Est-ce que les œufs sont bons ou mauvais pour le cholestérol ?


Nutritifs et riches en protéines, les œufs font partie de ces aliments dont la consommation régulière est vivement recommandée au vu de leurs propriétés nutritionnelles. Néanmoins, un débat houleux, quant à la capacité ou non de ce produit animal à augmenter le cholestérol dans l'organisme, fait rage. Tandis que certains sont persuadés de l'influence négative qu'exerce la consommation d'œufs sur le taux sanguin de cholestérol, d'autres considèrent cette dernière inoffensive. Dans tous les cas, les œufs sont bien une source de cholestérol alimentaire. Toutefois, qu'en est-il réellement de leurs incidences sur la santé ? Zoom sur le lien entre le cholestérol et les œufs.

Est-ce que les œufs sont bons ou mauvais pour le cholestérol ?

Dans une société où le culte de la minceur et les risques avérés de maladies cardiovasculaires sont des préoccupations majeures,le régime anti-cholestérolest devenu une véritable tendance. Pour rappel, le cholestérol est une substance qui compose en partie l'organisme. En effet, cette dernière y est naturellement présente, fabriquée par le foie à partir des acides gras saturés apportés par l'alimentation. Techniquement, l'organisme humain ne peut pas se passer de cholestérol dans la mesure où cette molécule est essentielle à la constitution de certaines hormones indispensables à son bon fonctionnement. Toutefois, son excès dans le corps, communément appelé hypercholestérolémie, représente un grand danger pour la santé, d'où l'engouement pour lesrégimes alimentaires pour faire attention au cholestérol.

Dans la foulée, les œufs se sont vite retrouvés aspirés dans le mouvement anti-cholestérol. Quoique synthétisé au sein de l'organisme par le foie, le cholestérol est également apporté par certains produits alimentaires d'origine animale. Les œufs font partie du lot et sont de ce fait considérés comme un facteur d'hypercholestérolémie. En dépit de leurs nombreux avantages et bienfaits sur la santé, le simple fait que les œufs contiennent du cholestérol alimentaire pousse certains pour s'en priver. L'avis général est que les œufs sont mauvais pour le cholestérol, même s’ils sont une excellente source de vitamines et d'acide folique. En réalité, les cas sont légèrement différents d'un individu à l'autre.

Les œufs donnent du cholestérol, vrai ou faux ? Faut-il ne pas en manger ? Pourquoi ?

Les œufs sont des aliments riches en cholestérol. Cette simple réalité pousse immanquablement à mettre en doute leurs bienfaits sur la santé. Tant au sein de la société en général que dans la communauté scientifique, les avis concernant les impacts des œufs sur le cholestérol divergent. D’ailleurs, ces mêmes œufs sont à privilégier en cas demanque de protéines. En dépit des nombreuses croyances sur le sujet, il est permis de reconnaître que les œufs ne représentent aucun danger grave pour le cholestérol sanguin. Ils ne sont donc pas source de troubles cardiovasculaires. Pourtant, les études qui s'opposent à ce constat se font nombreuses. L'une des dernières analyses en date, publiée aux États-Unis, a même conclu qu'un demi-œuf supplémentaire par jour favorise le risque de maladies cardiovasculaires et de mort prématurée. Toutefois, d'autres études menées plus tôt, dontune réalisée en Chine qui démontre les bienfaits des œufs sur le cœur, ont clairement abouti à la conclusion opposée. Dans tous les cas, la consommation d'œufs reste conseillée au vu de leurs propriétés nutritives.

Combien de cholestérol dans un œuf ?

Contrairement aux autresnutrimentsqui sont régis par une quantité minimale journalière, le cholestérol alimentaire est limité par un plafond de sécurité de 300 mg par jour. Les œufs, que beaucoup considèrent comme dangereux, renferment, quant à eux, entre 200 et 300 mg de cholestérol. La valeur nutritionnelle de cet aliment varie notamment selon le régime alimentaire de la poule pondeuse. De préférence, il est conseillé de se tourner vers les œufs issus de l'agriculture biologique, obtenus de poules élevées en plein air. En effet, dans ce cas-ci, les œufs profitent d'un excellent apport en acides gras insaturés (oméga-3 et oméga-6) indispensables pour une bonne santé, mais aussi en vitamines et en protéines.

La vérité sur les œufs et le cholestérol : quel lien ?

Les œufs contiennent du cholestérol en plus de nombreux éléments nutritifs essentiels. Toutefois, cela ne suffit pas pour associer leur consommation à des risques de maladies cardiaques provoquées par une éventuelle hausse de cholestérolémie. D’ailleurs, une étude scientifique a été menée dans ce cadre en 2013. Selon les résultats de cette dernière,une consommation régulière et élevée d'œufs, chez un individu en parfaite santé (non diabétique, sans hausse du taux de cholestérol), n'augmente pas les risques de maladies coronariennes, d'infarctus et d'AVC. Aucun élément n'a permis de mettre en évidence un éventuel lien entre la consommation d'œufs et l'augmentation de cholestérol dans le cadre de cette méta-analyse, même chez les sujets génétiquement prédisposés (ceux possédant l'allèle héréditaire APOE4, dont l'organisme est très sensible au cholestérol alimentaire). D'autres affirment avoir mis en évidence ce lien et considèrent ainsi les œufs comme néfastes pour le taux de cholestérol sanguin. Si l'avis de la science est divisé sur le sujet, une chose demeure certaine : les œufs ne manquent pas de bienfaits pour la santé.

Cholestérol dans l'œuf : blanc ou jaune ?

Les œufs sont constitués de deux parties : le jaune et le blanc d'œuf. Chaque partie se distingue par des composants qui lui sont spécifiques. S'il arrive qu'un œuf contienne jusqu'à 300 mg de cholestérol, il faut savoir que cette substance est exclusivement concentrée dans le jaune d'œuf. Le blanc de l'œuf, quant à lui, est entièrement dépourvu de cholestérol et se contente d'apporter une quantité satisfaisante de protéines à l'organisme. De ce fait, le blanc d'œuf est libre d'être consommé aussi régulièrement que voulu et peut s'avérer utile dans le cadre d'un régime hyperprotéiné. Tout le lipide, dont le cholestérol alimentaire et les acides gras insaturés, est renfermé dans le jaune d'œuf.

Santé : la teneur en cholestérol dans le jaune et le blanc d'œuf

Les œufs sont des aliments bénéfiques pour la santé, notamment au vu des protéines, vitamines et acides gras insaturés qu'ils renferment. Ce sont les alliés d'une alimentation healthy et équilibrée. Néanmoins, leur teneur en cholestérol, allant de 186 mg à 373 mg, et principalement concentré dans la partie jaune des œufs, peut décourager certains à en consommer. Dans l'ensemble, manger le blanc des œufs ne présente aucun risque, la teneur en cholestérol dans cette partie étant de zéro. Le jaune des œufs, plus gras, requiert plus de vigilance, bien que son impact réel sur le cholestérol sanguin requiert davantage de preuves scientifiques.

Est-il bon de manger des œufs tous les jours ?

Du fait de la controverse qui entoure la consommation des œufs, certains préfèrent en modérer la consommation et se limiter à un ou deux œufs par semaine. Pourtant, la science a largement démontré qu'il est possible de manger un œuf tous les jours sans craindre le moindre dérapage. Au contraire, les œufs et leurs grandes propriétés nutritionnelles aideraient, contre toute attente, à augmenter le bon cholestérol dans le sang.Leur consommation régulière favorise donc la santé cardiaque, dans la mesure où elle a permis de diminuer de 11 % les risques de maladies cardiovasculaires chez un demi-million d'adultes chinois suivis pendant neuf ans. Par ailleurs, les œufs font partie desaliments les moins caloriques. Ils augmentent la sensation de satiété et sont chargés de protéines.

Comment diminuer naturellement le cholestérol ?

Pour les personnes qui souffrent d'hypercholestérolémie, il est primordial de surveiller la consommation des aliments chargés d'acides gras saturés. Contrairement aux rumeurs qui circulent, le cholestérol présent dans le sang est en réalité à 70 % issue du foie. Seuls les 30 % restants sont des cholestérols alimentaires (originaire des œufs et autres produits animaux). Ainsi, plus un individu consomme des aliments riches en mauvais gras, tels que les plats industriels, les viandes grasses, les charcuteries, plus le foie dispose de matériels pour fabriquer du cholestérol. De ce fait, il en produira plus, provoquant immanquablement une hausse de la cholestérolémie. Pour éviter tout risque de maladies cardiovasculaires, réduire la consommation d'œufs ne sert à rien, dans la mesure où ils ne sont pas responsables de la hausse de cholestérol. À la place, il est conseillé de :

  • Suivrele guide du régime anti-cholestérol;
  • Réduire l'apport en acides gras saturés dans l'alimentation (fritures, charcuteries, plats préparés) ;
  • Privilégier les aliments antioxydants.
Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles