Je n'arrive pas à maigrir



Certains se gavent sans prendre un gramme, tandis que d’autres prennent du poids tout aussi facilement, sans en comprendre les vraies raisons. Décidé à mincir, se mettre au régime et au sport est recommandé. Malgré les efforts fournis, les chiffres qu’indique la balance sont décourageants lorsque le poids stagne. Est-ce dû au mode de vie, la génétique, les hormones ou le stress ? Dans tous les cas, le surpoids n’est pas toujours synonyme de suralimentation, car tout ne se résume pas à ce qu’il y a dans l’assiette. Tour d’horizon sur les différents raisons qui vous empêchent de perdre du poids.

Impossible de perdre du poids, mon corps ne veut plus maigrir

Pour garder la ligne, les spécialistes préconisent de manger sain et équilibré, puis de faire une activité physique régulière. Seulement, les métabolismes ne réagissent pas tous de la même manière à une diète ou un programme de sport. Il est fort possible qu’on n’obtienne pas de résultats malgré un équilibrage alimentaire, parce que le problème ne vient de là, mais plutôt des hormones.

Pourquoi je n'arrive pas à maigrir?

Voici 7 probabilités qui rendent votre perte de poids difficile.

  • Un régime riche en calories 

Pour se débarrasser des kilos superflus, une alimentation peu calorique oblige le corps à puiser dans la graisse emmagasinée pour la transformer en énergie nécessaire pour le fonctionnement de l’organisme. Prendre des repas riches en calories prévient un déficit calorique et empêche les graisses de brûler.

  • Un déséquilibre hormonal

Lorsque la sécrétion d’hormones thyroïdiennes est déréglée, particulièrement chez les femmes ménopausées, l’effet contraire à la perte de poids se produit.

  • La rétention d’eau 

À défaut d’une bonne hydratation et à cause d’un taux élevé de sodium, l’eau est accumulée dans les tissus et fait gonfler le corps.

  • La fatigue et le manque de sommeil 
  • La pomme : la pectine, substance contenue dans la pomme, gonfle au contact de l’eau et occupe de la place dans l’estomac. Manger ce fruit un quart d’heure avant le repas accélère la satiété.
  • L’hydratation : la soif entraîne la faim. Boire de l’eau ou des boissons aromatisées « sans sucre » procure une sensation de satiété sur le moment.
  • Un petit déjeuner copieux : bien manger au réveil, en prenant soin de bien choisir ses aliments, permet de déjouer l’envie de grignoter en milieu de matinée.
  • Le brossage des dents : se brosser les dents pour résister à l’envie de manger est aussi efficace. Psychologiquement, le brossage des dents signifie la fin d’un repas. Par ailleurs, la menthe est un excellent coupe-faim. Après s’être lavé les dents, les sucreries ont un goût désagréable en bouche.

Le manque de sommeil stimule l’envie de manger et de grignoter. Ingurgiter un encas le soir quand on n’arrive pas à dormir est un surplus de calories. Une recherche a démontré que si on manque un tiers du temps de sommeil nécessaire, on a tendance à manger 549 calories en plus par jour.

  • La génétique

Si vous n’arrive pas à maigrir, comme d’autres membres de votre famille, les rondeurs font peut-être partie de votre patrimoine génétique. D’après les spécialistes, les gènes sont impliqués à 70% dans la variabilité de l’IMC et du tour de taille, tandis que les mauvaises habitudes alimentaires n’y participent qu’à 30%.

  • Les émotions

Les problèmes de perte de poids sont en grande partie d’ordre psychique. Même si nous n’avons pas faim, voir ou sentir l’odeur de la nourriture nous donne envie de manger. Il s’agit d’un réflexe à cause d’une hormone que le corps produit naturellement en situation de crise : le cortisol. De la même manière, quand on se sent seul, stressé ou angoissé, nous ressentons le besoin de manger des gourmandises en guise de consolation.

  • Un régime trop long

Adopter un régime draconien permet de maigrir, mais pas à long terme. Au bout d’un moment, l’organisme finit par résister parce que le métabolisme est en mode économie d’énergie et stocke davantage les graisses.

Je n'arrive plus à mincir : pourquoi je stagne?

Après avoir suivi un programme minceur au pied de la lettre, vous avez réussi à éliminer des kilos en trop ? Tout s’est donc parfaitement déroulé, mais vous êtes encore loin de votre objectif. Pourtant, depuis quelques temps, monter sur la balance devient une frustration, car malgré vos efforts, votre poids stagne. Pas de panique ! Cela fait partie du processus.

Vous avez atteint votre palier

La stagnation est normale pendant un régime. Elle survient quand le corps a atteint son palier. Il s’agit du poids de référence pour le métabolisme qui tourne au ralenti et s’autorégule afin de le maintenir. En continuant à suivre le même régime et pratiquer les mêmes exercices au quotidien, vous ne pourrez voir aucun changement sur votre silhouette, car votre organisme s’y est ni plus ni moins adapté.

Que faire pour surmonter cet obstacle ?

Vous pouvez réenclencher la perte de poids en repensant à votre alimentation ainsi que votre rythme au sport.

Obligez votre tube digestif à travailler davantage en mangeant plusieurs repas et collations par jour, mais toujours en petite quantité. En le sollicitant de cette manière, vous brûlerez les calories.

Changez vos habitudes alimentaires, variez votre régime et votre apport calorique journalier pour casser la régularité et faire réagir votre corps. Voici un exemple précis :

  • Jour 1 : 1200 calories ;
  • Jour 2 : 2000 calories ;
  • jour 3 : 1500 calories…

Buvez beaucoup d’eau pour drainer les liquides et éliminer les toxines. Priorisez donc les boissons diurétiques comme le thé vert, le thé au gingembre, etc.

Mangez plus d’aliments fibreux pour améliorer votre santé intestinale et préserver le microbiote. Les problèmes de digestion sont souvent un frein pour la perte de poids.

Côté sport, les longs exercices d’endurance permettent d’éliminer les graisses.

Sachez-le, si vous êtes stressé à cause de votre poids, la situation ne fera qu’empirer. Faire du sport est aussi un bon moyen de se détendre.

Enfin, garder un poids stable n’est pas non plus une mauvaise chose puisqu’il vous permet de rester en forme. L’acceptation de soi est ainsi une solution pour se réconcilier avec la balance.

Envie de retrouver une silhouette élancée ou un corps d'homme musclé : pourquoi j'ai du mal à maigrir du ventre, des hanches et des cuisses ?

Vous avez tout essayé : cuisiner au lieu de manger des aliments industriels, manger moins gras, moins salé, moins sucré, sport régulier, calculer vos besoins caloriques journaliers et adapter votre alimentation en fonction, etc., seulement rien n’y fait. À la base, l’objectif était de perdre du poids et avoir une silhouette harmonieuse. Vous avez bien réussi à perdre quelques kilos et affiner votre visage, mais les graisses stockées sur le ventre, les hanches, les fesses et les cuisses vous donnent du fil à retordre ?

Une alimentation moins saine qu’il n’y paraît

Les personnes qui font attention à leur ligne pensent qu’ils mangent sain et équilibré, mais font souvent fausse route. Pour rétrécir la ceinture abdominale, être focus sur un seul groupe d’aliment pendant un régime ne résout rien et entraîne plutôt des carences. Il est à la fois question de quantité et de qualité. Par exemple, pour une personne sédentaire, manger de tout, mais en petite quantité peut s’avérer efficace. Par ailleurs, les aliments naturels sont mélangés aux ingrédients industriels pour exhausser leurs saveurs et permettre une conservation plus longue. La consommation d’aliments transformés sans en prendre conscience fait persister la brioche abdominale parce qu’ils sont hypercaloriques et contiennent trop de matières grasse.

Un problème de thyroïde

Derrière cette résistance peut se cacher une hypothyroïdie. La sécrétion des hormones thyroïdiennes orchestre le rythme du métabolisme. Cependant, s’il y a un dérèglement hormonal, cela empêche de dépenser les calories et favorise le stockage de graisses. D’autres problèmes qui affectent la perte de poids peuvent survenir :

  • Troubles digestifs ;
  • Constipation ;
  • Manque de sommeil.

Les conséquences de l’âge

La silhouette est marquée avec l’âge, la peau du corps se relâche surtout au niveau du ventre et donne l’impression d’avoir une bedaine. Chez les femmes ménopausées et même dès la phase de préménopause, la graisse abdominale s’accumule et est particulièrement difficile à éliminer. Ces raisons expliquent pourquoi il est difficile d’affiner la taille. Rassurez-vous, c’est un avantage pour se prémunir de la perte osseuse.

Quelle est la meilleure astuce pour maigrir vite

Pour accélérer la perte de poids, il suffit de choisir les bons aliments et d’adopter les bons gestes.

Quel aliment brûle les graisses?

Pour vous aider à vous débarrasser de votre surcharge pondérale sans privation et sans efforts, voici une checklist des aliments brûleurs de graisse à ajouter à votre liste de course.

  • Le café : bu sans sucre, c’est un grand allié minceur qui active la combustion de graisses ;
  • Le citron : cet agrume détox accélère la digestion ;
  • L’aubergine : ce légume violet absorbe les graisses que nous assimilons et favorise l’élimination des toxines ;
  • La cannelle : elle a le pouvoir de réduire le taux de sucre dans le sang et prévient le stockage de graisse ;
  • Les fruits rouges : la cétone qu’ils renferment empêchent l’assimilation des graisses ;
  • Le kiwi : ce fruit est préconisé pour améliorer le transit et la santé intestinale.

Comment faire pour se couper la faim naturellement?

Quand l’envie de grignoter nous prend et qu’il est difficile d’y résister, pourquoi ne pas user de la ruse avec des coupe-faim naturels ?

  • La fatigue et le manque de sommeil 
  • La pomme : la pectine, substance contenue dans la pomme, gonfle au contact de l’eau et occupe de la place dans l’estomac. Manger ce fruit un quart d’heure avant le repas accélère la satiété.
  • L’hydratation : la soif entraîne la faim. Boire de l’eau ou des boissons aromatisées « sans sucre » procure une sensation de satiété sur le moment.
  • Un petit déjeuner copieux : bien manger au réveil, en prenant soin de bien choisir ses aliments, permet de déjouer l’envie de grignoter en milieu de matinée.
  • Le brossage des dents : se brosser les dents pour résister à l’envie de manger est aussi efficace. Psychologiquement, le brossage des dents signifie la fin d’un repas. Par ailleurs, la menthe est un excellent coupe-faim. Après s’être lavé les dents, les sucreries ont un goût désagréable en bouche.
Diététicienne Nutritionniste Qilibri - Lauren Haddad
Catégories
Dossiers
Derniers articles