L’équilibre acide-base : les points essentiels



La santé générale du corps humain dépend de l’alimentation. Certains aliments peuvent en effet déminéraliser l’organisme, ce qui augmente les risques de maladies métaboliques. Ainsi, il est conseillé de réguler l’équilibre acido-basique pour rester en forme. Les explications.

Qu’est-ce que l’équilibre acido-basique ?Quel est son rôle dans l'alimentation ?

Pour que le corps humain soit en bonne santé, il faut que le pH du sang soit équilibré (ni trop élevé ni trop bas). L’équilibre acido-basique est ainsi une fonction métabolique consistant à réguler le pH sanguin. Ce dernier est cependant influencé par l’alimentation, ce qui peut avoir des conséquences sur la santé. En effet, certains composants des aliments possèdent la particularité d’acidifier le sang, ce qui favorise un déséquilibre acido-basique. À ce stade, l’organisme puise dans ses réserves de molécules neutralisantes pour essayer de rétablir son pH sanguin.

En l’absence de traitement, ce déséquilibre augmente le risque d’acidose métabolique latente (AML) affectant la nutrition des cellules et le transport d’oxygène. De plus, l’activité enzymatique est affaiblie et le système immunitaire devient fragile, favorisant l’apparition de nombreuses maladies.

À combien s'élève un pH normal ? Comment l’évaluer ?

Une personne en bonne santé possède un pH sanguin situé entre 7,2 et 7,3. Une valeur trop faible ou trop élevée indique qu’elle souffre d’acidose ou d’alcalose. Pour évaluer le pH, il faut recourir à diverses analyses médicales. Il est également possible d’obtenir une valeur approximative en se basant sur le pH urinaire. Pour cela, il suffit d’utiliser des bandelettes urinaires (disponibles en pharmacie) le matin, à midi et le soir sur une durée d’une semaine au minimum. À noter que la valeur normale du pH urinaire est de 6 ou 7.

En fonction du pH urinaire, il est possible de déterminer l’état de santé :

  • Si le pH urinaire est inférieur à 6,5, l’organisme souffre d’excès d’acidité;
  • Si le pH urinaire est supérieur à 7,5, les reins connaissent un dysfonctionnement ;
  • Si le pH urinaire se situe entre 6,5 et 7,5, l’organisme est en bonne santé.

Cependant, le pH peut changer à tout moment à cause de nombreux facteurs (stress, fatigue, mauvaises habitudes alimentaires, etc.). Ainsi, deux organes jouent un rôle essentiel pour maintenir sa valeur constante, à savoir :

  • Les reins : ceux-ci contribuent à augmenter le pH si le sang est trop acide en éliminant les protons et en préservant les bicarbonates ;
  • Les poumons: la respiration permet de réduire le pH sanguin en supprimant le dioxyde de carbone.

Trouble de l'équilibre acido-basique (acidose métabolique) : causes, symptômes et traitement

L’acidose métabolique correspond à un trouble de l'équilibre acido-basique. Elle se caractérise par un niveau de pH trop faible et une augmentation de l’acidité du sang. Plusieurs facteurs peuvent être en cause, à savoir :

  • Une accumulation d'acide lactique et de corps cétoniques ;
  • Une insuffisance rénale ;
  • La prise de certains médicaments ;
  • Des pertes rénales ou digestives de bicarbonate (HCO3).

Les symptômes de cette pathologie sont assez particuliers et se caractérisent par :

  • Une difficulté respiratoire profonde (la dyspnée de Kussmaul) ;
  • Une chute de la pression sanguine (le collapsus cardiovasculaire) ;
  • Des troubles neuropsychiques (confusion, coma…).

Selon les experts, le traitement varie en fonction de la cause de la maladie. Toutefois, le symptôme peut être pris en charge par l'administration de bicarbonates de sodium :

  • Par voie orale (souvent sous forme de gélules) ;
  • Par voie intraveineuse (dans les cas les plus graves).

Comment rétablir l'équilibre acido-basique ?

Actuellement, la majorité des aliments transformés possède une forte teneur en acides. Il est ainsi presque impossible de trouver des produits considérés comme neutres. De plus, les aliments acides augmentent le risque d’un déséquilibre acido-basique, ce qui favorise le développement de nombreuses maladies. Toutefois, diverses méthodes permettent de contrebalancer leurs effets sur l’organisme :

  • Privilégier des aliments naturels ou peu transformés

Pour éviter le déséquilibre acido-basique, il est conseillé demanger équilibré. Le principe est d’éviter les aliments transformés riches en conservateurs et en acides. De même, il est conseillé d’opter pour des aliments bio, frais, de saison ou non transformés.

  • Limiter ou éviter les aliments acides

Laviandefait partie des aliments acidifiants les plus nocifs pour l’organisme. Lors de la digestion, lesprotéinesde source animales se transforment en acides phosphoriques ou uriques. Ces derniers sont particulièrement difficiles à digérer et favorisent le déséquilibre acido-basique. De ce fait, il est conseillé de limiter la consommation de viande pour éviter d’acidifier l’organisme. Pour ceux qui ne peuvent pas s’en passer, il est préférable de privilégier la viande de volaille.

  • Réduire la consommation de produits laitiers

Le lait et les produits laitiers figurent parmi les aliments impactant l’équilibre acido-basique. De ce fait, il est recommandé de les remplacer par des produits neutres comme le lait d’amande, de coco, d’avoine ou de soja. Il est aussi possible d’opter pour des produits à base de lait cru ou non pasteurisé.

  • Bien s’hydrater

Boire de l’eaurégulièrement (au moins 1,5 l par jour) est excellent pour l’équilibre acido-basique, mais aussi pour la santé. Le thé, les infusions ainsi que les jus de fruits et de légumes sont également à privilégier. Enfin, il est conseillé de limiter ou d’éviter le café, les boissons gazeuses, l’alcool et les jus de fruits industriels, car ils contiennent trop de sucre.

  • Pratiquer régulièrement une activité physique

Plusieurs facteurs peuvent influencer l’équilibre acido-basique de l’organisme (stress, fatigue, anxiété, maladies chroniques, etc.). Toutefois, pratiquer une activité physique régulière est la solution la plus simple pour y remédier. De plus, le sport a des effets bénéfiques sur la santé. À titre d’exemple, il participe au bon fonctionnement du système cardiaque et favorise le sommeil.

  • Dormir suffisamment

La fatigue figure parmi les principaux facteurs impactant l’équilibre acido-basique. De ce fait, il est recommandé de dormir suffisamment pour que le pH sanguin soit stable.

Régime alcalin : quels aliments faut-il privilégier ?

Le déséquilibre acido-basique de l’organisme résulte souvent d’une alimentation trop acide, d’un manque d’exercice physique et du stress. Pour y remédier, il est conseillé de suivre un régime alcalin. Il s’agit d’unrégime alimentairecontribuant à rétablir l’équilibre acido-basique grâce à la consommation d’aliments alcalinisants tels que :

  • Les fruits;
  • Les légumes ;
  • Les fruits oléagineux (avocat, olive, noix de coco, etc.) ;
  • Les plantes aromatiques ;
  • Certaines plantes médicinales ;
  • Certaines huiles (huiles d’olive, de colza, de coco…).

Ces aliments possèdent la particularité de réguler le pH sanguin, ce qui est bénéfique pour l’équilibre acido-basique. De plus, ils apportent de multiples bienfaits :

  • Ils contribuent à conserver la masse musculaire chez les personnes âgées ;
  • Ils ont un effet positif sur la santé des os en augmentant le taux d’hormones de croissance ;
  • Ils augmentent le taux demagnésiumprésent à l’intérieur des cellules.

À titre d’information, pour savoir si un aliment est alcalinisant ou acidifiant, il suffit de vérifier l’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) :

  • Si l’indice PRAL est inférieur à zéro, l’aliment est alcalinisant ;
  • Si l’indice PRAL est de plus de zéro, l’aliment est acidifiant.

Les meilleurs aliments et produits alcalinisants

Dans le cadre d’un régime, il est souvent difficile de choisir les bons aliments. Pour mieux s’y retrouver, voici quelques aliments alcalinisants de qualité :

  • La spiruline ;
  • Le brocoli ;
  • La betterave ;
  • Les épinards ;
  • La châtaigne ;
  • La pomme de terre;
  • Le citron ;
  • Les épices (gingembre, ail, curcuma, curry, etc.).

Quels sont les aliments acidifiants à éviter ?

Pour que le régime alcalin porte ses fruits, il est indispensable de bannir les aliments acidifiants comme :

  • Les poires ;
  • L’abricot ;
  • La fraise ;
  • L’orange ;
  • L’ananas ;
  • Le riz blanc ;
  • Les pâtes blanches ;
  • Le lait au chocolat ;
  • Les crustacés ;
  • Etc.

L’endive : un aliment basique ou acide ?

L’endive est considérée comme un aliment basique (alcalinisant), car son indice PRAL est de -3,54. De ce fait, elle contribue à rétablir l’équilibre acido-basique et aide à lutter contre les acides présents dans l’organisme. De plus, ce légume se démarque par ses vertus santé :

  • Il favorise unebonne digestiongrâce à sa forte teneur en fibres ;
  • Il régule le taux de cholestérol ;
  • Il est bénéfique pour les os et les yeux du fait de sa teneur en vitamine A et K.
Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles