puis le mettre dans un sac de congélation avant de l'entreposer dans le congélateur.

Par ailleurs, il est important de noter qu'un artichaut cuit ne se conserve pas au-delà de 24 heures. En effet, celui-ci est susceptible de développer des composés toxiques indigestes.

Le jus d'artichaut

Consommé sous forme de jus, l'artichaut est un aliment excellent pour la santé et contre les risques de cancer. Le jus d'artichaut est une boisson très nourrissante. Il apporte tout un assortiment de nutriments, à l'instar de l'artichaut entier. Les fibres, le calcium, le potassium et les antioxydants sont présents en quantité satisfaisante dans ce jus hypocalorique. Par ailleurs, le jus d'artichaut se démarque par ses propriétés dépuratives et son action contre le mauvais cholestérol.

Est-ce que l'artichaut donne des gaz ou la diarrhée ?

Riche en fibres, l'artichaut est bon à consommer en cas de problème digestif. Il s'agit d'un excellent régulateur du transit intestinal. Néanmoins, il reste un aliment à consommer avec modération. En effet, l'inuline contenue dans l'artichaut peut s'avérer difficilement assimilable par l'organisme. Cette même molécule qui favorise l'élimination urinaire peut rendre l'artichaut indigeste dans certains cas, notamment lorsqu'il est consommé en grande quantité. Des problèmes digestifs tels que des ballonnements et des gaz peuvent donc résulter d'un excès d'artichaut dans l'alimentation. Afin de réguler et d’optimiser la consommation de ce légume dans un régime alimentaire, respecter les principes de la chrononutrition est de mise.

Quels sont les aliments qui provoquent le cancer ?

Les études sur le cancer menées pour établir les causes alimentaires du cancer ont révélé que certaines substances alimentaires sont potentiellement cancérigènes. Pour préserver la santé et éviter tout risque, il est conseillé de faire attention aux aliments suivants :

  • Le pain blanc : cet aliment à l'index glycémique trop élevé (de l'ordre de 85) est propice à l'apparition du cancer pulmonaire ;
  • Les aliments frits et gras tels que les chips et les frites : ils renferment une substance (acrylamide) qui résulte de la transformation de l'amidon à très haute température ;
  • Le lait : une consommation excessive et irréfléchie peut aboutir à un cancer de la prostate ;
  • Les charcuteries et la viande rouge : un risque élevé de cancer du côlon est lié à un excès de consommation ;
  • Les aliments ultra transformés.
Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles