Acérola et ses vertus pour la santé

L’acérola, en plus d’être extrêmement savoureux, est un fruit offrant de multiples avantages pour la santé. Sa haute teneur en nutriments essentiels a suscité un intérêt croissant auprès des consommateurs et des professionnels de la santé. Issu de la famille des cerises, ce fruit au goût acidulé fait partie des super aliments tendance vous permettant d’avoir une alimentation saine et équilibrée.

Origine et histoire du fruit d’acérola

Également connu sous le nom de cerise de la Barbade ou cerise des Antilles, le Malpighia emarginata (ou Malpighia glabra) alias acérola puise ses origines dans les zones les plus reculées de la péninsule du Yucatán (Mexique).

Où pousse l’acérola ?

La culture de l’acérola s’est progressivement étendue d’une part du nord, dans les régions les plus chaudes vers le sud des États-Unis comme la Floride et le Texas et d’autre part vers le sud colonisant l’Amérique centrale et la partie nord-est de l’Amérique du Sud. Sa production est importante dans les Antilles caribéennes et dans les régions subtropicales. Cependant, aujourd’hui, le Brésil et Porto Rico sont les plus grands producteurs mondiaux de cette baie.

Quelles sont ses caractéristiques et comment les planter (et semer) ?

Typiquement tropical, l’arbre d’acérola produit un fruit charnu avec une surface lisse ou divisée en 3 sections. Il ressemble à la cerise et a une couleur qui varie du jaune au rouge. L’intérieur de ce fruit est jaunâtre avec 3 graines dont le goût est très amer.

Il se développe dans tout type de sol bien drainé et de fertilité moyenne. Il est possible de faire pousser les plantes d'acérola à partir de graines. Toutefois, pour que la plante puisse porter ses fruits, il est préférable d'acheter un semis déjà formé. Le climat idéal pour la culture est caractérisé par des températures moyennes autour de 26 °C avec 1200 mm à 1600 mm de pluie. L’acérola peut être cultivé toute l’année et principalement pendant la saison des pluies. Il a une croissance lente et peut être utilisé comme plante ornementale.

Quelles sont les propriétés de l'acérola ?

De nombreux effets thérapeutiques sont attribués à l'acérola, notamment grâce à sa teneur élevée en vitamine C. L’acérola se classe aujourd’hui parmi les cinq fruits qui contiennent le plus de vitamine C.

Quelles sont ces meilleures sources en vitamine C ?

Ses compagnons sur le podium sont le kakadu australien, les baies de goji, le camu-camu et l’églantier. Pour vous donner une idée, certaines variétés de l'acérola peuvent contenir jusqu’à 5.000 ml de vitamine C pour 100 g de pulpe. Toujours dans les statistiques, l’acérola renferme 100 fois plus de vitamine C que le citron, 20 fois plus que la goyave et 10 fois plus que la noix de cajou ou la mûre. Il convient de mentionner que plus le fruit est vert, plus sa teneur en vitamine C est élevée. Autrement dit, un fruit vert foncé aura 90 % plus de vitamine C et 50 % moins de sucres.

Cependant, les avantages nutritionnels de ce fruit ne se limitent pas à sa haute teneur en vitamine C. En effet, il intègre dans sa constitution un riche catalogue de micronutriments que l’on trouve en quantité mineure, mais suffisante, comme les vitamines B6, B1, l’acide pantothénique ou B5 et A ainsi que les flavonoïdes. Certains minéraux essentiels pour l’organisme tels que le calcium, le phosphore, le fer, le potassium et le magnésium sont également présents dans l’acérola

Ce fruit présente les caractéristiques des fruits rouges et violets par sa richesse en polyphénols, anthocyanes, quercétine, tanins et acide chlorogénique. L’acérola contient aussi d’autres substances entrant en synergie avec les vitamines C et A possédant des effets antioxydants.

Outre ses vertus antioxydantes, l’acérola se distingue par sa forte concentration en phosphore, calcium et en fer. Ces trois minéraux sont nécessaires au bon fonctionnement des tissus musculaires et des os.

Combien de calories et quelle est la valeur nutritionnelle pour 100 g d'acérola ?

La valeur calorique pour 100 g d'acérola frais n'est que de 33Kcal, ce qui est relativement faible. Quant à sa composition nutritionnelle, la majeure partie de son poids est constituée d’eau, avec peu d’apports des principes immédiats. Pour 100 g, vous obtiendrez : 0,21 à 0,80 g de protéines, 0,23 à 0,80 g de matières grasses, 3,6 à 7,8 g de glucide, 941,4 mg de vitamine C, 1,5 g de fibres, 13 mg de calcium, 13 mg de magnésium, 9 mg de phosphore, 0,2 mg de fer, 165 mg de potassium, 1,38 mg de vitamine B3, 0,04 mg de vitamine B12, 767 UI de vitamine A.

Quand et comment consommer la cerise des Antilles bio ?

Saviez-vous que le mois de septembre est la saison de la baie d’acérola ? Sa fructification a lieu 3 à 4 semaines après l’apparition des fleurs. Parmi les riches options de récolte au cours de cette période de l’année, ce fruit rouge ou jaunâtre se prête à de nombreuses préparations culinaires.

Il faut savoir que l’acérola n’est pas cultivé en Europe. Il est aussi extrêmement fragile et n’est conservable que deux à trois jours après avoir atteint sa maturité. Les processus d’obtention et de stockage de la pulpe d’acérola, lorsqu’ils ne sont pas effectués correctement, peuvent favoriser la perte de saveur et de sa haute teneur en vitamine C. Par conséquent, sa commercialisation à l’état frais est ainsi relativement rare. L’acérola est couramment vendu sous forme congelée, séchée et de jus pasteurisé. Il est aussi disponible sous forme de liqueur, de gelée et même sous forme de gélules.

L’idéale est de consommer deux à trois verres d’acérola par jour. En effet, 100 ml contiennent environ 50 mg de vitamine C. Cette quantité est l’équivalent d’un quart des apports journaliers recommandés pour l’acide ascorbique.

Une variété de combinaisons intéressantes avec des plantes médicinales et d’autres compléments alimentaires est possible avec ce fruit consommé sous forme de jus, de glace, de bonbon, de gelée ou de confiture, l’acérola peut aussi être mélangé à d’autres jus de fruits tels que la papaye, la mangue et l’orange.

Pour faire le plein d’énergie, l’association avec de la gelée royale est conseillée pour lutter contre la fatigue chronique et l’épuisement notamment chez les athlètes.

Pour une stimulation rapide ou pour renforcer le système immunitaire, il est conseillé de l’associer avec du Ganoderma lucidum (reishi). Il s’agit d’un champignon macroscopique d’origine orientale réputé pour ses propriétés thérapeutiques.

La combinaison de l’acérola avec de l’Echinacea et du Griffonia simplicifolia aide à combattre le stress, l’anxiété et même la dépression mineure. Le Griffonia simplicifolia est une espèce de plante d’origine africaine pourvue de graines riches en acide aminés hydroxytryptophanes.

Combiné à l’Ashwagandha (ginseng indien ou herbe de mûre majeure), l’acérola a récemment été reconnu comme ayant des effets ralentissant la progression de la maladie d’Alzheimer.

Chez les femmes enceintes, en raison de leurs besoins nutritionnels particuliers, l’acérola est à combiner avec des baies de goji et de la gelée royale.

Quels sont les bienfaits et vertus de l’acérola (extrait, frais, en poudre, jus, etc.)

La baie d’acérola est un tonique puissant en cas de stress, de fatigue ou de dépression nerveuse. Il contribue à la production d ’hormones antistress comme la mélatonine. Il s’avère efficace dans le cadre du traitement de troubles pulmonaires et de la dysenterie. Par ailleurs, l’acérola favorise la cicatrisation des plaies et réduit les symptômes de la grippe. Ce fruit prévient les hémorragies nasales et gingivales, et soulage les douleurs musculaires ainsi que les rhumatismes. Il est aussi efficace contre l’anémie, les maladies du foie et est utilisé dans le cadre des régimes alimentaires des personnes se remettant d’un épuisement physique et de la malnutrition.

Les extraits d’acérola sont riches en carotènes, bioflavonoïdes et en polyphénols. Les propriétés antioxydantes de ces nutriments éliminent les radicaux libres et renforcent le système immunitaire. Ces extraits sont également composés de micronutriments tels que le magnésium, l’acide pantothénique, la vitamine B1 et B2, le calcium, le fer ainsi que le potassium. Grâce à ces nutriments, l’acérola stoppe ou ralentit la destruction des membranes cellulaires et empêche la prolifération des cellules tumorales.

L’acérola renforce les défenses de l’organisme contre les germes et les virus grâce à l’activation des anticorps naturels. De plus, il combat et prévient la tuberculose, les problèmes hépatiques. Ce fruit aide également à réduire et à contrôler le taux de mauvais cholestérols dans le corps.

L’acérola aide également à la formation de collagène dans les os, le cartilage, les dents, la peau, les vaisseaux sanguins et tous les tissus conjonctifs. Il est aussi efficace pour lutter contre le vieillissement prématuré.

La forte teneur en vitamine C de l’acérola favorise l’absorption du fer. Il existe deux types de fer: le fer HEMO (provenant des aliments d’origine animale) et le fer NON HEMO (disponible dans les aliments végétaux, les jaunes d’œufs et les produits laitiers). La vitamine C a la propriété de procéder à la réduction du fer évitant ainsi la production de sels insolubles qui empêchent l’absorption.

En plus de ses attributions quasi thérapeutiques, l’acérola mérite une place particulière dans les régimes pour perdre du poids, car elle contient très peu de calories. Par ailleurs, ce fruit possède un grand pouvoir rassasiant.

Effets secondaires et contre-indications de l’acérola

Bien que l’acérola soit considéré comme un aliment sûr, sa prise doit se faire sous un certain contrôle. Une douleur abdominale suite à une diarrhée passagère figure parmi les effets secondaires d’une consommation excessive d’acérola. La cause doit être recherchée précisément dans l’une de ses propriétés, à savoir le détoxifiant. Cette facette détoxifiante correspondant à l’alluvium de vitamine C stimule le péristaltisme intestinal pour favoriser l’évacuation de certaines  toxine du corps. Un autre des effets secondaires possibles est l’apparition de plaques cutanées largement réparties dont la cause est la même que celle de la manifestation précédente.

À noter que l’acérola est considéré comme un facteur prédisposant dans la formation de calculs rénaux. À noter qu’une étude de l’Université de Washington avait démontré que 2 g d’acide ascorbique au quotidien génèreraient une hausse des sels d’oxalate dans l’urine produisant un indice de risque significatif de formation de calculs chez 40% des sujets testés. En réalité, il s'agit  de données concluantes nécessaires pour déterminer le lien réel entre des doses élevées de vitamine C et l’élaboration de ces calculs.

Comme pour tout fruit frais, une consommation excessive peut provoquer des maux d’estomac. Par mesure de précaution, il convient de noter que les personnes allergiques au latex peuvent ressentir une réaction à la consommation d’acérola.

Nos recettes minceur : sauce à l'acérola

Dans une grande casserole, mélangez l’acérola fraîche et mûre (sans pépins) à une grande quantité d'eau froide et portez à ébullition. Faites bouillir à feu moyen pendant 5 minutes. Laissez refroidir, égouttez et mixez.

Ensuite, filtrez la purée avant de la verser, dans une casserole. Ajoutez du sel, du persil, du sucre et du poivre au goût. Vous pouvez ajouter n’importe quelle épice ou herbe aromatique utilisée pour faire une sauce tomate. Portez à nouveau à ébullition à feu moyen et laissez cuire environ 15 minutes jusqu’à ce que la sauce épaississe.

Cette sauce est délicieuse pour accompagner les plats comme les poitrines de poulet ou des steaks de filet de porc avec du riz sauvage ou du riz pilaf.

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles