Tout savoir sur la figue



Sources non négligeables de
nutriments essentiels à l'organisme, les fruits tiennent une place de choix dans l'alimentation. Ils sont nombreux et variés, chacun possédant une saveur et des propriétés nutritionnelles qui lui sont propres. La figue fait partie de fruits à la fois croquants et moelleux, tout en étant agréablement sucrée dans la bouche. Issu du figuier et habillé de sa belle peau violette, ce fruit de taille moyenne possède également certains bienfaits pour la santé. Zoom sur les principales caractéristiques de la figue, un fruit digne d'intérêt.

Les origines de la figue

Considérée comme un fruit dans l'alimentation, la figue est définie autrement par la botanique. Ainsi, contrairement aux autres fruits, les figues sont classées parmi les faux-fruits. En réalité, il s'agit d'une sorte de réceptacle en forme d'urne, appelée sycone, dont l'intérieur est tapissé de minuscules petites fleurs alignées. Ces dernières constituent, à maturité, la chair de la figue.

La figue est le fruit d'un arbre robuste appelé figuier, de son nom botanique Ficus Carica. Celui-ci est caractéristique des paysages du bassin méditerranéen où le figuier est cultivé depuis des millénaires. Par ailleurs, le figuier et son fruit occupent une place particulière au sein de la mythologie locale. En effet, il ferait partie des arbres fruitiers de la terre promise à l'époque de Moïse. Ses occurrences dans le premier chapitre biblique placent également le figuier parmi les symboles sacrés de la religion. En outre, la figue fait partie des plus anciens fruits domestiqués qui soient. Elle est cultivée en abondance par les peuples méditerranéens depuis le Ier siècle. Des Égyptiens aux Hébreux en passant par les Grecs et les Romains, la figue, séchée ou grillée, était largement présente dans l'alimentation. À cette époque, 29 variétés différentes de figues étaient déjà connues et cultivées.

Ce n'est que sous le règne de Louis XIV que la figue fait son entrée sur le territoire français. Fruit royal privilégié, elle est massivement cultivée dans des plantations situées en région parisienne. La culture du figuier s'est progressivement délocalisée vers le Sud-Est. L'essentiel de la production est désormais concentré dans la région des Pyrénées orientales et PACA. Étant un arbre méditerranéen, le figuier exige un climat chaud et ensoleillé pour se développer. Aujourd'hui, figues sèches et figues fraîches sont disponibles sur le marché et servent d'ingrédients dans de nombreuses recettes en cuisine.

Les figues vertes ou figues blanches : quelles couleurs et quelles variétés ?

À l'heure actuelle, les variétés de figues existantes environnent les 700 espèces. Elles ne sont pas forcément disponibles sur le marché au même moment. Par ailleurs, certaines variétés fructifient deux fois la même année. En général, les différents cultivars de figues peuvent être classés en trois catégories distinctes :

  • Les figues vertes, aussi appelées figues blanches : reconnaissable grâce à la couleur particulière de sa peau, allant du vert jaune et vert pâle, cette variété n'est pas très répandue sur le marché français. Les figues vertes sont appréciées pour la saveur sucrée de leur chair ;
  • Les figues noires ou violettes : cette variété colorée se distingue des autres figues par sa peau noire et violacée ;
  • Les figues grises ou rouges : très rare, cette dernière variété est reconnaissable à son épiderme gris-mauve assez terne.

Parmi toutes ces variétés possibles de figues, celles à la peau noire et violette sont les plus courantes sur le marché :

  • La figue noire de Solliès : labellisée AOP, celle qui se fait également appelée violette de Solliès est la plus fréquente sur les étals du marché. Sa pulpe rouge savoureuse, sa peau ardoise ainsi que sa grosse taille distingue la figue de Solliès de ses homologues.
  • La Marseillaise : fruit de petite taille, elle a la peau jaune-verte et la chair rosée. Cette variété de figues vertes est particulièrement recommandée pour le séchage.
  • La rouge de Bordeaux : figue de taille moyenne, à l'épiderme violet, la rouge de Bordeaux se déguste fraîche ou confite.
  • La figue noire de Caromb.
  • La figue de Barbentane.

Il est à noter que les variétés précédemment citées ne sont pas les seules à exister sur le marché. En effet, d'autres types de figues cultivées ailleurs qu'en France, tels que la figue de Barbarie, peuvent être rencontrés sur les étals.

Quelle figue de barbarie choisir ?

Fruit à l'apparence particulière, la figue de Barbarie fait partie des variétés de figues venues d'ailleurs. Elle est issue du figuier de Barbarie, une sorte de cactus, et est couverte de petits aiguillons piquants. À maturité, le Nopal (autre appellation de la figue de Barbarie), se teint d'une jolie couleur orangée. Sa peau plus souple, dépourvue de ses aiguillons, renseigne également sur sa maturité. Fruit aux propriétés nutritionnelles remarquables, la figue de Barbarie est un choix alimentaire judicieux et intéressant dans le cadre d'un régime minceur. Riche en antioxydant, en fibres, en oligo-éléments et très peu calorique, à raison de 44 kcal/100 g de fruit, le Nopal est tout indiqué pour une alimentation saine et équilibrée. Il brille notamment par son apport considérable en vitamine C.

La fleur du figuier

Le figuier est un arbre particulier. Alors que les fleurs des autres arbres fruitiers sont bien visibles à l'extérieur, les fleurs du figuier, elles, sont invisibles. Toutes petites, elles fleurissent à l'intérieur du sycone, le réceptacle charnu qui, à maturité, forme une figue. Comme les fleurs sont ainsi emprisonnées dans le fruit et que le figuier est une plante angiosperme, leur fécondation n'est possible qu'avec l'intervention d'un agent pollinisateur. Cette tâche incombe à un type de guêpe particulier dont la reproduction dépend du figuier : la guêpe du figuier. Le fruit du figuier mâle sert exclusivement au développement des larves de la guêpe. Une fois matures, ces dernières transportent le pollen du figuier mâle vers l'arbre femelle. Les fleurs éclosent ensuite à l'intérieur du sycone et forment une partie de la pulpe de la figue.

Composition de la figue

En tant que fruit, la figue est riche en bienfaits nutritionnels.

Valeurs nutritionnelles de la figue

Fibres alimentaires, antioxydants et minéraux de toutes sortes sont notamment retrouvés en quantité appréciable parmi ses composants. En général, une portion de 100 g de figues se décompose comme suit :

  • 79 g d'eau ;
  • 14 g de glucides ;
  • 2,6 g de fibres alimentaires ;
  • 0,3 g de lipides dont 0,06 g d'acides gras saturés ;
  • 0,85 g de protéines, soit un apport protéique légèrement supérieur à la moyenne des fruits frais.

La densité en micronutriments de la figue (oligo-éléments et minéraux) constitue également une de ses principales caractéristiques. En effet, le fruit du figuier contient :

  • Du calcium (10 % de l'AJR contenu dans 100 g de figue fraiche) ;
  • Du potassium (11,6 % de l'AJR) ;
  • Du cuivre (7 % de l'AJR) ;
  • Du fer ;
  • Du zinc ;
  • Du magnésium ;
  • Du phosphore.

Autrement, le véritable potentiel de la figue repose sur les différents vitamines et antioxydants qu'elle renferme.

Quelles sont les vitamines contenues dans la figue ?

En sa qualité de fruit, la figue est un concentré intéressant de vitamines. En consommer peut s'avérer particulièrement utile en cas de carence en vitamines du groupe B. En effet, la figue fait partie des quelques aliments capables d’en apporter une quantité appréciable à l'organisme. Elle contient entre autres :

  • De la vitamine B1, B2, B3 (jusqu'à 400 mg), B5, B6, B9 ;
  • De la vitamine C (environ 2 mg) ;
  • De la vitamine E.

La figue est une excellente source de vitamine B à considérer dans le cadre d'un rééquilibrage alimentaire visant à combattre un éventuel déficit.

La figue : combien de calories ?

Les adeptes de régime minceur trouveront en la figue une alliée alimentaire considérable. En effet, son apport calorique est relativement bas. Consommée fraîche, une figue, qui pèse approximativement 45 g, n'apporte que 25 kcal en moyenne. De ce fait, sa consommation s'intègre sans problème dans un régime alimentaire hypocalorique ou un régime minceur visant à garder la ligne.

Quand manger les figues ?

Tout fruit ayant sa saison, il en est de même pour la figue.

La saison de la figue

Elle fait son entrée annuelle sur les étals au mois de juin. Fruit estival par excellence, la figue fraîche est disponible sur le marché tout au long de l'été. Sa pleine saison prend fin au mois de novembre. Toutefois, certains figuiers produisent deux fois par an. Il s'agit des bifères qui fructifient une première fois en été sur les rameaux de l'année précédente et une seconde fois en automne. Les unifères, quant à eux, ne produisent qu'une fois en été.

Figues fraîches ou figues sèches ?

Si elle se consomme surtout fraîche durant sa saison, la figue reste disponible tout au long de l'année sous sa forme séchée. La figue sèche constitue un encas intéressant pour les sportifs, notamment en raison de son indice glycémique raisonnable. Néanmoins, elle est cinq fois plus calorique que la figue fraîche à cause de sa concentration en glucides. Toutefois, consommée par petites portions lors d'un régime minceur, la figue séchée peut contribuer efficacement à la perte de poids. Autrement, elle a l'avantage d'être plus riche en magnésium et en fibres en plus de se conserver facilement. De son côté, la figue se conserve 4 jours à l'air libre et jusqu'à 8 jours au réfrigérateur.

Quels sont les bienfaits de la figue ?

De par sa valeur nutritionnelle remarquable, la figue se classe parmi les fruits dont la consommation profite à la santé du corps.

Ce fruit est notamment reconnu pour être :

  • Un excellent laxatif naturel : sèche ou fraîche, la figue abonde en fibres alimentaires insolubles, faisant d'elle un aliment anti-constipation intéressant. De ce fait, il est bon d'en consommer pour fluidifier le transit intestinal. Une partie des fibres étant concentrée dans la peau du fruit, il est possible de la consommer pour profiter entièrement des bienfaits de la figue.
  • Un coupe-faim délicieux : douce et savoureuse, la figue contribue à apporter la sensation de satiété, d'où sa place de choix dans les régimes alimentaires.
  • Un aliment protecteur des vaisseaux sanguins : les pigments qui colorent la peau de la figue en violet, appelés anthocyanes, jouent un rôle important dans la bonne santé des vaisseaux sanguins.
  • Une excellente source de substances minérales : gorgée de magnésium, de potassium et de calcium, la figue est un bon fruit reminéralisant.

Est-ce que les figues sèches constipent ?

À l'instar des figues fraîches, les figues sèches sont également un excellent remède naturel contre les problèmes de constipation. Leur teneur en magnésium, en fibres insolubles et en vitamine B3, insensibles au séchage du fruit, constitue une combinaison imparable qui facilite l'évacuation des selles.

Figue : inconvénients et contre-indications

En dépit de ces qualités, la consommation de la figue requiert de l'attention et ne doit pas être excessive. Celle-ci est notamment déconseillée :

  • Aux personnes souffrant de côlon irritable : en effet, très irritantes, les petites graines contenues dans la chair de la figue, appelées akènes, peuvent être responsables de douleurs abdominales.
  • Aux personnes allergiques au pollen : les peptides de la figue engendrent des brûlures au niveau de la gorge et d'importantes réactions allergiques, surtout si la figue est consommée crue.

En outre, de par son puissant effet laxatif, il faut éviter d'abuser de la figue, au risque de subir des diarrhées plus ou moins graves. Enfin, dans le cadre d'un régime minceur, les figues séchées sont à consommer en petite quantité. Autrement, trop caloriques, elles peuvent s'avérer contre productives pour la perte de poids.

Idées de recettes minceur avec la figue

La figue a l'avantage d'être un ingrédient très polyvalent en cuisine. Elle s'intègre sans problème dans de nombreuses recettes minceur qui mettent en avant ses avantages diététiques. Selon les envies, il est possible de faire :

  • Une salade de figues : marier la figue avec des amandes, des feuilles de roquette et du fromage de chèvre, le tout arrosé d'une sauce vinaigrette, est une idée de plat minceur léger à mettre en œuvre.
  • Un smoothie à la figue: parfait pour un régime détox minceur,, le smoothie à la figue, au miel et aux amandes est une boisson à la fois drainante et savoureuse.
  • Une tarte aux figues : pour un dessert peu calorique, sans toutefois tirer un trait sur la gourmandise, une bonne tarte aux figues fait amplement l'affaire.
  • De la confiture de figues : pour un bon apport en vitamines et en fibres dès le petit-déjeuner.
Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles