Pomme de terre et diabète



En 2015, près de 3,7 millions de Français diagnostiqués diabétiques suivaient un traitement médicamenteux. Les 90 % étaient insulino résistants, c’est-à-dire sujets au diabète de type 2, et les 10 % restants insulinodépendants, c’est-à-dire souffrant d’un diabète de type 1. Outre les prédispositions familiales, l’alimentation figure parmi les facteurs favorisant l’apparition du diabète. D’ailleurs, lorsque le diabète se confirme, la modification de l’alimentation quotidienne constitue la première disposition à prendre.

Quelques mots sur le diabète

Classé comme une maladie chronique, le diabète se manifeste par une augmentation anormale du taux de sucre dans le sang. Ce trouble de l’assimilation du sucre apporté par l’alimentation est provoqué par un pancréas qui ne produit plus assez d’insuline pour transporter le glucose dans le sang et les cellules ou par un organisme devenu résistant à l’insuline produite. Il existe généralement deux types de diabète : le diabète de type 1 ou insulinodépendant et le diabète de type 2 ou insulino résistant. Toutefois, une femme peut faire face à un diabète gestationnel qui, comme son nom l’indique, se manifeste au cours de la grossesse. Le traitement du diabète, qu’il soit du type 1, 2 ou gestationnel, repose sur une alimentation saine, des médicaments, notamment des injections d’insuline, et des exercices physiques. Il arrive parfois que le diabète s’associe avec d’autres pathologies comme la stéatose hépatique non alcoolique.

Quels aliments interdits en cas de diabète ?

En cas de diabète, il est indispensable d'adopter de bonnes habitudes alimentaires et de privilégier les aliments anti-diabète. En premier lieu, il importe de réguler l’apport quotidien en sucre afin de limiter les efforts fournis par le pancréas. Pour moduler la consommation de glucides, il est intéressant  de se baser sur l’index glycémique de chaque aliment à ingurgiter. Plus l’IG est élevé, plus le taux de sucre contenu dans l’aliment est élevé. Il est bon de savoir qu’un IG bas est inférieur à 35, un IG moyen est compris entre 35 et 50 et un IG élevé est supérieur à 50.

Afin de constituer un menu pour diabétique, il est indispensable d’y intégrer les différentes catégories d’aliments en privilégiant les légumes. Lorsque l'on est sujet à une hyperglycémie, il convient d’éviter les aliments ultra transformés comme les biscuits, les barres chocolatées ou les crèmes dessert. Limitez autant que possible la consommation d’aliments raffinés comme les recettes à base de farine blanche, de céréales raffinées ou d’huiles raffinées. Les jus de fruits, l’alcool ou les fruits trop mûrs ne sont pas non plus recommandés.

Quoi manger quand on a du diabète ?

Lorsque l’on est diabétique, il s’avère parfois indispensable de suivre un régime spécifique permettant de maintenir l’équilibre de la glycémie.

Quels aliments pour diabétiques ?

Dans le cas des diabétiques suivant un traitement à base d’injection d’insuline, c’est-à-dire du type 1, il importe de quantifier les glucides apportés par l’alimentation pour faciliter le dosage de l’injection. En revanche, les patients souffrant du diabète de type 2 doivent suivre un régime alimentaire, équilibré et varié pour éviter les différents pics de variation de la glycémie.

Quels aliments en cas de diabète de type 2 ?

L’alimentation d’un diabétique insulino résistant repose sur quelques recommandations, notamment sur le nombre de portions à consommer par semaine. Ainsi, son régime alimentaire quotidien doit comprendre :

  • 5 fruits et légumes par jour (ne pas dépasser 3 fruits) ;
  • 3 produits laitiers par jour ;
  • 1 portion de viande, d’œuf ou de poisson à raison d’une à deux fois par jour ;
  • Une faible quantité de matières grasses ;
  • Des sources de glucides soigneusement sélectionnées.

Il est conseillé de limiter considérablement la quantité d’alcool.

Les pâtes et le diabète

L’alimentation d’un diabétique doit contenir les différents groupes d’aliments à savoir les féculents comme les pâtes. Présentant un IG compris entre 45 et 55, il est conseillé de prêter attention à la cuisson de ces sucres lents. Privilégiez une cuisson al dente pour éviter la libération de l’amidon à l’origine de l’augmentation du taux de sucre durant une longue cuisson. Accompagnez les portions consommées par semaine d’huile d’olive et de légumes riches en fibres.

Quels sont les fruits que peut manger un diabétique ?

Riches en fibres et en antioxydants, la majorité des fruits sont parfaits pour prévenir les risques de diabète. En revanche, il existe des fruits qui augmentent le taux de sucre sanguin.

Le melon et le diabète

Selon l’analyse de plusieurs chercheurs, le melon et les fraises provoqueraient une augmentation de 9 à 10 % du risque de diabète. Il est recommandé d’opter pour d’autres variétés de fruits comme le pamplemousse, le raisin ou les pruneaux.

La tomate et le diabète

La tomate possède un IG de 15 et présente une charge glycémique assez faible. D’après une étude, la tomate disposerait de propriétés qui réduisent les risques de maladies cardiovasculaires relatives au diabète de type 2.

Est-ce qu’un diabétique peut manger des dattes ?

Les dattes sont les fruits du palmier dattier originaire d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Pour être propres à la consommation, ces fruits sont d’abord séchés avant d’être conditionnés en paquet. Côté nutrition, les dattes contiennent du potassium, du magnésium, des fibres, des vitamines du groupe B et des glucides. Ces derniers regroupent du glucose, du fructose, du saccharose et du sorbitol. Cinquante grammes de dattes affichent un index glycémique compris entre 50 et 75, environ 150 Kcal et 34 à 36 g de glucides. De ce fait, si vous êtes diabétique, suivez les recommandations de votre diététicien ou de votre diététicienne avant de consommer des dattes.

Est-ce que la pomme est bonne pour le diabète ?

La pomme est un fruit riche en fibres, notamment en pectine. Elle possède également des propriétés remarquables qui créent une sensation de satiété. Le fruit du pommier est pauvre en calories, constitue une excellente source de vitamine C et de flavonoïdes. D’après plusieurs études menées sur le sujet, la pomme empêcherait la prolifération des cellules cancéreuses. La pectine contenue dans la pomme permet de réguler le taux de sucre dans le sang, de maintenir un bon équilibre glycémique et de contrôler le poids d’une personne souffrant de diabète.

Glucides de la pomme : quel est l’indice glycémique de la pomme ?

Véritable allié minceur, la pomme est consommée dans le cadre d’un régime alimentaire, notamment dans un régime protéiné ou un régime sans sucre. Ce fruit possède un IG de 38 et une charge glycémique de 11,6.

La pomme de terre et le diabète

L’IG de la pomme de terre varie en fonction de la variété et de son mode de préparation.

Quels sont les bienfaits de la pomme de terre ?

La pomme de terre :

  • Est un excellent diurétique ;
  • Fournit de l’énergie sur une longue durée ;
  • Nourrit sans engraisser ;
  • Atténue les douleurs gastriques ;
  • Est idéale pour soigner les petits maux quotidiens (brûlures légères, maux de tête…).

IG de la pomme de terre : combien de sucre dans une pomme de terre ?

Voici l’IG de la pomme de terre selon son mode de préparation :

  • Cuite au four : 95 ;
  • Purée instantanée : 83 ;
  • Frites : 82 ;
  • Cuite à la vapeur avec la peau : 65 ;
  • Chips : 54.

Est-ce qu’un diabétique peut manger des pommes de terre ?

Outre l’IG de l’aliment, il est également indispensable de prendre en compte l’IG du repas. Dans le cas d’un diabétique, il est possible de consommer des pommes de terre en quantité modérée et à condition de les accompagner d’autres aliments riches en fibres.

Patate douce ou pomme de terre en cas de diabète ?

Si vous êtes diabétique, privilégiez quelques portions de patate douce par semaine. Elle est en effet plus riche en antioxydants et est capable de réduire la résistance à l’insuline.

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles