Le régime hypocalorique


Les régimes à basses calories

Perdre du poids est à la fois compliqué et facile à réaliser. La complexité réside dans la nécessité d’avoir une motivation réelle tout en maintenant une alimentation saine et équilibrée. Quant à l’atteinte des objectifs minceur, une panoplie de régimes existe. Toutefois, avant de commencer, mieux vaut connaître leur principe et leurs implications. 

C'est quoi un régime hypocalorique ?

Le régime hypocalorique consiste à diminuer l’apport quotidien en calories d’un individu. Cette méthode offre une grande liberté dans le choix des aliments sans pour autant frustrer la personne. Pour cette raison, il est pratiqué par la majorité des femmes ayant accouché.

Définition du terme hypocalorique

« Hypocalorique » veut dire « moins d’énergie ». C’est pourquoi il est avant tout question de restriction. En effet, la baisse suffisante des calories oblige le corps à puiser dans ses réserves. Cette diminution de l’apport calorique doit être effectuée correctement et avec attention. Elle ne doit pas entraîner un état de malnutrition ou d’épuisement de l’organisme.  

Le régime hypocalorique pour femmes

Selon le diététicien-nutritionniste Maxime Mességué « Durant le régime hypocalorique, la quantité journalière de calories consommée par une femme devrait être de 1 500 Kcal, ni plus ni moins ». Même si les cas impliquant une restriction inférieure à cette moyenne existent, il est toujours préférable de respecter cette règle pour des raisons de santé. 

Le régime hypocalorique pour hommes

« Pour les hommes, le régime hypocalorique ne descendra pas en dessous de 1 800 Kcal par jour », explique Maxime Mességué, diététicien-nutritionniste. Chez les hommes, la quantité de calories journalière ne doit pas être inférieure à cette limite. Ce régime peut également être accompagné de sport. De plus, ce programme alimentaire est conseillé aux personnes diabétiques de type 2. 

Régime hypocalorique : consommer combien de calories par jour ?

En principe, une personne active peut dépenser jusqu’à 2 000 calories en une journée. Selon le concept du régime hypocalorique, pour maigrir rapidement, il est nécessaire de ne consommer que 1 200 calories par jour. Cette limite permet de perdre en moyenne 1,5 kg par semaine. Toutefois, la durée ne peut excéder 21 jours. En outre, des précautions sont à prendre et la poursuite de la diète au-delà de ce délai ne doit se faire que suivant un avis médical.

 

C'est quoi le régime thonon ? Régime hypocalorique ou hyperprotéiné ?

Apparue pour la première fois au CHU de Thonon-les-Bains, cette diète a été élaborée par un médecin souhaitant faire perdre du poids à un patient. Départagé en deux phases, le régime thonon est basé sur la consommation de viandes et de poissons. L’objectif est de conserver les muscles tout en faisant fondre la graisse. Vu la perte de poids engendrée de manière rapide, cette technique est déconseillée aux femmes enceintes ou aux personnes au physique fragile.  

Opter pour le régime hypocalorique ou le régime hyperprotéiné ?

Plus ou moins similaire au régime hypocalorique, le régime hyperprotéiné est un type d’alimentation riche en protéines. Le but de cette diète est d’enlever les graisses en trop tout en renforçant la masse musculaire du corps. À la différence du régime à faibles calories conseillé aux personnes ordinaires, ce programme est recommandé aux sportifs, en particulier aux bodybuilders.

 

Choisir entre le régime hypocalorique ou la chrononutrition ?

Distincte du régime à moindres calories, la chrononutrition est un programme alimentaire basé sur la chronobiologie. Son principe se fonde sur une alimentation adoptée par rapport à la sécrétion des enzymes et des hormones et suivant le rythme biologique. Chaque repas doit varier en fonction des besoins de l’organisme en général. En termes simples, il s’agit d’un rééquilibrage alimentaire.  

Pourquoi faire un régime hypocalorique ?

Les personnes choisissant de suivre une telle diete cherchent souvent à perdre du poids rapidement. Cependant, il est parfois difficile à suivre car il est obligatoire de se priver de nombreux aliments trop caloriques. Si vous souhaitez manger à votre faim, vous devrez privilégier un maximum d'aliments peu caloriques, sans aucun écart. De plus, les effets secondaires (malnutrition, malaise, dysfonctionnement de l’organisme, etc.) ou la reprise de poids sont très présent pendant et après ce type de régime.

Comment faire ou suivre un régime hypocalorique ?

Commencer un régime à faibles calories n’est pas toujours chose aisée. Pour ce faire, il est essentiel de connaître à l’avance les détails du programme alimentaire et les règles à respecter durant/après le régime. 

Les aliments hypocaloriques

Pour suivre un régime hypocalorique, il est recommandé de consommer des aliments rassasiants comme les haricots verts, l’avocat, les pâtes ou le pain au blé, les lentilles, la pastèque, les pommes de terre, les myrtilles, les crustacés, le poisson, les œufs, les bananes, l’avoine, les pommes, le kiwi, le riz complet, les oranges, le poireau, les épinards, le brocoli, les algues, la viande, le yaourt, etc.  

Le menu du régime hypocalorique

Il existe de nombreux menus adaptés à un régime hypocalorique. En règle générale, voici ce qu’il faut consommer durant la période de diète :

  • Pour le petit-déjeuner : fruit frais, pain complet au beurre, ½ bol de lait écrémé aux céréales, yaourt nature et café ou thé ;
  • Pour le déjeuner et le dîner : steak de viande ou de poisson, crudités ou potage, légumes verts, portion de féculent, laitage et fruit frais. 

Peut-on allier le régime hypocalorique et le sport ?

Bien évidemment, le régime à faibles calories peut être accompagné d’exercices physiques réguliers. Cette pratique est nécessaire pour accélérer et renforcer la perte de poids. Comme dans tout autre régime, le sport est un facteur indispensable à la santé de l’individu. Toutefois, à cause du peu de calories consommées, il est préférable de limiter les activités physiques afin d’éviter la fatigue.  

Régime hypocalorique : comment ne pas reprendre ? 

Un risque d’effet yoyo peut se présenter après un régime hypocalorique. Cependant, ce phénomène est remédiable à condition de se préparer psychologiquement. À la fin du régime, l’individu devra surveiller minutieusement son alimentation. L’essentiel est de ne pas trop se laisser aller et de rester exigeant envers soi-même.  

Régime hypocalorique : quelle est l'ampleur de la perte de poids ?

Le nombre de kilos perdus dépend du nombre de calories consommées durant le régime. De même, la perte de poids varie en fonction de la restriction.  

Le forum et les avis sur le régime hypocalorique 

Selon les discussions récurrentes sur la Toile, beaucoup d’internautes ont testé le régime hypocalorique. Les témoignages mettent l’accent sur la façon de consommer les aliments. Lorsque le niveau de calories atteint 1 200 Kcal, l’individu doit rester vigilant. Si la quantité de calories est inférieure à cela, la méthode peut s’avérer dangereuse pour la santé. 

Les résultats du régime hypocalorique

Pour une consommation maximale de 600 Kcal par jour, il est possible de perdre jusqu’à 4 kilos pendant les deux premières semaines de régime. Bien que ce résultat soit impressionnant, cela n’est toutefois pas conseillé. L’idéal serait de consommer environ 1 400 Kcal par jour afin de perdre 3 à 4 kilos en un mois. Cette méthode est la plus sûre et la moins risquée pour le bien-être de l’individu.

Il faut tout même comprendre que les régimes restrictifs trop hypocaloriques peuvent engendrer des problèmes de santé comme de multiples carences, de la fatigue et peut engendrer parfois des hospitalisation. L’idéal, pour perdre du poids de façon saine et sans danger, est de mettre en place un rééquilibrage alimentaire qui vous apprendra à retrouver de bonnes habitudes mais aussi un rythme de vie équilibré. Dans le rééquilibrage alimentaire, vous pouvez manger de tout sans vous frustrer. Il faut tout de même faire attention aux quantités que l’on retrouve dans l'assiette mais aucun aliment est interdit. 

Mettre en place un rééquilibrage vous permet ainsi de perdre du poids correctement sans brusquer votre organisme. On constate que lorsque l’on procède à cette méthode, la reprise de poids est largement moins supérieure qu’avec un régime restrictif.


Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant

Catégories
Dossiers
Derniers articles