Les aliments bons pour les reins



Organes de l'appareil urinaire, les reins exercent des fonctions vitales pour le bon fonctionnement de l'organisme. Ces organes, souvent mis à rude épreuve, nécessitent d’être entretenus afin de continuer à assurer leurs rôles. Afin de prendre soin des reins, une bonne hygiène de vie et de bonnes habitudes alimentaires s'imposent. En cas de maladies des reins, de nouvelles règles alimentaires sont de rigueur. Le point sur les aliments à consommer en quantité pour conserver la bonne santé des reins.

Les reins

Les reins sont des organes localisés sous les côtes, de chaque côté de la colonne vertébrale. Un rein est long de 11 cm environ et est composé de deux parties : le cortex et la partie médullaire. Un individu possède généralement 2 reins qui exercent un rôle dans la filtration du sang et dans le maintien des substances minérales dans le corps.

Les rôles des reins

Les reins sont des organes vitaux qui exercent un rôle majeur dans la formation de l'urine, la filtration du sang, l'élimination des déchets, la production d'hormones et l'équilibre du milieu intérieur.

Les reins agissent dans l’élimination des déchets toxiques qui circulent dans le sang. La principale substance toxique présente dans l’organisme est l’urée qui provient des protéines, de la créatinine et de l’acide urique. L’urée est transportée dans les urines et est éliminée pendant la miction.

Ces organes interviennent également dans l’équilibre des minéraux indispensables à l’organisme. La fonction des reins est de maintenir le taux de potassium, de phosphore, de calcium et de sodium à un niveau constant dans le corps pour éviter d’éventuelles carences ou excès. L’excès de ces minéraux est éliminé dans les urines. Il est important de noter qu'un excès de taux de phosphore sanguin est à éviter pour garder les os en bonne santé.

Le bon fonctionnement des reins assure le maintien d’une quantité suffisante d’eau dans le corps. L’excédent d’eau est éliminé dans les urines et les selles, mais également par la transpiration et la respiration. Les reins rejettent environ 1,5 l d’urine par jour.

Les reins jouent également un rôle dans la sécrétion d’hormones. Ils produisent la rénine qui agit sur la régulation de la pression artérielle et qui prévient les risques cardiovasculaires. Ils sécrètent également l’érythropoïétine, responsable de la production des globules rouges pour l’oxygénation de l’organisme. Enfin, les reins sont responsables de la synthèse du calcitriol qui favorise l’absorption du calcium par les intestins et dans les os.

Les maladies des reins

Il existe de nombreuses maladies qui peuvent toucher les reins. Ces pathologies sont d’origines différentes, mais toutes mènent à l’insuffisance rénale si elles ne sont pas correctement traitées à temps.

Liste des maladies des reins

Les maladies des reins peuvent être des troubles glomérulaires, des néphropathies interstitielles chroniques, des maladies vasculaires ou d’origine congénitales et héréditaires. Voici quelques maladies des reins :

  • Les glomérulonéphrites ;
  • Les atteintes glomérulaires liées à des maladies générales ;
  • Les pyélonéphrites ;
  • Les intoxications chimiques professionnelles ou médicamenteuses ;
  • La néphroangiosclérose ;
  • La maladie polykystique ;
  • Le Syndrome d’Alport.

L’insuffisance rénale

L’insuffisance rénale est une pathologie caractérisée par la détérioration des reins ainsi que leur incapacité progressive à filtrer le sang et à sécréter les hormones. Elle résulte des dysfonctionnements rénaux préalablement mentionnés plus haut, mais peut également être due à d’autres maladies telles que le diabète ou l’hypertension artérielle. L’insuffisance rénale est également causée par la déshydratation, les infections non traitées, un taux de calcium trop élevé dans le sang, un taux élevé d’acide urique, l’hypertrophie de la prostate ou encore l’exposition à des produits toxiques.

Symptômes de l’insuffisance rénale

Une personne souffrant d’insuffisance rénale peut présenter les symptômes suivants :

  • Des chevilles enflées ;
  • Des douleurs pendant la miction et une quantité d’urine réduite ;
  • Une envie d’uriner très fréquente ;
  • De l’hypertension artérielle ;
  • Des urines de couleur foncée ;
  • Une grande fatigue ;
  • Une perte d’appétit ;
  • Un amaigrissement rapide ;
  • Des nausées et des vomissements ;
  • Des troubles du sommeil et des maux de tête ;
  • Des douleurs dans le bas du dos.

En cas d’apparition de ces symptômes, il est conseillé de consulter rapidement un médecin afin d'avoir un diagnostic rapide de la situation personnelle.

Alimentation : comment améliorer les reins, éviter et traiter les problèmes et maladies ?

L’adoption d’une bonne alimentation est nécessaire pour optimiser la fonction rénale et garder les reins en bonne santé. Afin de préserver la santé des reins et éviter les éventuels troubles rénaux qui peuvent survenir, il est conseillé de consommer régulièrement certains aliments qui permettent de détoxifier et de nettoyer les reins.

Quels sont les meilleurs aliments bénéfiques pour les reins et comment les nettoyer naturellement ?

Voici la liste des aliments bons pour les reins :

  • L’huile d’olive : riche en antioxydants et en minéraux, l’huile d’olive est facile à intégrer dans les repas au quotidien. Elle permet de nettoyer les reins en les aidant à éliminer les toxines altérant le bon fonctionnement de l’organisme.
  • La pastèque : véritable allié santé, ce fruit a une forte teneur en eau en plus d’être riche en vitamines et en minéraux. Aussi bonne à l’état naturel, en jus ou dans une salade de fruits, la pastèque est à consommer régulièrement, surtout pendant les périodes de chaleur pour maintenir une bonne hydratation et pour détoxifier les reins.
  • Le citron : cet agrume doté de nombreuses vertus a des effets bénéfiques sur le traitement des troubles rénaux. Il est conseillé de consommer du jus de citron en grande quantité en cas de calculs rénaux. Sa vertu purificatrice est due à son acidité. Intégrer du citron dans l’alimentation permet de purifier les reins et favorise la fonction rénale afin de traiter ou d’éviter la survenue de maladies des reins.
  • Le gingembre : les propriétés antioxydantes du gingembre en font un aliment bénéfique pour la fonction rénale. Le gingembre est également connu ses vertus nettoyantes et purifiantes. Consommer régulièrement cet aliment aide à éliminer les toxines et à purifier le sang, et de ce fait à nettoyer les reins.
  • Le curcuma : doté de vertus anti-inflammatoires, le curcuma permet de prévenir les éventuelles inflammations qui peuvent toucher les reins et entraver leur fonctionnement. Cette épice reconnue pour ses vertus antiseptiques prévient et soigne également les infections rénales.
  • Le persil : cet aliment est l’un des meilleurs alliés contre les problèmes rénaux. La consommation de persil permet d’éliminer toutes les toxines dans le sang. Il est efficace dans le traitement des calculs rénaux et des infections urinaires.
  • L’ortie : ayant des vertus purificatrices et antiseptiques, l’ortie prévient et soigne les infections du système urinaire en plus de lutter contre l’attaque des bactéries. Une infusion d’ortie est une boisson détoxifiante et purificatrice, idéale pour préserver le bon fonctionnement des reins et prévenir les éventuelles infections et troubles rénaux.
  • Les fruits rouges : sources intéressantes d’eau et d’antioxydants, les fruits rouges agissent avec les reins pour éliminer les toxines dans le sang. Consommés crus, en compote, en jus ou en salade, ces alliés santé aident à équilibrer les fonctions rénales. Cependant, il est conseillé de les consommer avec modération pour éviter d’éventuels effets secondaires dus à leur forte teneur en sucre.
  • La pomme : les fibres solubles présentes en quantité dans ce fruit aident à éliminer les déchets et les toxines dans le corps. La consommation régulière de pomme aide à purifier et à nettoyer les reins.
  • Le pissenlit : les feuilles de pissenlit aident à éliminer la rétention d’eau et facilitent le travail des reins en provoquant la miction. Cette plante diurétique prévient les troubles rénaux et les infections du système urinaire.

Quel régime alimentaire adopter en cas de problème d'insuffisance rénale ?

Afin de réduire les conséquences de l’insuffisance rénale et de ralentir l’évolution de la maladie, il est nécessaire d’adopter un régime alimentaire spécifique.

  • Privilégier les aliments alcalinisants: consommer des aliments alcalinisants permet de réduire les effets négatifs des aliments acidifiants pour assurer un équilibre acido-basique correct de l’organisme. L’adoption d’une alimentation alcalinisante permet de limiter la charge en acides issus de la consommation d’aliments acidifiants. Celle-ci peut en effet avoir des effets secondaires sur la fonction rénale. Il est donc conseillé de réduire la consommation de viande, d’œufs et de céréales qui sont des aliments acidifiants, en faveur des végétaux comme les légumes frais et les fruits frais. Il est tout de même important d’être vigilant par rapport à l’excès de potassium, très présent dans les fruits et les légumes.
  • Limiter les apports protéiques: difficiles à éliminer, les protéines transformées en urée sont stockées dans le sang et entravent la fonction purificatrice des reins. Il est conseillé de consommer 0,8 g de protéine par kg/jour. Bien qu’un excès de protéine soit un facteur de risque de l’évolution de l’insuffisance rénale, il est important de ne pas trop limiter ou supprimer totalement ce nutriment de l’alimentation pour conserver un apport protéique
  • Consommer plus de protéines végétales: pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale, il est conseillé de préférer les protéines végétales aux protéines animales. Consommer des légumineuses permet de bénéficier d’un apport protéique intéressant et rejoint l’alimentation alcalinisante.
  • Réduire la consommation de potassium: il est conseillé de limiter la consommation des légumes secs tels que les haricots rouges, les pommes de terre, les patates douces, les produits céréaliers ainsi que les fruits riches en potassium comme les pêches, l’avocat, les mangues ou encore la banane et les fruits secs. Il est possible de réduire le taux de potassium dans les légumes en les coupant en petits morceaux et en les faisant bouillir pendant 15 minutes.
  • Faire attention à l’excès de phosphore et de calcium : il est important de limiter la consommation des aliments riches en phosphore et en calcium comme la bière, le lait, le chocolat, le fromage ou encore les légumes secs.
  • Limiter la consommation de sel: la consommation journalière de sel ne doit pas dépasser 6 g/jour. En cas d’insuffisance rénale, il est nécessaire de prêter attention aux aliments riches en sel tels que le pain, le fromage, les charcuteries, les biscuits apéritifs, etc.

Quelle quantité d’eau boire pour les problèmes d'insuffisance rénale ?

Une consommation suffisante d’eau permet de réduire les risques de survenue de troubles rénaux. Une bonne hydratation limite aussi le risque de formation de calculs rénaux et d’infections urinaires. En cas d’insuffisance rénale, il est important de boire au moins 1,5 l d’eau par jour.

Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles