Thon : le poisson le plus apprécié au monde


Réputé pour sa saveur exquise, le thon est bon pour la santé. Focus sur ce poisson océanique.

Origine du thon

Faisant partie de la famille des scombridés, le thon est présent un peu partout sur le globe, précisément dans :

  • La mer Noire ;
  • La mer Méditerranée ;
  • Le Pacifique;
  • L'océan Atlantique;
  • L'océan Indien ;
  • La mer Baltique.

Depuis la nuit des temps, ce poisson fait l’objet d’une pêche intensive, même pour les spécimens anciens. Les Phéniciens et les Carthaginois le salaient afin de prolonger sa conservation. Les Romains, quant à eux, le préféraient frais. L’invention de la mise en conserve date du XIXe siècle, ce qui entraîna la création de nombreuses conserveries le long des côtes de l’Atlantique, de la Méditerranée et du Pacifique. À noter que le thon rouge a subi une surexploitation au début des années 90, et ce, durant plus de 15 ans.

Actuellement, les thons figurent parmi les poissons les plus consommés du monde (soit 4,5 millions de tonnes par an) grâce à l’amélioration des techniques de pêche. Certains thoniers utilisent également de grands filets et des DCP (Dispositifs de Concentration de Poissons) pour les capturer facilement.

Cependant, les quotas de pêches augmentent constamment du fait de l’évolution des industries, soit plusieurs millions de tonnes par an. La surpêche suscite ainsi l'inquiétude des ONG et des scientifiques. Toutefois, plusieurs organismes se mobilisent et font plusieurs analyses pour mieux gérer le nombre de captures et le stock de thons de chaque pays. Grâce à leur intervention, la fréquence de capture a aujourd’hui considérablement diminué, soit quelques milliers de tonnes par an en moins.

Le thon blanc : l’une des espèces de thons les plus prisées

Souvent appelé thon germon, le thon blanc figure parmi les poissons les plus prisés par les pêcheries. Il est en effet apprécié pour la qualité de sa chair. Les Japonais l’utilisent pour préparer des sushis et des sashimis. En plus d’être savoureux, le thon blanc est riche en nutriments (protéines, phosphore, sélénium, vitamines, etc.), ce qui en fait un aliment bénéfique pour la santé. À noter que la majorité des thons blancs frais proviennent du golfe de Gascogne ainsi que des océans Indien et Pacifique.

Pourquoi le thon est-il salé ?

Situé en haut de la chaîne alimentaire, le thon frais est naturellement salé, puisqu’il s’agit d’un produit de la mer. Cependant, les thons en conserve possèdent une forte teneur en sel. De ce fait, leur consommation est déconseillée pour les personnes souffrant de rétention d’eau ou d’hypertension.

Quels sont la taille et le poids moyen des thons ?

La taille et le poids varient selon l’espèce concernée. En voici quelques-unes :

  • La bonite à ventre rayée (Katsuwonuspelamis ou thon listao) : mesure entre 50 et 60 cm et pèse entre 3 et 4 kg ;
  • Le thon jaune : jusqu’à 2,39 m pour un poids de 200 kg ;
  • Le thon obèse: mesure entre 60 et 250 cm pour un poids maximal de 210 kg ;
  • Le thon rouge (Thunnusthynnus) : jusqu’à 3 m pour un poids de 800 kg.

Composition du thon

Le thon est un allié de taille dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. En effet, il se démarque par sa richesse nutritionnelle et contient :

  • Des protéines ;
  • Des lipides;
  • Du sodium ;
  • Des vitamines A, D et du groupe B;
  • Du magnésium ;
  • Du phosphore ;
  • Du potassium ;
  • Du calcium ;
  • Du manganèse ;
  • Du fer ;
  • Du cuivre ;
  • Du zinc ;
  • Du sélénium ;
  • De l’iode.

Combien de calories contient le thon frais ?

Consommer du thon frais est bénéfique dans le cadre d’un régime efficace. En effet, 100 g de cet aliment n’apportent que 136 calories. De plus, il aide à perdre du poids grâce à sa forte teneur en protéines. Ces nutriments stimulent en effet le métabolisme afin de faciliter la digestion. Ce phénomène permet ainsi de brûler davantage de calories. De même, les thons favorisent la satiété et sont ainsi parfaits pour éviter de grignoter entre les repas.

Comment conserver le thon ?

Le thon frais peut se conserver jusqu’à 24 h au réfrigérateur. Pour cela, il est recommandé de l’éponger, puis de l’enfermer dans un contenant hermétique.

Il est aussi possible de le conserver plus longtemps au congélateur (jusqu’à 6 mois). Quant aux thons en boîte, ils peuvent se conserver plusieurs années.

Quelle saison pour consommer du thon ?

Le thon peut être consommé tout au long de l’année, mais sa pleine saison se situe entre le mois de juin et le mois d’octobre.

Les bienfaits du thon

Grâce à sa richesse nutritionnelle, le thon apporte de multiples bienfaits :

  • Il participe à la formation des hormones, des enzymes digestives et des tissus (peau et os) ;
  • Il apporte les neuf acides aminés essentiels à l’organisme ;
  • Il protège le système cardiovasculaire grâce à sa teneur en acide eicosapentaénoïque et en acide docosahexaénoïque ;
  • Il contribue à réduire le risque de mortalité par maladie cardiovasculaire ;
  • Il possède des propriétés anti-inflammatoires du fait de sa teneur en oméga-3;
  • Il est efficace contre l’asthme, le psoriasis, la polyarthrite rhumatoïde et les troubles intestinaux ;
  • Il contribue à la prévention des troubles de l’humeur comme la dépression ;
  • Il tient un rôle essentiel dans le développement et le fonctionnement du cerveau ;
  • Il améliore les fonctions cognitives et la vision ;
  • Il a des effets antioxydants du fait de sa forte teneur en sélénium ;
  • Il protège les cellules des radicaux libres.

Comment cuire le thon albacore (ou thon jaune) ?

Faisant partie des thons tropicaux, le thon albacore est une excellente source de protéines. Peu gras et facile à cuisiner, il fera le bonheur des amateurs de produits de la mer. Pour faire cuire ce type de poisson, il suffit de suivre les étapes suivantes :

  1. Dans un bol, mélanger :
  2. Recouvrir le thon albacore de ce mélange d’épices ;
  3. Laisser reposer ;
  4. Faire chauffer une poêle en fonte à feu moyen ;
  5. Ajouter 1 c. à s. d’huile de colza ou d’arachide ;
  6. Saisir le thon albacore des deux côtés (2 min pour chaque côté) ;
  7. Déguster.

Comment préparer et cuisiner le thon rouge (Thunnusthynnus) ?

Le thon rouge (Thunnusthynnus) est plébiscité pour ses qualités gustatives et sa chair. Il s’agit également d’une bonne source de vitamines A et D. Voici les étapes à suivre pour cuisiner le thon rouge :

  1. Dans une poêle antiadhésive, faire chauffer 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ;
  2. Saisir le thon rouge (Thunnusthynnus) à feu vif pendant 3 min environ ;
  3. Retourner et laisser cuire 1 ou 2 min ;
  4. Déglacer avec quelques gouttes de vinaigre balsamique ;
  5. Saupoudrer de fleur de sel ;
  6. Déguster.

Dangers et contre-indications

Le thon frais est excellent pour le bien-être de l’organisme. Cependant, sa chair contient souvent de l’histamine, une molécule pouvant provoquer de sérieuses allergies. La présence l’histamine est due à une mauvaise manipulation ou une conservation négligée.

Les thons en conserve sont également néfastes pour la santé, car :

  • Ils augmentent les risques d’AVC du fait de leur forte teneur en sodium ;
  • Ils contiennent des particules de métal très toxique (en particulier du mercure) pouvant endommager la peau, les reins, les systèmes digestif, immunitaire et nerveux ;
  • Ils ont des effets néfastes sur le cerveau et les fonctions cognitives ;
  • Ils accumulent des produits chimiques toxiques et cancérigènes à cause de la pollution récente des océans et de leur position de prédateur;
  • Ils peuvent provoquer une intoxication alimentaire.

Comment nettoyer le thon ?

Avant de faire cuire un thon frais, il est indispensable de le nettoyer. Voici les étapes à suivre pour procéder :

  1. Laver le thon sous l'eau courante froide ;
  2. Gratter les écailles à l’aide d’un couteau de la queue vers la tête (toujours sous l’eau courante) ;
  3. Faire une coupe peu profonde sur le ventre, de la tête vers la queue ;
  4. Dépecer le thon à l’aide d’une cuillère ;
  5. Rincer l’intérieur et l’extérieur sous l’eau courante ;
  6. Couper les nageoires.

Manger du thon cru est-il sans risque ?

La chair du thon contient souvent du mercure se présentant sous forme de méthylmercure. Cependant, une ingestion excessive de ce métal peut affecter les fonctions cérébrales et rénales, le cycle cellulaire ainsi que le système endocrinien. De plus, manger du thon cru présente un risque d’intoxication alimentaire. Ainsi, la solution pour éviter toute complication est de faire cuire le poisson à plus de 60°C durant 10 min environ. Toutefois, cette méthode risque de déplaire à ceux qui souhaitent consommer ces petits poissons crus.

Nos recettes minceur à base de thons

Le thon est idéal pour garder la ligne. Pour varier les plaisirs, il est préférable de le cuisiner de différentes manières. Voici quelques idées de recettes inspirantes :

Pêches au thon

Cette recette est parfaite en plat principal. Pour réaliser des pêches au thon, il faut :

  • 1 boîte de thon blanc;
  • 1 boîte de pêches ;
  • Du persil ;
  • Des feuilles de salade ;
  • De la mayonnaise.

La préparation est relativement simple. En effet, il suffit de suivre les étapes suivantes :

  1. Mélanger le thon avec le persil et la mayonnaise ;
  2. Égoutter les demi-pêches et les garnir de la préparation précédente ;
  3. Répartir chaque feuille de salade sur une grande assiette et y déposer les pêches au thon ;
  4. Servir frais.

Bonite aux pommes de terre

Également appelé thon listao, la bonite peut s’intégrer dans une alimentation saine. Voici les ingrédients requis pour préparer des bonites aux pommes de terre :

  • 600 g de bonites coupées en gros dés ;
  • 1 kg de pommes de terre ;
  • 1 cuillère à café de paprika ;
  • 3 gousses d'ail ;
  • 2 oignons ;
  • Huile d'olive ;
  • 1 feuille de laurier ;
  • Sel ;
  • Poivre.

Quant à la préparation, il faut :

  1. Faire revenir les gousses d'ail et les oignons dans une cocotte-minute ;
  2. Une fois bien dorés, ajouter le paprika, la feuille de laurier et 1,5 l d’eau ;
  3. Saler et poivrer ;
  4. Lorsque l’eau bout, ajouter les pommes de terre ;
  5. Au bout de 10 min, ajouter la bonite ou le thon listao préalablement fariné ;
  6. Laisser cuire à point selon vos goûts.

 

Psycho Nutritionniste Qilibri - Laura Fernandes
Catégories
Dossiers
Derniers articles