Se désintoxiquer du sucre : les étapes à suivre


Pourquoi ne plus manger de sucre et faire une détox de sucre ?

Pour être en meilleure santé, il est conseillé d’arrêter de consommer du sucre ajouté et des produits industriels qui contiennent des sucres cachés. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme d’ailleurs que le sucre (industriel) est plus dangereux pour la santé et la perte de poids que la graisse. En effet, le sucre est le principal responsable du surpoids et des maladies chroniques telles que la dépression, le diabète, le cancer, les troubles cardiovasculaires, l’impuissance et la démence. Une addiction au sucre peut aussi engendrer des pertes de vitalité, de la fatigue, des douleurs articulaires ainsi que des maux de tête. Favorisant la croissance des champignons mangeurs de sucres, ce produit est aussi à l’origine des problèmes digestifs tels que le syndrome de côlon irritable, les reflux, ou encore les flatulences.

Afin d’éviter les problèmes de santé, il faut que la consommation de sucre au quotidien ne dépasse pas les 25 grammes par personne par jour, ce qui n’est pas le cas en France. Les Français consomment en moyenne 2,2 millions de tonnes de sucre par an, soit 25 à 35 kilos par habitant, l’équivalent de 12 cuillères à café par jour par personne. Chez les enfants, cette consommation est encore plus importante à hauteur de 24 cuillères à café par jour. La majorité du sucre ingéré est présent dans les produits industriels sous forme de sucre transformé.

Comment faire pour se désintoxiquer du sucre ?

Se désintoxiquer du sucre et supprimer le sucre des assiettes n’est pas aussi facile que ça en a l’air. En effet, une dépendance au sucre ne se limite pas à des envies irrésistibles de sucre. Elle se présente comme un désordre biologique qui pousse l’organisme à réclamer une dose de sucre une ou plusieurs fois pendant une journée. Il n’est donc pas possible d’arrêter du jour au lendemain. Pour que la désintoxication fonctionne et qu’il n’y ait pas de rechute, il faut éviter de chambouler le corps. Pour que l’organisme s’adapte progressivement et que la sensation de manque ne se ressente pas trop, il est recommandé de procéder par étape. L’idéal est de répartir les séances de sevrage sur au moins un mois. 

Accro au sucre, comment arrêter le sucre et mettre fin à ses addictions ? Les étapes pour faire un sevrage pour un mois sans sucre

Pour la majorité des consommateurs, sevrage rime avec privation, faim, jeune et régime fade et sans saveur. Cependant, il n’est pas nécessaire de se faire autant de mal pour arrêter de manger du sucre. La frustration risque en effet d’empirer l’état de dépendance aux aliments sucrés.

On peut cependant préférer une détox qui consiste à nettoyer l’organisme et à arrêter la consommation de mauvais sucre en privilégiant des aliments plus sains. Voici les étapes à suivre pour adopter un régime sans sucre :

Adopter un régime progressif

Le plus important est de prendre conscience du danger des produits sucrés et de leurs impacts sur la  prise de poids. Il sera ainsi plus facile de conditionner l’organisme à la suppression du sucre du régime alimentaire. Au lieu de brusquer l’organisme, il est préférable de retirer le sucre progressivement en remplaçant les produits contenant du sucre caché par des aliments naturels tel que les fruits.

Faire le tri des aliments

Les mauvais sucres responsables d’addictions se trouvent essentiellement dans les aliments industriels, dont les sodas, les friandises, les biscuits, les pâtisseries et les plats préparés. Il faut donc les remplacer par des plats faits maison afin de contrôler l’apport en sucre.

Tout comme la graisse, le sucre est indispensable à l’organisme. Il est donc impossible de définitivement s’en passer. Il est toutefois important d’en choisir les sources afin d’assurer un apport en sucre quotidien sans retomber dans l’addiction. Dans ce contexte, les sucres lents sont à privilégier, car ils sont lentement assimilés et permettent de contrôler le taux de sucre dans le sang. Il s’agit notamment des glucoses contenus dans les féculents et les légumes secs. Pendant la période de sevrage, il est conseillé d’éviter autant que possible les jus de fruits en briques, les produits laitiers industriels, le miel, les confitures, les pâtes à tartiner et les produits céréaliers industriels.

Changer les habitudes alimentaires

Afin de réinitialiser le corps et de vivre normalement sans manger beaucoup de sucre, il est essentiel de corriger les habitudes alimentaires. En ce sens, il est nécessaire de modifier la composition des repas du petit déjeuner au dîner afin d’instaurer une alimentation saine et équilibrée. À cet effet, les produits sucrés peuvent être substitués par d’autres éléments comme :

  • Les protéines : ils sont particulièrement efficaces pour limiter l’absorption de sucre et éviter les pics glycémiques.
  • La graisse : bien qu’elle soit nocive pour la santé, la graisse (de qualité) peut aider à substituer le sucre. En augmentant l’apport en graisse et en limitant l’apport de sucre, il devient plus facile d’habituer l’organisme à puiser dans les réserves de graisse pour fabriquer l’énergie essentielle au métabolisme.
  • Les fibres : permettant de contrôler les sensations de satiété, les fibres constituent un bon moyen de lutter contre les fringales sucrées. Dans ce contexte, les fibres solubles comme celles contenues dans les légumes verts, le pain complet, les graines et les baies sont idéales.
  • Les probiotiques : contribuant à la stabilisation de la flore intestinale, les probiotiques éliminent les champignons qui mangent le sucre dans les intestins. Il est ainsi plus facile de contrôler l’apport en sucre. Les laitages tels que le yaourt nature sont idéals pour faire le plein de probiotiques.

Réintégrer le sucre naturel

Une fois que les pulsions sucrées sont mieux contrôlées, il est possible de remanger non pas de sucre, mais des aliments contenant du sucre naturel. En ce sens, les édulcorants industriels sont à éviter et les sucres d’origine naturelle comme le sirop d’agave sont à privilégier. Pour apporter une touche sucrée aux plats, il est aussi conseillé d’utiliser des alternatives telles que la cannelle, la vanille ou les légumes doux.

Comment couper l'envie de manger du sucre et soulager son manque ?

Pendant les premiers jours et la période de transition, les envies de sucre seront plus fortes. Il est donc essentiel d’utiliser quelques ruses pour tromper le cerveau et venir à bout des pulsions sucrées. À cet effet, voici quelques astuces peuvent s’avérer très efficaces :

Boire de l’eau

L’eau calme la faim et réduit les envies sucrées. En cas de pulsion, le fait de boire un verre d’eau avec quelques gouttes de jus de citron permet de réguler le taux de sucre dans le sang.

Manger des aliments acides

Au lieu de succomber aux envies sucrées, il est préférable de croquer dans des aliments acides comme le cornichon. Riches en probiotiques, ils évitent la prolifération des champignons mangeurs de sucre et optimisent l’assimilation du sucre. En outre, les nutritionnistes recommandent leur intégration dans un régime alimentaire sans sucre pour combattre l’addiction au sucre.

Se brosser les dents

Le fait de se brosser les dents est un bon moyen de provoquer la sensation de satiété. En effet, pour le cerveau, cette action est associée à la fin du repas. L’envie de manger passera immédiatement. De plus, le goût sucré et mentholé de la pâte de dentifrice simule le goût d’une sucrerie, ce qui calmera le manque.

Manger une pomme

Alliée minceur, la pomme est aussi d’une grande aide pour dompter les fringales sucrées. Contenant du fructose, ce fruit est aussi un bon coupe-faim. Il est aussi possible de manger une compote de pommes.

Qu’est ce qui arrive quand on arrête de manger du sucre ? 4 bonnes raisons de supprimer définitivement le sucre de son alimentation

À l’origine de plusieurs troubles métaboliques, le sucre ajouté et les aliments industriels doivent être retirés du régime alimentaire. Voici quelques bonnes raisons de se désintoxiquer du sucre :

Plus de tonus et vitalité

Bien qu’il soit une source d’énergie, le sucre en excès peut avoir l’effet inverse et épuiser le corps. En effet, la consommation démesurée de sucre favorise la prolifération des levures intestinales qui font travailler deux fois plus le système digestif. Par ailleurs, l’excès de sucre épuise le pancréas et provoque des crises d’hypoglycémie. Ainsi, pour éviter les malaises et avoir plus de tonus, il est préférable d’arrêter le sucre.

Perte de poids

Très calorique, le sucre est responsable de la prise de poids. Provoquant la production d’insuline, il favorise le stockage de graisse. De ce fait, la réduction de sa consommation permet de réduire l’apport calorique et optimise l’élimination des mauvaises graisses. Ainsi, plus grande sera la dépendance, plus importante sera la perte de poids à l’arrêt de la consommation de sucre. Toutefois, pour une perte de poids efficace, il est toujours conseillé d’adopter un régime équilibré avec moins de sucre, mais aussi moins de graisse.

Peau douce et éclatante

Éliminant les toxines, la peau est un relais du foie. Quand le foie est surchargé de substances toxiques telles que la graisse et le sucre, des boutons et des taches apparaissent sur la peau. L’arrêt de sucre chez les personnes qui en abusent permet de drainer l’organisme et de nettoyer la peau en profondeur. Chez celles qui ne sont pas accros, la réduction du sucre ne changera pas grand-chose.

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes

Catégories
Dossiers
Derniers articles