Revue en détail des herbes aromatiques


Persil, thym, coriandre ou ciboulettes, il n’y a rien de mieux pour rehausser les plats que les herbes aromatiques. Faciles à cultiver, elles se glissent dans les potagers, sur les balcons et même dans la cuisine. Que ce soit dans une salade, un plat en sauce ou une soupe, ces aromates apportent une touche de fraîcheur aux plats, tout en procurant de nombreux bienfaits sur la santé. Tout savoir sur les herbes aromatiques.

Origine des herbes aromatiques

Les plantes aromatiques sont aussi vieilles que le monde. Elles ont d’ailleurs été utilisées par toutes les civilisations connues. Des empereurs chinois aux pharaons d’Égypte en passant par les empereurs romains et les rois du Moyen âge, les herbes aromatiques ont toujours occupé une place de choix dans les cuisines et les soins médicinaux. La plus vieille trace de ces pantes date de -60 000 ans. Elle a été découverte dans la sépulture d’un homme du Neandertal où 7 plantes ont été utilisées pour conserver la dépouille. Les écrits concernant l’utilisation des aromates dans la médecine quant à eux remontent à – 4 000 avant Jésus-Christ. Au fil du temps, l’homme a petit à petit appris à se servir des herbes aromatiques pour se soigner ou pour agrémenter ses plats.

Où planter des herbes aromatiques ?

Les plantes aromatiques sont très faciles à planter et ne demandent pas beaucoup d’espace. Elles poussent aussi bien en pleine terre dans un potager que dans un pot sur le balcon ou en intérieur. Certaines espèces sauvages poussent d’ailleurs naturellement dans les champs ou au bord des ruisseaux.

Pour les cultiver, l’aspect pratique est très important. Les plantes doivent être placées de manière à faciliter leur entretien et leur récolte. Il est donc nécessaire qu’elles soient à portée de main :

  • Dans un potager par exemple, il est plus judicieux de les installer en bordure ou sur les allées principales afin d’éviter de piétiner tout le champ pour quelques feuilles de persil ou de ciboulette;
  • Sur le balcon ou en intérieur, il est possible de faire des assortiments de plantes dans un seul et même pot. Il sera ainsi plus facile d’en prendre soin.

Quelles plantes aromatiques avoir dans son jardin potager ?

Un jardin potager peut accueillir aussi bien des variétés plus grandes comme le laurier-sauce et le romarin que des petits buissons à tige ligneuse comme la menthe, la sauge, la verveine officinale, le basilic, le thym, le persil, la ciboulette ou la coriandre. Cependant, pour que les plantes poussent comme il faut, il est nécessaire de combler leurs besoins en eau, en soleil et ennutriments :

  • La coriandre, le persil, l’estragon, les ciboulettes ainsi que l’oseille doivent être plantés dans une terre humide, régulièrement arrosée et dans un endroit modérément ensoleillé ;
  • Le thym, le laurier et le romarin n’ont pas besoin d’être arrosés quotidiennement, mais seulement de temps en temps. Ils requièrent toutefois beaucoup de lumière.

Il est important de souligner que les variétés ayant les mêmes caractéristiques peuvent être plantées au même endroit. Néanmoins, la menthe doit être plantée seule, car elle risque d’envahir tout l’espace et tuer les autres herbes. Il en est de même pour le basilic qui a des besoins en eau plus importants. Il risque ainsi d’assécher les autres herbes.

Où acheter des herbes aromatiques fraiches ou séchées ?

À défaut d’avoir la main verte ou l’espace pour planter des herbes aromatiques, il est possible de les acheter fraiches ou séchées dans les épiceries, dans les magasins bio et sur Internet. Les huiles essentielles sont quant à elles disponibles en parapharmacie.

Composition des aromates

Pleines de saveur, les herbes aromatiques contiennent également des nutriments essentiels à l’organisme.

Liste des apports nutritifs des herbes aromatiques

Les plantes aromatiques sont principalement composées defibreset de chlorophylle qui est un puissantantioxydant. Ce sont également d’excellentes sources devitamineK (indispensable pour fixer le calcium) et de vitamines A, C, E et B. Elles contiennent également des minéraux essentiels tels que le potassium, le manganèse et les glucides.

Combien de calories dans les herbes aromatiques ?

La consommation d’herbes aromatiques est fortement recommandée par les diététiciens et nutritionnistes dans le cadre d’un régime amaigrissant. En effet, en plus de leur effet détoxifiant, elles sontpeu caloriquesavec un apport énergétique d’environ 15 à 30 kilocalories aux 100 g. Par ailleurs, ces plantes stimulent les récepteurs de satiété, permettant ainsi de réduire l’appétit et delutter contre les fringales. En outre, la présence d’herbes aromatiques dans les plats aide à réduire l’ajout de sel.

Quand planter des herbes aromatiques sur le balcon ? À quelle saison les cueillir ?

Il n’y a pas de saison pour planter les herbes aromatiques. Leur culture peut être démarrée à tout moment de l’année. Il est possible de réaliser soi-même le semi ou d’acheter des plantes en pot. Il existe également des potagers intelligents qui assurent automatiquement les besoins des plantes.

Concernant la récolte, la saison varie d’une herbe à l’autre, et surtout de la partie à récolter. Si les fleurs sont cueillies en début de floraison, les graines sont ramassées quand elles sont bien matures et sèches. Les racines quant à elles sont déterrées en automne ou au printemps quand les tiges commencent à faner. Pour les feuilles, elles peuvent être cueillies toute l’année. Dans ce contexte, la cueillette est à privilégier. Il est aussi conseillé de prélever en premier les feuilles du haut. Il est important de préciser qu’il ne faut pas prendre plus d’un tiers des feuilles afin que la plante garde de l’énergie pour faire circuler la sève.

Bienfaits des herbes aromatiques

En plus d’apporter des nutriments essentiels à l’organisme, les plantes aromatiques disposent également de nombreux bienfaits santé.

Des alliés minceur

Peu caloriques, les aromates sont des alternatives intéressantespour perdre du poids. De plus, ils agissent sur les neurotransmetteurs responsables de lafaim. Certains d’entre eux comme la coriandre aident à réguler la sécrétion d’insuline, permettant alors de diminuer le taux de glucide dans le sang et de prévenir le diabète.

Aident à mieux digérer

Contenant beaucoup de fibres, les plantes aromatiques améliorent le transit intestinal. Le persil par exemple, en plus de ses vertus diurétiques, améliore le fonctionnement du système digestif en général. La coriandre et l’estragon quant à eux calment les spasmes abdominaux. Le basilic est connu pour ses effets positifs sur les coliques, les maux d’estomac et les indigestions. Il soulage également les nausées. Contre la diarrhée, la menthe poivrée est très efficace. Enfin, pour limiter la prolifération des bactéries dans les tubes digestifs, la sarriette des jardins est la meilleure solution.

Riches en antioxydants

Contenant beaucoup de polyphénols et de flavonoïdes, ces condiments ont un effet antioxydant qui réduit les effets des radicaux libres, des particules responsables du stress oxydatif. Ce phénomène est à l’origine des maladies cardiovasculaires et de certains cancers. En évitant la captation des molécules de radicaux libres, les herbes aromatiques protègent également contre le vieillissement prématuré des cellules. En outre, les flavonoïdes renfermés dans ces végétaux agissent sur les troubles nerveux comme la dépression, l’anxiété, l’insomnie et le stress.

Soulagent les douleurs et les démangeaisons

Ayant des vertus antiseptiques, les herbes aromatiques, notamment le thym et la sauge, aident à soulager les problèmes buccaux comme les aphtes. Appliquées sur la peau, elles apaisent les démangeaisons causées par les piqûres de moustique. À savoir que les infusions de sauge sont très efficaces contre les maux de gorge. Le persil, le basilic, le cerfeuil et la lavande peuvent également être utilisés pour atténuer les douleurs et les prurits.

Dangers et contre-indications des herbes aromatiques

En principe, il n’y a aucun danger à utiliser les herbes aromatiques, sauf pour les usages médicaux. Il est notamment contre-indiqué d’utiliser les huiles essentielles chez les femmes enceintes et les enfants de moins de 6 ans. De plus, du fait de leur forte teneur en vitamine K, ces condiments agissent sur la coagulation du sang. Leur consommation doit ainsi être limitée ou évitée chez les personnes sous anticoagulants. Elles devront d’ailleurs demander l’avis d’un médecin avant d’en manger.

Comment utiliser les herbes aromatiques en cuisine ? Nos recettes minceur

En cuisine, quelques petits morceaux d’herbes aromatiques donnent une tout autre dimension gustative aux plats. En général, ces condiments peuvent être ajoutés aux préparations quelques minutes avant la cuisson. Il est également possible d’aromatiser les ingrédients comme le sel ou l’huile :

  • Pour aromatiser le sel, il suffit d’écraser au pilon du gros sel avec des aromates séchés et de placer le tout dans un contenant hermétique ;
  • Pour faire une huile parfumée, il est conseillé de mettre dans un flacon stérile de l’herbe séchée et de remplir le contenant avec de l’huile. Laisser reposer pendant au moins 15 jours avant d’utiliser dans les sauces ou les vinaigrettes.

Les herbes aromatiques peuvent-elles servir dans les menus diététiques ?

Dans unrégime minceur, les herbes aromatiques sont à consommer sans modération, car elles sont peu caloriques et aident à maigrir. Elles s’utilisent aussi bien dans les salades que dans les soupes. Elles peuvent même servir comme ingrédients principaux dans certains plats mineurs comme :

  • La crème de persil ;
  • La soupe froide de petits pois et menthe ;
  • Le taboulé au persil et à la menthe ;
  • Le bouillon de thym pour accompagner les brocolis ;
  • La pêche pochée au romarin.

Quelle herbe aromatique mettre dans un plat de poisson ?

Toutes les herbes aromatiques se marient très bien aupoisson. Toutefois, certaines associations sont meilleures que d’autres comme :

  • Le saumon et l’aneth ou l’oseille ;
  • La sole et du persil ;
  • La dorade et du fenouil ;
  • La lotte et du thym.

 L'avis du médecin

Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles