Tomate et insuffisance rénale



Selon les chiffres recueillis en 2017, environ 87 200 Français souffrent d’insuffisance rénale. Près de 55 % de ces malades sont traités par dialyse et les 45 % restants ont bénéficié d’une greffe. Cette maladie grave et silencieuse résulte de la destruction progressive des reins. Pour l’éviter, il convient de prendre soin de ces précieux organes, notamment en veillant à avoir une alimentation saine.

Quelques mots sur l’insuffisance rénale

Modérée, chronique ou aigüe, l’insuffisance rénale est une maladie indiquant un dysfonctionnement au niveau des reins.

Qu’est-ce que l’insuffisance rénale ?

Les reins figurent parmi les organes émonctoires, c’est-à-dire les organes qui sont chargés de l’élimination et de l’évacuation des toxines ainsi que des déchets dérivant de la transformation chimique et biologique des cellules organiques. Leur rôle consiste à réguler la quantité d’eau ainsi que le taux d’électrolytes (sel, chlore et potassium) présents dans le corps. Ils synthétisent aussi la vitamine D et l’érythropoïétine.

Une insuffisance rénale peut être chronique, c’est-à-dire que son évolution se poursuit sur de nombreux mois ou de nombreuses années. Cette forme de maladie se traduit par des reins qui deviennent peu à peu fibreux. Cet état est souvent irréversible, mais en fonction du degré de dysfonctionnement, il peut être stabilisé. Lorsque l’insuffisance rénale atteint la phase terminale, le patient doit suivre un traitement de suppléance par dialyse ou par greffe de rein.

En outre, une insuffisance rénale peut être aigüe. Contrairement à l’insuffisance rénale chronique, cette forme survient soudainement, notamment à la suite d’un accident, d’un état de choc, d’une déshydratation importante ou d’une prise de médicaments. Elle peut être transitoire et réversible.

Quels sont les signes d’un mauvais fonctionnement des reins ?

En cas d’insuffisance rénale aigüe, le patient souffre de douleurs lombaires. Il remarque aussi une coloration anormale de ses urines (rouge ou brune) ou un gonflement des paupières au réveil. Des marques de doigt ou de chaussettes ou un œdème au niveau des jambes peuvent également indiquer une insuffisance rénale aigüe. Ces signes peuvent être accompagnés de symptômes digestifs comme des nausées, neurologiques comme des maux de tête, sanguins comme des hémorragies ou cardiovasculaires comme de l’hypertension.

Si le patient souffre d’une insuffisance rénale chronique, les symptômes peuvent être les suivants :

  • La fatigue ;
  • La perte d’appétit ;
  • Un mauvais goût dans la bouche ;
  • Uneperte de poidsinexpliquée ;
  • Des troubles du sommeil ;
  • Des douleurs lombaires ;
  • Des crampes et contractions involontaires des muscles ;
  • L’hypertension artérielle ;
  • Des envies fréquentes d’uriner ;
  • La réduction du volume d’urine ;
  • Des démangeaisons ;
  • Etc.

Il est bon de savoir que l’insuffisance rénale chronique est une maladie qui s’installe progressivement et silencieusement. En effet, les signes mentionnés précédemment peuvent être imperceptibles durant les premières années.

Que manger pour ne pas fatiguer les reins ?

Pour réduire les risques d’insuffisance rénale, il convient d’adopter une excellente hygiène de vie.

12 aliments qui nettoient les reins

Pour augmenter la durée de vie des reins et optimiser son rôle d’épurateur, l’on peut privilégier certains aliments dont :

  • La pastèque ;
  • Le jus de citron ;
  • Les fruits rouges (myrtilles, mûres, canneberges, etc.) ;
  • Les pommes ;
  • Les graines de citrouille ;
  • Le gingembre ;
  • Le curcuma ;
  • Le pissenlit ;
  • L’ortie ;
  • Le persil ;
  • L’huile d’olive ;
  • L’eau.

Prévenir l’insuffisance rénale grâce au vinaigre de cidre

Le diabète de type I et IIetl’hypertensionartérielle sont généralement les principales causes d’une insuffisance rénale chronique. Les complications peuvent apparaître en raison de plusieurs facteurs de risque comme une infection rénale, une pathologie polykystique des reins, un encombrement des voies urinaires ou certaines maladies auto-immunes. Voilà pourquoi il s’avère assez compliqué de prévenir une insuffisance rénale. Toutefois, il existe des aliments comme le vinaigre de cidre qui optimisent le fonctionnement des reins. Cette solution a pour objectif de rincer les reins et la vessie. Elle permet également de prévenir la formation de calculs rénaux ou vésicaux. Buvez un verre d’eau additionné de 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre à chaque repas pour éliminer efficacement les toxines.

Quels légumes manger pour baisser la créatinine ?

La créatinine figure parmi les déchets chimiques dérivés de la dégradation de la créatine des muscles évacuée par les reins. Un taux élevé de créatinine révèle souvent un dysfonctionnement au niveau des reins. Pour baisser le taux important de créatinine, il est indispensable deboire suffisamment d’eauet de supprimer la consommation d’aliments riches en potassium. Parmi les légumes pauvres en potassium, l’on retrouve entre autres :

  • Le poivron vert ;
  • La laitue ;
  • Le concombre ;
  • Les endives ;
  • Les poireaux ;
  • Les oignons ;
  • Les germes de haricots mungo.

Pour réduire davantage le potassium contenu dans les aliments, l’on privilégie la cuisson à grande eau et l’on égoutte les aliments avant leur consommation. La cuisson vapeur, au four, à l’étouffée, au micro-ondes ou la friture sont à exclure.

Aliments qui fatiguent les reins

Pour empêcher l’accumulation des déchets, optimiser le fonctionnement des reins et éviter l’évolution de la maladie, il importe de ne pas consommer certains aliments.

Quels sont les aliments interdits en cas d’insuffisance rénale ?

En cas d’insuffisance rénale, il convient d’éviter les aliments suivants en raison de leur teneur élevée en phosphore, en potassium ou en sodium :

  • Les aliments en conserve ;
  • Le pain en blé entier ;
  • Le riz brun ;
  • Les produits laitiers ;
  • Les viandes transformées ;
  • Les repas préparés, instantanés ou préfabriqués ;
  • Les snacks, les bretzels, les chips ou les crackers ;
  • Le chocolat ;
  • Les olives et les cornichons ;

Quels sont les aliments mauvais pour les reins ? Les fruits et légumes trop riches en potassium

Même s’il est préconisé de consommer 5 fruits et légumes par jour, il est recommandé d’éviter certaines variétés lorsque l’on souffre d’insuffisance rénale. Il s’agit entre autres :

  • Des avocats ;
  • De la tomate ;
  • Des bananes ;
  • Des oranges ;
  • Des abricots ;
  • Des pommes de terre ;
  • De la patate douce ;
  • De certains légumes verts tels que les épinards ou les feuilles de betteraves ;
  • Des raisins ;
  • Des dattes ;
  • Des pamplemousses ;
  • Des haricots blancs ;
  • Des fruits secs ;
  • Etc.

La tomate et l’insuffisance rénale

La tomate figure parmi les légumes-fruits riches en potassium, ce qui ne convient pas à un régime alimentaire pour insuffisant rénal. En effet, une tasse de sauce tomate peut contenir jusqu’à 900 mg de potassium.

Quels aliments pour l’insuffisance rénale ?

Pour stabiliser l’état d’une personne souffrant d’insuffisance rénale,un régime alimentaire diététiquedoit être suivi.

Quel régime alimentaire adopter quand on a de l’urée ou une insuffisance rénale ?

Un régime alimentaire alcalinisant s’impose en cas d’insuffisance rénale. Ce programme repose sur la consommation d’aliments qui maintiennent l’équilibre acido-basique de l’organisme. Les repas doivent contenir deux fois plus d’aliments alcalinisants (fruits et légumes) que d’aliments acidifiants (viande, fromage ou céréales).

Doit-on suivre un régime alimentaire spécifique en cas d’insuffisance rénale légère ?

En début d’insuffisance rénale ou lorsque la personne est au stade « modéré », une restriction stricte au niveau de l’alimentation n’est pas indispensable. Toutefois, la consommation de certains aliments comme la viande, lespoissonset les œufs doit être limitée à une fois par jour.

Quel régime diététique adopter en cas d’insuffisance rénale chronique ?

En cas d’insuffisance rénale chronique, l’alimentation doit contenir moins de 1 500 mg de sel par jour afin de stabiliser la tension artérielle. Les protéines doivent être consommées en petites portions et combinées, aussi bien celles d’origine animale que végétale. L’on privilégie les aliments qui prennent soin du cœur pour éviter l’accumulation degraissedans cet organe, les vaisseaux et les reins ainsi que ceux contenant le moins de potassium possible pour permettre aux muscles de fonctionner correctement.

Menu pour insuffisance rénale

Pour couvrir les besoins nutritionnels d’une personne sujette à une insuffisance rénale tout en évitant que la maladie s’aggrave, il est important de diversifier l’alimentation.

Le citron et l’insuffisance rénale

Comme le sel doit être consommé en quantité limité, la saveur des plats et des différentes préparations composant le menu d’une personne souffrant d’insuffisance rénale peut être rehaussée avec du citron, des aromates, des herbes fraîches ou autres.

L’huile d’olive et l’insuffisance rénale

Outre ses propriétés bienfaisantes sur le système cardiovasculaire, l’huile d’olive est également préconisée dans une alimentation pour insuffisant rénal. Détoxifiant, ce produit est riche en antioxydants et en minéraux. Il peut par exemple être associé aux épices et aux fines herbes pour assaisonner des légumes consommés au déjeuner.

Quelle eau boire en cas d’insuffisance rénale : l’eau de Vichy

Pour diminuer les risques générés par le taux élevé d’urée dans le sang, notamment l’hypertension artérielle, le traitement médicamenteux du patient insuffisant rénal peut être complété par l’administration de bicarbonates en recourant à l’eau de Vichy.

Quelle sorte de fruits pour insuffisance rénale ?

Dans le cadre d’une alimentation pour personne atteinte d’insuffisance rénale, les fruits de saison pauvres en potassium sont recommandés. Il s’agit entre de la pomme, le melon d’eau, la pêche, l’ananas, la fraise, la framboise, la pastèque, la poire, la clémentine, le kiwi, les cerises ou la prune.

Diététicienne Nutritionniste Qilibri - Lauren Haddad
Catégories
Dossiers
Derniers articles