Tout ce qu'il faut savoir sur le régime Miami



Actuellement, le régime Miami est l’un de programmes minceur qui cartonnent le plus. Cette méthode est adoptée par de nombreuses personnes ayant pour objectifla perte du poidsafin de retrouver une silhouette de rêve à long terme. Il est tout de même nécessaire de bien s’informer sur les précautions à prendre avant d’entamer ce régime afin de limiter les risques et les inconvénients qui peuvent en découler. Zoom sur tout ce qu’il faut connaître sur ce régime.

Le régime Miami ou South Beach Diet : qu'est-ce que c'est ?

Le régime Miami ou South Beach Diet est élaboré en 2003 par le Dr Arthur Agatston, cardiologue américain. Ce dernier prône une alimentation de bonne qualité afin de lutter contre les kilos en trop tout en évitant les problèmes de santé liés au surpoids et aux mauvaisesgraissesstockées dans le corps. Ce programme est un régime à faible teneur glucidique.

Le régime Miami combine deux méthodes. L’une est restrictive et l’autre autorise la consommation de nombreux aliments. L’objectif de ce programme est de se débarrasser des kilos en trop et de stabiliser le poids en adoptant une bonne hygiène alimentaire assurant une bonne qualité de vie.

Les principes du régime Miami : un programme hypoglucidique

Le régime Miami est une diète hypoglucidique qui a pour objectif de rétablir une bonne hygiène de vie. Le principe de ce régime est de limiter la consommation desucreà 30 g par jour. Les apports englucidesqui sont transformés en graisse afin de produire de l’énergie sont réduits afin de pousser le corps à puiser dans ses réserves caloriques. Ce processus aide à brûler les graisses qui favorisent la production de cétones, calories produites naturellement par l’organisme et qui sont éliminées et non stockées comme les autres matières grasses.

La réduction des sucres consommés dans les menus courants consiste à proscrire les aliments à index glycémique élevé de l’alimentation. Ce type d’aliment fait monter rapidement le taux de glycémie dans le corps et favorise le stockage de graisses par une production importante d’insuline.

Cette méthode minceur s’intéresse plus à la qualité de l’alimentation plutôt qu’aux quantités et aux proportions. Les plats principaux sont constitués de légumes, deprotéinesmaigres, de céréales complètes, deproduits laitiersallégés et d’autres aliments hypocaloriques et hypoglucidiques.

Résultats: combien de kilos perdus ?

L’alimentation préconisée par le régime Miami apporte 900 à 1 200 calories par jour. Ce programme permet de perdre 4 à 6 kilos en deux semaines pendant la première phase et favorise une perte de poids saine efficace à long terme. La perte de poids est plus importante pendant la première phase du régime. La perte de poids est limitée à 0,5 à 1 kg par semaine à partir de la phase 2.

Comment fonctionne le régime Miami ?

Le régime Miami s’étale sur une période de quelques semaines et comporte trois phases. La durée du régime dépend de l'atteinte des objectifs fixés pour chaque phase. La première phase consiste à adopter une alimentation restrictive tandis que la seconde partie consiste à réintroduire peu à peu les aliments bannis. La troisième phase du régime Miami est un processus de stabilisation afin d’éviter l’effet yo-yo qui survient souvent après un programme minceur.

Les étapes de la diète

L’atteinte des objectifs fixés par le régime Miami dépend de la réussite des trois phases du régime. Il est important de noter que cette méthode est basée sur une alimentation variée et des portions normales, non réduites malgré les restrictions de la phase 1.

Phase 1

La phase 1 qui débute le programme est une étape ayant pour objectif une perte de poids rapide. C’est pendant cette phase que la quantité de kilos perdus est la plus importante. Il s’agit d’une phase restrictive qui interdit la consommation de sucres et de féculents. L’alimentation pendant ces premiers jours de diète est basée sur un apport important en protéines. Les protéines maigres sont privilégiées.

Cette phase consiste à déloger les graisses et à détoxifier le corps. L’objectif de cette première étape est de perdre beaucoup de poids en peu de temps et d’adopter une alimentation faible en calories et en glucides. La perte de poids escomptée est de 4 à 6 kilos. Ces résultats considérables aident les personnes qui suivent le régime à rester motivées pour continuer à perdre du poids.

Cette première étape est limitée à 14 jours et il est fortement déconseillé de poursuivre la phase 1 au-delà de ces 2 semaines afin de rester en bonne santé. Afin de garantir la réussite de cette première étape, il est nécessaire de bien respecter les recommandations sur les aliments interdits et autorisés qui sont cités plus bas.

Phase 2

Si la phase 1 est une phase restrictive, la phase 2 consiste à réintégrer les aliments interdits progressivement. Bien qu’il soit autorisé de consommer plus de glucides pendant cette partie, les aliments à indice glycémique élevé sont toujours à limiter.

L’alimentation pendant la phase 2 est plus variée et plus équilibrée que celle de la phase 1. Cette étape peut durer quelques semaines selon l’atteinte des objectifs de perte de poids fixés au début du régime. Les aliments autorisés pendant la phase 1 sont toujours permis et les aliments interdits sont introduits peu à peu dans l’alimentation. Il est important de faire attention à ne pas faire d’excès dans la réintégration des glucides et des féculents dans l’alimentation afin de ne pas reprendre les kilos préalablement perdus et d’éviter de revenir à la phase 1.

Pendant la phase 2, la perte de poids se situe entre 0,5 à 1 kg par semaine. Ce n’est que lorsque le poids idéal est atteint que la dernière phase du régime Miami est entamée.

Phase 3

La dernière phase, également appelée phase de stabilisation, est une extension de la phase 2 et le principe est le même. Il s’agit de continuer à réintroduire les aliments proscrits de la phase 1 dans les menus journaliers. Les bonnes habitudes alimentaires acquises durant la seconde phase permettent de ne pas faire d’excès et de continuer à limiter les aliments trop sucrés ou trop gras.

L’alimentation pendant cette phase 3 sert de base pour les habitudes alimentaires à garder à long terme. Cette étape permet de stabiliser le poids. L’objectif est de garder une bonne hygiène alimentaire afin de ne pas reprendre les kilos perdus.

Quels sont les aliments autorisés ?

Les aliments autorisés diffèrent selon les phases du régime.

Pendant la phase 1, il est autorisé de consommer à volonté :

  • Les protéines maigres telles que les viandes rouges, le saumon fumé, le jambon, l’escalope de dinde, les fruits de mer, etc. ;
  • Lesœufs ;
  • Le tofu ;
  • Les produits laitiers écrémés tels que le lait écrémé, le yaourt nature ou encore les fromages allégés ;
  • Les huiles végétales telles quel’huile d’oliveou l’huile de colza ;
  • Les fruits secs ;
  • Les légumes verts ;
  • Les épices ;
  • Les boissons sans sucre telles que le café, le thé glacé, le thé vert, etc.

Pendant la phase 2, il est permis de réintégrer dans l’alimentation :

  • Les produits céréaliers complets ;
  • Les légumes secs ;
  • Le jus de tomate ;
  • Les laitages demi-écrémés ;
  • Les fruits (abricot, cerise, fraise, pamplemousse, pêche, etc.) ;
  • Des produits de boulangerie en petite quantité (pain blanc, biscottes, biscuits sucrés, céréales raffinées) ;
  • Le chocolat noir ;
  • Les poissons gras une ou deux fois par semaine.

Pendant la phase de stabilisation, tous les aliments sont autorisés à condition de ne pas faire d’excès et en faisant attention au sucre et à la graisse.

Quels sont les aliments interdits ?

Les aliments interdits concernent uniquement la phase 1. Pendant cette étape, il est interdit de consommer :

  • Les féculents : pâtes, riz, pain blanc, etc. ;
  • La farine ;
  • Le sucre blanc ;
  • Les légumes riches en glucides : pomme de terre, carotte, maïs, betterave, navet, etc. ;
  • Les légumineuses ;
  • Les matières grasses d’origine animale : beurre, crème fraîche, etc. ;
  • Les produits laitiers non allégés ;
  • Les fruits riches en sucre : banane, figue, pêche, raisin, etc. ;
  • Les jus de fruits avec du sucre ajouté ;
  • L’alcool et les boissons gazeuses.

Exemple de menu et de recette

Une journée type de la phase 1 du régime Miami s’organise comme suit :

Petit déjeuner

  • Une tasse de café ou de thé sans sucre ;
  • Un œuf dur ;
  • Une tranche de jambon.

Déjeuner

  • Une salade de chou ;
  • Des crevettes grillées ;
  • Un verre de thé glacé.

Collation au choix

  • Un morceau de fromage ;
  • Un yaourt nature ;
  • Un verre de lait écrémé.

Dîner

  • Une portion de bœuf grillé ;
  • Un bol d'épinards ;
  • Une salade verte.

Les dangers du régime Miami

Les dangers du régime Miami sont liés à l’apport trop faible en glucides pendant la phase 1 :

  • Le manque de sucre fait baisser la quantité journalière d’énergie nécessaire pour le bon fonctionnement du corps et peut favoriser la perte de muscles en plus des graisses brûlées ;
  • L’interdiction de consommer de nombreux fruits et de céréales peut entraîner des carences en vitamines et minéraux tels que le magnésium et le phosphore ;
  • Pour les personnes souffrant de maladies liées à la glycémie, il est conseillé de consulter un médecin avant d’entamer ce programme afin de limiter les risques.

Les avantages de ce régime qui cartonne

Le régime Miami présente des avantages considérables pour une perte de poids saine et est moins risqué que les autres régimes draconiens et restrictifs :

  • L’alimentation préconisée par le régime Miami permet de prévenir les maladies cardiovasculaires et stabiliser le taux de cholestérol sanguin de par la limitation des matières grasses ;
  • Les aliments composant les menus sont sains et le régime est basé sur une alimentation équilibrée ;
  • La possibilité de prendre des collations aide à réduire la sensation de faim et génère moins de stress qu’un simple régime restrictif ;
  • La présence de la phase de stabilisation aide à garder de bonnes habitudes alimentaires et une bonne hygiène de vie à long terme.

Les avis sur inconvénients et les risques

Le régime Miami peut également présenter des inconvénients :

  • Les sportifs qui pratiquent des activités d’endurance peuvent être confrontés à une baisse de performance considérable due au manque de glucides.
  • Le programme ne préconise pas un accompagnement du régime par une activité sportive afin de stabiliser le poids. Ce facteur peut favoriser l’effet yo-yo et faire échouer le régime durant la phase 2 ou la phase 3.
  • La reprise de poids peut également être due à la caractéristique trop restrictive de la phase 1 et la perte de poids trop importante et trop rapide découlant de cette étape.
Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles