Tout savoir sur le pamplemousse


Le pamplemousse est le fruit du « pamplemoussier », de la famille des rutaceae du genre citrus maxima (citrus decumana ou citrus grandis). Caractérisé par son écorce mince de couleur jaune, rosée ou verdâtre, il contient jusqu’à 18 quartiers munis de pépins. Peu juteux, cet agrume est apprécié pour sa texture croquante ainsi que pour sa saveur douce et équilibrée, peu acide et peu amère. De par son apport nutritionnel intéressant, ce fruit est non seulement bénéfique pour la santé, mais est également un allié minceur incontestable.

Les origines du pamplemousse

Originaire d’Asie (Malaisie et Indonésie), ce fruit de plus de 4 000 années d’existence était utilisé au Japon pour entretenir la peau. Au XVIIe siècle, il est introduit en Barbade. Vers 1750, il entre dans le territoire jamaïcain. Par la suite, cet agrume s’est répandu en Afrique du Nord et dans la forêt tropicale de la Côte d’Ivoire ainsi qu’en Équateur. Au début du XIXe siècle et durant les années 80, le pamplemousse a été utilisé dans de nombreux régimes pour perdre du poids, notamment le régime « miracle » et le « régime Hollywood ». Ce fruit est en effet prisé dans le cadre d’un programme de rééquilibrage alimentaire.

Par ailleurs, le pamplemousse tire son nom scientifique du terme hollandais « pompelmoes » issu de « pompel » qui veut dire « gros » et de « limoes » qui signifie « citron ». Suite à une altération de ce mot, il est également appelé « pomelo ». Selon d’autres sources, le mot « pamplemousse » découlerait du terme « pomme-melon ».

La composition du pamplemousse

Célèbre pour ses propriétés nutritionnelles agissant directement sur le fonctionnement de l’organisme, le pamplemousse regorge de nutriments. Pour apprécier sa saveur et ses bienfaits, il s’avère nécessaire de connaître les détails concernant sa composition.

Quel est l'apport nutritionnel du pamplemousse ?

Cet agrume est particulièrement riche en acides de fruits ainsi qu’en puissants antioxydants appelé « flavonoïdes », à savoir l'hespéridine et la naringine. Le pamplemousse est également une excellente source de vitamine C, soit 40 mg pour une quantité de 100 g. Par ailleurs, la consommation de pamplemousse apporte des vitamines A, B1, B2, B5 et nicotinamide (B3). Réputé pour son goût amer, il a une teneur importante en limonoïdes comme la nomiline et la limonine. En plus de contenir de la lycopène (caroténoïdes), ce fruit regorge aussi de fibres solubles comme la pectine. De plus, il apporte une quantité non négligeable de coumarines et de cuivre.

Combien de calories contient le pamplemousse ?

Le plus intéressant dans la consommation du pamplemousse est son apport énergétique faible. Apprécié et consommé régulièrement dans le cadre d’un programme diététique, ce fruit contient seulement 45 Kcal pour une quantité de 100 g. Dans ce contexte, il apporte 1,1 g de protéines, 8,9 g de glucides et 0,2 g de lipides. Ces chiffres démontrent que manger du pamplemousse permet non seulement de préserver la santé, mais aussi de perdre du poids durablement et efficacement. À cet effet, cet agrume originaire d’Asie du Sud est un véritable allié minceur pouvant même aider à éviter les conséquences indésirables des mauvais régimes, à savoir l’effet yo-yo, le diabète, la fatigue…

Les saisons du pamplemousse

Faisant partie de la famille des agrumes, le pamplemousse est un fruit saisonnier à chair acide et amère, mais comestible. Pour profiter de ses bienfaits, il est préférable de le consommer au bon moment. Focus sur les informations à retenir à ce sujet.

Quelle saison pour le pamplemousse ?

Variété d’agrume assez rare en France et sur les marchés européens, le pamplemousse est à consommer de préférence durant les mois de décembre, de janvier, de février, de mars et d’avril. Cultivé particulièrement dans les pays tropicaux ou dans la région méditerranéenne, ce fruit ne supporte pas le gel ou le froid de l’hiver. À cueillir bien mûr, il est à consommer dès le début des récoltes, à savoir au cours des mois d’avril, de février et de mars. Concernant sa conservation, il peut tenir jusqu’à 3 mois dans un réfrigérateur, à une température entre 12 et 14°C.

Comment choisir le pamplemousse ?

Pour bien choisir le type de pamplemousse à cultiver ou à consommer, il est nécessaire de connaître ses espèces. Cet agrume est disponible en 4 variétés..

  • Le pamplemousse blanc : fruit en forme de sphère légèrement aplatie au niveau des extrémités. Il possède 2 fois la taille d’une orange et est recouvert d’une peau jaune renfermant une chair à la fois acidulée, sucrée et amère.
  • Le pamplemousse rose: agrume à peau jaune et doté d’une chair rosée, il a une saveur moins amère que celle du pamplemousse
  • Le pamplemousse sanguin : espèce proche du pamplemousse rose, ce fruit a une chair plus rouge ainsi qu’un goût plus sucré et plus acidulé que ce dernier.
  • Le pomelo: agrume souvent pris pour du pamplemousse, il se distingue par sa chair de couleur blanche et sa saveur plus sucrée.

Les vertus du pamplemousse

De par sa teneur élevée en vitamine C et en antioxydant ainsi qu’en d’autres nutriments essentiels, le pamplemousse est un allié incontestable de la santé. Voici comment ses composants agissent sur l’organisme de l’Homme.

Quels sont les bienfaits du pamplemousse ?

Fruit à multiples vertus, le pamplemousse est un excellent hypocholestérolémiant, c’est-à-dire qu’il aide à réduire le taux de mauvais cholestérol ou LDL dans le sang au profit du bon cholestérol ou HDL. Possédant des propriétés antioxydantes incroyables, il permet de prévenir les maladies cardiovasculaires (athérosclérose), le diabète et certains cancers (cancer du côlon). De manière indirecte, cet agrume contribue au renforcement du système immunitaire. Grâce à ses fibres solubles, il joue un rôle important dans la lutte contre la constipation tout en stimulant la digestion et en régulant le transit intestinal. Outre cela, ce fruit permet aussi de prévenir la fatigue tout en jouant un rôle astringent par la préservation de la qualité de la peau et des muqueuses. À part ces diverses caractéristiques, le pamplemousse est également apprécié dans le cadre d’un régime amincissant. Il intègre de ce fait souvent les menus diététiques permettant de mincir durablement. Le cas échéant, il peut servir de traitement d’amaigrissement pour les personnes obèses ou atteintes de surpoids.

Est-ce que le pamplemousse est bon pour le foie ?

Doté de propriétés antioxydantes et riche en vitamine C, le pamplemousse permet de détoxifier ou de purifier le foie. Pour cela, les composants de cet agrume agissent en tant que brûle-graisse tout en évacuant les toxines et les matières grasses du corps. Pour cette raison, consommer régulièrement du pamplemousse s’avère bénéfique pour le foie.

Les dangers et contre-indications du pamplemousse

Bien qu’étant bénéfique, le pamplemousse provoque parfois, et dans certaines circonstances, des réactions indésirables sur l’état de santé en générale.

Quels sont les méfaits du pamplemousse vis-à-vis des médicaments ?

La consommation de pamplemousse avec certains médicaments est déconseillée en raison d’interactions médicamenteuses. À cause de la coumarine qu’il contient, il risque de perturber l’action de certains médicaments et peut même entrainer un surdosage. De ce fait, il est conseillé de ne pas en manger lors d’un traitement médicamenteux.

Quelles sont les contre-indications du pamplemousse au sujet de l'hypertension ?

Boire un verre de jus de pamplemousse permet de remédier aux maladies cardiovasculaires. Cependant, sous cette même forme, ce fruit est déconseillé aux personnes sujettes à une hypertension artérielle. Dans ce cas de figure, les composants de cet agrume risquent d’augmenter les effets indésirables dans le cadre du traitement médicamenteux des symptômes. En cas de doute, il est recommandé de demander l’avis d’un médecin traitant au préalable.

Nos recettes minceur à base de pamplemousse

Comme tout autre fruit, cet agrume peut être cuisiné sous différentes manières. Pour apprécier sa saveur, voici quelques recettes diététiques à base de pamplemousse à essayer chez soi.

Salade d'avocat et de pamplemousse

Pour concocter une salade d’avocat et de pamplemousse, il faut 2 avocats pelés et dénoyautés, 2 pamplemousses roses pelés, 2 cuillères à soupe de coriandre ciselée, 45 ml d’huile d’olive, 30 ml de jus de lime, du poivre noir et du sel. Sur une assiette, entreposez les suprêmes de pamplemousses et disposez-y les tranches d’avocats. Arrosez de jus d’huile d’olive et de jus de lime. À la fin, parsemez de coriandre, de poivre et de sel.

Salade de pomelos, de pamplemousse et de grenade à la chartreuse

Pour cuisiner cette recette, il faut 1 pomelo chinois pelé, 1 pamplemousse rose, 1 grenade, 4 cuillères à soupe de chartreuse verte, 1 cuillère de sucre en poudre et quelques feuilles de verveine. Séparez les tranches de pomelo chinois et placez les peaux blanches dans un compotier. Saupoudrez le pomelo chinois de sucre et ajoutez-y de la chartreuse verte, du jus de pamplemousse rose et des filaments de pulpe rose. Pour finir, parsemez de grains de grenade.

Jus de pamplemousse minceur

Pour faire un jus de pamplemousse minceur, il faut 4 pamplemousses, 2 oranges et 4 citrons. Coupez tous les fruits en deux et pressez-les à l’aide d’une fourchette ou d’un presse-agrume. Versez le mélange de jus dans un verre et mettez-le au frais pendant 10 minutes avant de le boire. À prendre avant chaque repas.

Diététicien et Nutritionniste Clément Baubant
Catégories
Dossiers
Derniers articles