Sorbate de potassium, tout savoir



Devenus quasiment incontournables, les additifs alimentaires sont désormais présents sous la forme de conservateurs et d’exhausteurs de goût. Ils servent à prévenir l’apparition des microorganismes et à conserver la qualité des aliments sur une plus longue durée. Le sorbate de potassium en fait partie. Autrement connu sous le nom INCI potassium sorbate sigle E 202, ce composé chimique est aussi bien utilisé dans le domaine agroalimentaire que dans les cosmétiques. De quoi s’agit-il ? Quel est son rôle ? Comme l’utiliser ? Quels sont ses dangers ? Toutes les réponses ici.

Sorbate de potassium, qu'est-ce que c'est ? Comment utiliser ?

Le sorbate de potassium est un sel de potassium d’acide sorbique. Il s’agit principalement d’un additif alimentaire synthétique qui a une structure moléculaire similaire à celle des conservateurs naturels. Dans la nature, il se présente sous la forme d’acides gras et circule dans certains aliments tels que les baies de sorbier, le bleuet et les myrtilles. En tant que conservateur chimique, il se présente sous forme de granules ou de poudre blanche et inodore.

Fabriqué de façon écologique, le sorbate de potassium synthétique est plus recommandé que le sorbate de potassium naturel. En effet, extraire ce composé nécessite l’utilisation d’une grande quantité de matières organiques. Ainsi, bien qu’il soit un produit de synthèse, le sorbate de potassium peut être considéré comme un produit naturel inoffensif pour la santé et l’environnement.

Rôle et utilisation du sorbate de potassium

Le sorbate de potassium est surtout plébiscité pour ses effets inhibiteurs de levure et de moisissures. Il ne sert pas directement aux consommateurs, mais surtout aux fabricants d’aliments en conserve et aux industries cosmétiques. Il a pour rôle de prolonger la durée de conservation et de faciliter le stockage des produits.

Dangers du sorbate de potassium sur la santé

En principe, le sorbate de potassium est un composé sans réel danger, à condition bien sûr de respecter la dose recommandée. Cependant, quelques effets secondaires ont été notés. En contact de la peau et des yeux, ce produit peut causer des irritations sévères. En cas de contact avec les yeux, il est conseillé de les rincer à grande eau durant plusieurs minutes. Si l’irritation reste ou s’aggrave, consulter un spécialiste au plus vite.

En outre, le sorbate de potassium peut être à l’origine de mutations génétiques s’il est combiné avec des nitrites. Ainsi, le sorbate de potassium est considéré comme toxique pour l’ADN et pour les lymphocytes. Il diminue également l’immunité de l’organisme. Appartenant à la famille de l’acide ascorbique, le sorbate de potassium peut aussi favoriser l’apparition de cancers. Il est même soupçonné de causer des dommages héréditaires.

Dosage du sorbate de potassium

La dose journalière admissible pour le sorbate de potassium est de 3 mg par kilo de poids corporel par jour. Les risques de dépasser cette dose sont cependant minimes, car ces conservateurs sont utilisés en quantité très limitée dans les aliments.

Où trouver du sorbate de potassium ou conservateur E 202 ? Où acheter du sorbate de potassium bio ?

Le sorbate de potassium ou decalciumest présent sous forme de conservateur chimique dans :

  • Les pruneaux ;
  • Les dattes ;
  • Le vin ;
  • Le soda ;
  • Le ketchup ;
  • Les yaourts ;
  • Lesfromageset autresproduits laitiers;
  • La moutarde ;
  • La mayonnaise ;
  • Les confiseries ;
  • Les sauces de piments et les salades fines.

Il est aussi présent dans la sauce des nouilles instantanées. De plus, le sorbate de potassium est aussi un ingrédient indispensable dans la fabrication des médicaments et des produits cosmétiques.

Le sorbate de potassium bio quant à lui est vendu sur internet et dans les boutiques certifiées bio. Il s’y présente sous différentes formes et en quantités variées. Attention, ce produit doit être manipulé avec précaution, car il peut causer des irritations et le dosage doit scrupuleusement respecté.

Sorbate de potassium dans le cosmétique

En cosmétique, le sorbate depotassiumest utilisé dans les produits antifongiques et antibactériens. Il sert également à conserver les formules qui comprennent une phase aqueuse. En tant que conservateur seul, sa concentration est comprise entre 0,15 et 0,3 %. S’il est combiné à d’autres conservateurs, il est concentré à 0,1 à 0,2 %. Le sorbate de potassium est souvent associé au benzoate desodiumet s’utilise principalement dans les formules à pH compris en 2.0 et 6.5.

Stabilisant les formules en phase aqueuse, le sorbate de potassium permet de conserver les produits pendant plus d’une année après l’ouverture du flacon. Voici une recette pour utiliser le sorbate de potassium en tant que conservateur des produits cosmétiques maison :

  1. Faire chauffer à feu doux 325 g de gel d’aloe vera avec 75 g d’hydrolat ou eau distillée ;
  2. Ajouter 1.4 g de sorbate de potassium et laisser sur le feu jusqu’à atteindre une température de 50°C ;
  3. Ajouter 50 d’huile d’olive +50 g d’extrait oléique, monter la température à 70 °C et bien mélanger ;
  4. Verser 50 gouttes de teinture de benjoin, 5 g de vitamine C et quelques gouttes d’huile essentielle ;
  5. Mettre le tout dans un contenant hermétique et réserver au frais.

Il convient de noter que les formules qui ne contiennent pas d’eau n’ont pas besoin de conservateur. Elles requièrent surtout des composantsantioxydantstels que la vitamine E pour éviter le rancissement de la graisse.

Quels sont les additifs alimentaires dangereux ? Comment les reconnaître ?

Bien qu’ils soient utiles, les additifs alimentaires ne sont pas toujours bons pour la santé. Il s’agit principalement des additifs synthétiques composés de nitrates, de sulfites et d’autres éléments cancérigènes. Voici une liste de quelques additifs dangereux pour la santé.

Les nitrates et les nitrites E 249 à E 251

Prévenant la prolifération des micro-organismes, ces composés chimiques sont essentiellement présents dans les charcuteries. Ces éléments chimiques sont dangereux pour la santé dans la mesure où leur transformation au niveau de l’organisme favorise le développement des cancers.

Les sulfites

Naturellement présents dans certains aliments, les sulfates sont aussi utilisés comme conservateurs de couleur dans les plats cuisinés. Ils circulent notamment dans les boissons alcoolisées, les fines herbes, les fruits séchés et les céréales. Ils servent également pour la fabrication des emballages alimentaires. Ces additifs font partie des 10 produits les plus allergènes. Ils causent également des problèmes intestinaux et respiratoires.

Gallate de propyle

Utilisé pour conserver la graisse (viande grasse et huiles), le gallate de propyle fait aussi partie des composants des gommes à mâcher et des pâtisseries. Comme les nitrates, ce type de conservateur est aussi cancérigène.

Sulfates d’aluminium

Utilisés pour donner une texture spécifique à certains aliments tels que les desserts à base d’œufs, les fruits confits et les légumes transformés, les sulfates d’aluminium sont dangereux pour le système nerveux et peuvent causer une démence ou la maladie d’Alzheimer.

Acide phosphorique

Agent de conservation et agent de texture, l’acide phosphorique est également un puissant antirouille. Il s’agit de l’un des principaux ingrédients des boissons à base de cola. Ce composé chimique est notamment à l’origine de problèmes rénaux et de l’ostéoporose.

Glutamate monosodique E 620 à E 625

Rehausseur de goût utilisé dans la cuisine asiatique, le glutamate monosodique est à l’origine de différentes formes d’allergies, dont les syndromes d’allergies buccaux.

L’aspartame E 951

Édulcorant le plus connu au monde, l’aspartame est surtout présent dans les produits qualifiés de légers. Cependant, ce produit certes peu calorique est dangereux pour la santé et peut être cancérigène s’il est consommé en excès.

L’Acésulfame de potassium E 950

200 fois plus sucrant que le sucre, il est plébiscité par les fabricants de produits sucrés tels que les confiseries et les pâtisseries. Tout comme l’aspartame, l’acésulfame peut favoriser le développement des cancers.

Tartazine E 104

Autrement connue sous la forme de colorant jaune n° 5, la tartazine est employée pour donner une couleur appétissante à certains aliments tels que les pâtisseries, la moutarde et les sucreries. En matière de santé, cet additif est pointé du doigt, car causant des allergies et de l’hyperactivité chez les enfants.

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles