Tomate et diabète


Se traduisant par un niveau anormal du taux de glycémie dans le sang, le diabète est une maladie qui touche de nombreuses personnes en France et partout dans le monde. En général, cette affection ne peut pas être guérie. Néanmoins, il est possible de la traiter. Pour maintenir le taux de glycémie à la normale, il est indispensable
d’adopter une alimentation équilibrée, voire un régime spécifique. La tomate figure parmi les aliments bénéfiques pour un diabétique. Tour d’horizon.

Quelques mots sur le diabète

L’Organisation Mondiale de la Santé ou OMS estime que le diabète serait la septième cause de décès dans le monde en 2030.

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est une maladie chronique générée par un dysfonctionnement du pancréas, un trouble de la production d’insuline et une mauvaise assimilation de cette hormone par l’organisme. Lorsque la production d’insuline par le pancréas est insuffisante, les glucides, particulièrement le glucose, apportés par l’alimentation ne sont pas transmis aux cellules et restent dans le sang. Par conséquent, le taux de glycémie sanguin augmente et le corps ne dispose pas d’assez d’énergie pour alimenter les muscles.

Il existe deux types de diabète : le diabète de type 1 ou diabète insulinodépendant, et le diabète de type 2 ou diabète non insulinodépendant.

Le diabète de type 1 concerne les personnes diabétiques qui doivent s’administrer quotidiennement une dose d’insuline pour compenser la faible production de cette hormone par le pancréas.

Le diabète de type 2, quant à lui, touche les personnes diabétiques présentant une insulinorésistance (les cellules de l’organisme utilisent mal l’insuline).

Quels sont les symptômes du diabète ?

Le diabète peut se traduire par une augmentation (hyperglycémie) ou une diminution (hypoglycémie) du taux de glycémie dans le sang. L’on parle de diabète lorsque le taux de glycémie à jeun dépasse 1,20 g/l. Parmi les principaux symptômes du diabète de type 1, qui survient assez brutalement, il est possible de noter :

  • Une fréquente envie d’uriner ;
  • Des urines abondantes ;
  • Une intense sensation de soif ;
  • Un amaigrissement rapide ;
  • Des troubles de la vision ;
  • Des douleurs abdominales ;
  • Des infections répétitives.

Le diabète de type 2 est souvent considéré comme une maladie silencieuse. En effet, les symptômes apparaissent uniquement lorsqu’il est à un stade avancé. Le cas échéant, les signes sont quasiment les mêmes que lors d’un diabète de type 1 à l’instar d’une fréquente envie d’uriner, des infections qui se répètent ou une intense sensation de soif.

Qu’est-ce que le diabète non insulinodépendant ?

Le diabète non insulinodépendant (DNID) ou diabète de type 2 est une forme de diabète qui se traduit généralement par une augmentation du taux de glycémie dans le sang. Il est également appelé diabète sucré, diabète insulinorésistant, diabète acquis ou diabète de l’âge mûr. Ce cas de diabète survient la plupart du temps chez les individus de plus de 40 ans. Ces personnes diabétiques sont souvent atteintes de surpoids ou d’obésité et sont sédentaires. L’insuline produite par leur organisme ne réussit plus à réguler le glucose apporté dans le sang par la consommation d’aliments riches en glucides.

Le pain blanc déconseillé en cas de diabète

Pour éviter le diabète de type 1 ou 2, il convient d’adopter une alimentation équilibrée et d’effectuer régulièrement des activités physiques. En cas de diabète de type 2, il importe d’éviter de consommer des aliments ayant un indice glycémique élevé. Parmi eux, vous pouvez retrouver le pain blanc. Cet aliment est conçu en suivant un processus de fabrication rapide qui a tendance à augmenter le taux de sucre. Pour une personne diabétique, les pains complets ou les pains aux fibres sont les plus recommandés. Le pain blanc n’est pas à supprimer de l’alimentation, il faut juste faire attention à sa fréquence de consommation.

 

Régime diabète : quels aliments interdits en cas de diabète ?

En cas de diabète, il est conseillé d’éviter de consommer certains types d’aliments.

Quels sont les aliments interdits pour le diabète ?

Pour traiter une personne diabétique, il est primordial d’opter pour une alimentation équilibrée. Les aliments qui ont tendance à augmenter le taux de glycémie dans le sang sont à éviter. Il s’agit entre autres des plats cuisinés qui enregistrent un taux de sucre élevé, les sodas qui sont des aliments riches en glucides ou les gâteaux. Outre les aliments sucrés, les salés comme la charcuterie ou les produits laitiers comme le fromage sont à limiter. L’idéal est d'aller voir un diététicien ou un nutritionniste pour avoir une bonne adaptation de l’alimentation. 

Même si la consommation quotidienne de 5 fruits et légumes est préconisée, dans le cas d’un diabétique, il est nécessaire de bien choisir les fruits à inclure dans l’alimentation. Les fruits autorisés sont ceux qui enregistrent un taux de sucre de moins de 11 g pour 100 g. Il s’agit entre autres :

  • De l’abricot (9 g) ;
  • De la carambole (2,9 g) ;
  • Du citron jaune (1,6 g) ou de la fraise (4 g).

Les légumes, quant à eux, peuvent être consommés à volonté. Attention toutefois aux légumes de type féculents comme les pois verts, la patate douce ou le panais qui sont riches en glucides.

Quels sont les aliments à éviter en cas de diabète : la banane

En cas de diabète, il est indispensable de prendre certaines précautions lorsque vous souhaitez manger de la banane. En effet, ce fruit possède un index glycémique moyen (entre 42 et 62 en fonction de sa maturité) et 3 g de fibres qui contribuent à l’absorption des glucides. Il ne provoque pas en lui-même l’élévation du taux de glycémie. Pour l’inclure dans une alimentation pour diabétique, il convient de l’associer avec des aliments à faible indice glycémique.

Quel aliment faut-il éviter pour le diabète : la pomme de terre

D’après une étude américaine éditée dans Diabetes Care en 2015, des personnes qui ont régulièrement consommé des pommes de terre cuites auraient vu augmenter leur risque de présenter un diabète de type 2. Comparées à d’autres qui n’en ont consommé qu’une fois par semaine, celles qui auraient inclus ce féculent dans leur alimentation à raison de 2 à 4 portions auraient vu ce risque s’aggraver de 7 %. Le taux serait de 33 % chez celles qui auraient mangé des pommes de terre cuites plus de 7 fois par semaine.

Les dattes et le diabète

En général, les fruits ont un indice glycémique faible, voilà pourquoi leur consommation est favorable à une alimentation pour diabétique. Cependant, ce n’est pas le cas des raisins secs, du melon d’eau et des dattes. En effet, 100 g de dattes séchées comportent 58,1 g de sucre, soit environ 9 morceaux de sucre.

 

Quoi manger quand on a du diabète ?

Comme les aliments brûle-graisses recommandés dans le cadre d’un régime amaigrissant ou d’un programme pour maigrir des hanches, il existe également des aliments qui permettent de réguler le taux de sucre dans le sang.

Quelle plante fait baisser le diabète : la tomate

La tomate est un légume-fruit qui est réputé pour sa teneur élevée en lycopène. Cette substance s’avère assez puissante pour limiter les risques de cancer et de maladies cardiovasculaires relatives au diabète de type 2. De plus, la tomate est riche en fibres et faible en calories. Elle figure parmi les aliments parfaits pour diminuer la tension artérielle et pour composer une alimentation pour diabétique.

Quel fruit manger quand on est diabétique ?

Pour compléter l’alimentation d’une personne atteinte de diabète de type 2, il est intéressant de consommer des fruits à faible indice glycémique comme :

  • La fraise ;
  • La pêche ;
  • Les mûres ;
  • Le melon à chair vert clair ou melon miel ;
  • Les oranges ;
  • Le pamplemousse ;
  • Les citrons verts et jaunes ;
  • L’avocat.

Pastèque : sucre lent ou rapide ?

La pastèque est répertoriée parmi les fruits pauvres en glucides. En effet, elle renferme environ 6,5 g de glucides pour 100 g de fruit. Néanmoins, sa chair enregistre un index glycémique assez élevé (72) et fournit une quantité élevée de sucres rapides. Peu énergétique et peu calorique, soit 30 kcal pour 100 g, ce fruit est idéal pour compléter un régime alimentaire amaigrissant.

Est-ce que les noix font baisser le diabète ?

Selon une étude américaine publiée dans la revue Circulation Research le 19 février 2019, les personnes souffrant de diabète de type 2 ayant consommé environ 5 portions de 28 g de noix par semaine, soit à peu près une poignée, auraient vu diminuer le risque d’apparition d’une maladie cardiaque de 17 %. Mis à part les noix, elles ont également consommé d’autres fruits à coque tels que des amandes, des noix du Brésil ou des pignons de pin.

Quel yaourt pour diabétique ?

Selon des études menées par Jordi Salas-Salvadó, professeur en nutrition humaine et bromatologie à la Rovira i Virgili University en Espagne, la consommation journalière de 80 à 125 g de yaourt réduirait le risque de diabète de type 2 de 14 %. Ce résultat positif est uniquement visible en consommant du yaourt. Le bilan est le même, que les participants aient opté pour un yaourt pauvre en MG ou un produit au lait entier. Toutefois, en cas de diabète de type 2, il convient de prendre des précautions en s’orientant vers les yaourts sans sucre à 0 % de MG et sans sucres ajoutés, ou les yaourts grecs.

Le riz et le diabète

D’après des recherches menées par une équipe de l’université de Harvard dans 4 pays différents (Japon, Chine, Australie et États-Unis), la consommation de riz blanc serait liée à l’augmentation du risque de présentation de diabète de type 2. Les chercheurs recommanderaient plutôt de se tourner vers les céréales complètes à faible index glycémique. 

Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles